Non, décidément, c’est distrayant, cette télénovella sur les élections à la tête de l’UMP…

vendredi 12 octobre 2012
par  siksatnam
popularité : 6%

Bon, encore une fois, on dirait que j’avais rien compris au film de la semaine… Coppé, le pain au chocolat et tout ça, j’croyais que c’était des histoires dégueulasses, des trucs de sodomie ou j’sais pas trop quoi… Mais en fait non, c’est des trucs de racisme latent… Euh, de racisme patent... Vous voyez, j’me trompe encore !

Non mais qu’est-ce qu’il a bien pu lui prendre au Coppé ? Outrage à la pudeur contre Marine Le Pen, faut avoir le cœur bien accroché, faut même être sacrément mort de faim ! Moi, en même temps, c’est pour ça que je l’aime bien le Coppé, c’est qu’il a peur de rien, c’est quelqu’un qui va vraiment au bout de l’idée… Même si ça pue, c’est pas un problème pour lui, il met les mains dans le cambouis… Et puis ce côté gendre idéal bien réac’ à souhait, comme tonton Sarkozy, pour un peu, ça le rendrait sympathique, presque humain… Enfin n’exagérons rien, ne montez pas sur vos grands chevaux, c’est juste une vue de l’esprit…

Non, c’est sans doute très judéo-chrétien comme position, mais y faut faire preuve de compassion aussi… Les affaires d’héritage, dans toutes les familles, celle de l’UMP y compris, ça aiguise les appétits… Alors que celui qui n’a jamais rêvé secrètement à la commode empire des grands-parents ou à la rivière de diamants de tante Lucette lui jette la première pierre ! Lui, son délire, c’est les talonnettes, qu’est-ce que vous voulez, ça a valeur de symbole… Ca pourrait même être une récompense politique au plus fascisant, tiens, la talonnette d’or... A réfléchir...

Enfin, ceci dit, de là à se laisser surprendre comme ça en train de tapiner sur le trottoir de Marine Le Pen, y’a quand même un monde… Du coup y’a tous les maquereaux de la droite, euh, les barons de la droite, les Juppé, les Baroin, qui lui sont tombés dessus à bras raccourcis… Ambiance expédition punitive, le front républicain uni contre la dérive fascisante de certains cadres du parti… Même Ciotti il en était, c’est dire la tronche du front républicain !… En tout cas, croyez-en mon expérience en matière de bagarre de rue, un grand coup de baramine dans la face, ça fait du dégât…

Et vous l’imaginez, le Fillon, gérer tout ça en sous main ?… Entre parenthèses, je le trouve très gaullien, Fillon, avec son sourire mal à l’aise et ce petit côté balai dans le cul qu’il a… Vous savez, Sablé-sur-Sarthe, lieu de pèlerinage, qu’ils disent, sur la plaquette, à l’office de Tourisme… Et vous verriez Fillon, représenté sur les images pieuses distribuées aux badeaux, jugeant les roms fêlons au pied d’un chêne centenaire, ou luttant sabre au poing contre l’hydre du chômage de masse, ça a vraiment de la gueule…

Non, décidément, c’est distrayant, cette télénovella sur les élections à la tête de l’UMP… C’est quand même autre chose qu’au PS : Y’a des rebondissements et en plus y’a pas Harlem Désir pour pourrir l’ambiance... Bon, j’vous le concède, c’est peut-être un tantinet racoleur… Allez ! Vivement le prochain épisode quand même…

JC.P