Bonne année belle-maman, les auditeurs de Radio Béton, bonne année les auditeurs, ni même mon chef de service honni.

lundi 14 janvier 2013
par  siksatnam
popularité : 3%

Ah, je saurais pas dire pour vous, mais en ce qui me concerne, les débuts d’année en général, et le début de l’année 2013 en particulier, ça m’inspire…Parce que c’est mon petit doigt qui me dit ça, mais en 2013, ça va pas être la grosse merde comme en 2012…

N’en déplaise à Alexandra de Rochebrune, la voyante interrogée par la Nouvelle République, et qui prédisait la semaine dernière aux lecteurs une année à venir compliquée sur beaucoup de plans… Foutaises ! Balivernes ! Complètement pétée, qu’elle est, Alexandra de Rochebrune, je l’ai toujours dit !

En tout cas, début d’année égal opération de com’ en cours… Et que je te souhaite les meilleurs vœux à la boulangère, à l’inconnu qui prend chaque matin en même temps que moi le bus numéro 3 de 9 heures 07, sans oublier belle-maman, bonne année belle-maman, les auditeurs de Radio Béton, bonne année les auditeurs, ni même mon chef de service honni, parce qu’il faut bien en passer par là pour espérer avoir -peut-être éventuellement- de l’avancement professionnel…

Il y a autre chose que j’aime bien, en début d’année, c’est le plein de bonnes résolutions… Et attention, quand je dis bonnes résolutions, c’est pas des paroles en l’air… A part arrêter de fumer, que j’ai dit ça sous les effets d’une forte imprégnation alcoolique, le soir du réveillon, pour preuve, la grosse trace de vomi sur ma chemise qu’est pas partie à trente degrés, le reste c’est du concret, où ça va le devenir bientôt…
Ma première résolution, déjà, elle est patente, c’est de bouffer des patates pendant tout le mois de janvier, histoire de combler le découvert bancaire généré par les fêtes, tant il est vrai que la buche aux marrons et toutes ces conneries, ça coute un ras…

En deux, dans mes résolutions, et à vrai dire je l’avais déjà prise en 2012, d’ailleurs, celle-là, crever les pneus de la voiture de la voisine, propriétaire de la moitié des logements du quartier, pour marquer ma désapprobation des bailleurs-rentiers qui se la coulent douce sur le dos des travailleurs damnés de la terre, et qui en plus, cette garce de feignasse, met ses déchets dans ma propre poubelle personnelle les jours de ramassage des ordures ménagères…

Et en trois, ce que j’envisage, mais attention, là c’est difficile à mettre en oeuvre, ceci dit je vais m’y appliquer, c’est de devenir moi-même rentier-bailleur, pour les raisons précitées mais également pour ne plus avoir à présenter mes bons vœux à l’avenir à mon chef de service. Ni à belle maman, parce que j’aurais les moyens de payer le pressing pour laver les tâches de vomi et autres souillures sur mes vêtements…

Ahhhh… Payer des impôts dans les grandes largeurs, changer de tranche pour pouvoir brailler ensuite que les taux d’imposition supérieurs sont exhorbitants, spoliatoires même, menacer de partir sous des cieux fiscaux plus cléments, accuser Michel Sardou d’être un fieffé gauchiste à la solde qui plus est du lobby homosexuel, voilà tout ce à quoi j’aspire à moyenne échéance…

Et ne pas oublier surtout d’envoyer des tweets de soutien à Gad Elmaleh… Total sympathie pour toi, Gad, j’ai donné ton prénom à mon poisson rouge pour te rendre hommage… D’ailleurs, je dirais publiquement que tu n’es pas du tout un gros con de parvenu, imbuvable et suffisant, et j’ajouterai qu’au contraire tu es parfaitement légitime à gagner des mille et des cent, parce que tu fais un travail de grande qualité, avec un talent extraordinaire, presque aussi bien que Dany Boon et Enrico Macias réunis…

Entre parenthèses, pas de tweet pour le moment, parce que je veux pas être le con qui tweete de chez lui, je veux pouvoir tweeter dans les transports en commun ou dans la rue… Sauf qu’en guise de I-pod 5, au pied du sapin, j’ai trouvé dans mes souliers un vieux GSM tout pourri, d’au moins trois ans d’âge, acheté d’occas’ sur le bon coin, ambiance texto, et j’vous parle même pas de la résolution pitoyable de l’appareil photo… Merci père noël, tu t’es bien foutu de ma tronche, une fois de plus…

En tout cas, et en conclusion, avant le procès d’intention, je précise qu’en aucun cas je n’aurais eu de velléités de poster des tweets antisémites, le cas échéant. Des tweets antisionnistes, tant que tu veux, des tweets antisémites, non. Même si je voudrais aussi dire que j’emmerde tous les modérateurs et tous les senseurs de la Terre.
Comme j’emmerde du reste et dans un autre registre tous les chrétins qui se donnent rendez-vous à Paris pour la fête à Neu-neu rétrograde du 13 janvier ! Tiens, d’ailleurs, je l’aurais tweeté aussi, celle-là !