Manifs anti faf à Tours

samedi 26 janvier 2013
par  siksatnam
popularité : 12%

2 rassemblements contre "Vox Populi".
Ci dessous, 3 vidéos du rassemblements faf et un compte rendu succint des 2 contre rassemblements.


Vox Populi ne désarme pas (Tours) par tvtours

A 15H, une trentaine de personnes (Le Front De Gauche (sauf GA), NPA et FSU n’étant même pas représentés !)


et à 19H15, entre 70 et 80 personnes

.
Des flics et des fafs partout autour ; Ambiance...

Un nouveau bar à éviter (place du grand marché) : le B’For

 ; Pas moins de 9 fachos à l’intérieur dont ces 2 là

qui multipliaient les provocs à 2 balles face aux manifestant-e-s.


L’article de la Nouvelle République du 27 janvier 2013.

Vox Populi déploie son folklore

Pour la troisième année consécutive, le groupuscule Vox Populi a déployé son folklore dans les rues de Tours, hier soir, à l’occasion de la désormais célèbre « Marche de la fierté tourangelle ». Drapeaux des Turones flottant au vent, énorme banderole en tête de cortège, slogans identitaires martelés tout au long du parcours… Le défilé se voulait impressionnant. L’était-il ? Oui d’une certaine manière… Sauf à le considérer comme une fanfaronnade grotesque. Le leader du mouvement, Pierre-Louis Mériguet, se dit « ni de droite ni de gauche » et surtout pas d’extrême droite. Il interdit sa manifestation aux skinheads. « Je suis juste un patriote français, un homme qui aime son pays », déclare-t-il aux journalistes locaux, curieux de l’ampleur prise au fil des ans par ce phénomène Vox Populi.

À l’autre bout de l’échiquier, les antifascistes, eux, n’ont pas envie de rire. Ils se sont rassemblés de leur côté place du Grand-Marché, pour protester contre le défilé identitaire. « Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos », scandaient les militants. Les deux cortèges ne se sont pas croisés. Et la police encadrait de près les deux manifestations pour éviter des dérapages que cette situation ne peut forcément qu’engendrer.

Plusieurs organisations avaient demandé au préfet d’interdire la manifestation de Vox Populi. Manifestement, les autorités ont choisi jusqu’ici de laisser le mouvement s’exprimer dans la rue.

Caroline Devos


Commentaires  (fermé)

Logo de Ni dieu ni maître
vendredi 1er février 2013 à 08h15 - par  Ni dieu ni maître

Bonjour à toutes et à tous,

le très autonome Mériguet s’enorgueillit de participer à un colloque organisé par Paul-Marie Couteaux, président du SIEL (Souveraineté, Indépendance et Liberté), marinelepeniste, à l’Assemblée Nationale (3ème sous-sol !).

Le même 3ème couteau de l’héritière Le Pen avait déjà exposé ses arguments dans un autre sous-sol parisien, chez l’inénarrable Serge Ayoub, soit-disant ancien chef des skins parigos, :

http://troisiemevoie.fr/2694-conference-au-local-jeudi-27-septembre/

Bref, à l’extrême droite, bouffer à tous les râteliers, y compris ceux de "la gueuse", ça ne pose pas de problème : ce qui compte, c’est que tout ça reste dans la famille.

Logo de Ni droite ni gauche
mardi 29 janvier 2013 à 23h52 - par  Ni droite ni gauche

Bonsoir Dubitatif,

C’était du second degré.

Logo de Dubitatif
mardi 29 janvier 2013 à 16h14 - par  Dubitatif

Non seulement vous vous y prenez à plusieurs pour tabasser quelqu’un mais, en plus, vous accusez les autres ! Bravo les défenseurs de l’identité nationale ! Elle a décidément, une drôle de gueule votre identité...

Logo de Ni droite ni gauche
mardi 29 janvier 2013 à 14h52 - par  Ni droite ni gauche

Bonjour,

Je n’ai pas sûr d’avoir bien compris cette partie de votre message :

J’ai entendu un flic discuter avec une nana. Il a lui a dis à un moment, alors qu’elle le taquinait sur la définition du mot "fascho", que c’était des extrémistes, gaucho, ultra-gauche,...

En gros le policier disait que c’était une bagarre entre militants d’extrême droite et d’extrême gauche, c’est bien ça ?

Ca m’étonnerait que nos fiers patriotes s’en prennent lâchement à un individu isolé, ça ne leur ressemble pas. Vu les témoignages sur le harcèlement quotidien dont sont victimes les pauvres militants et amis de Mériguet, ça devait être l’inverse : d’ignobles antifas s’en sont pris collectivement à un courageux "enraciné" avant de détaler devant la police.

Vous avez forcément confondu...

Logo de Armand
lundi 28 janvier 2013 à 15h08 - par  Armand

Salut,
je passe pas souvent par là, mais là j’y suis et j’y met un message en rapport direct. Ce soir là, le 26 janvier, j’ai pu assister personnellement à une agression de des "monsieurs". Il était tard, je rentrais d’une soirée, où quelques amis m’avaient dit être aller à la contre-manif place du monstre. J’ai croisé un groupe de personne qui, à première vu, se bastonnais, du style sortie de bar, on se frite pour la gonzesse - rue du commerce, juste au début de la partie piétonne, en allant sur Plumereau. En passant plus prêt j’ai tout de suite vu leur style vestimentaire, notamment bombeurs, rangeos et bonnets militaires. J’ai vu qu’ils étaient une dizaine, très peu de personnes dans le coin (il était environ 5/6 h du matin), et qu’ils fracassaient un mec. J’ai continué à avancer, vu qu’il n’y avait aucune possibilité de faire autre chose. Plus loin : des mecs habillés plus classiquement (jean, veste et cuir, crânes rasés) et des postures qui m’ont fait comprendre que c’étaient des guetteurs. Ils avaient tous des insignes ou des signes visuels nationalistes ou fascistes, c’est d’ailleurs ce que j’ai remarqué en premier lorsque j’ai vu le début de la bastonnade.
Un cordon de plusieurs skin s’est formé autours de 2 des leurs en train de fracasser un mec au sol qui gueulait (coup de rangers et de poings à la tête, dans les cotes,...) . Très vite ils se sont dispersé, et un "attroupement" de 3/4 personnes s’est formé. Une personne a appeler les pompiers, une autre la police. Les skin s’étaient enfuit rue marceau, la rue du commissaria. Les flics sont arrivé en premiers, à bords de 2 break, nous ont demandé par où ils étaient partie, et ont redémarrer en trombe. Les pompiers sont arrivé par la suite. Le gars a été salement amoché, mais conscient et se tenait debout. Je n’en sais pas plus sur le pourquoi lui.
J’ai entendu un flic discuter avec une nana. Il a lui a dis à un moment, alors qu’elle le taquinait sur la définition du mot "fascho", que c’était des extrémistes, gaucho, ultra-gauche,...

je n’ai pas regardé la nouvelle république ces derniers jours, je ne sais donc pas si il y a eu une brêve sur cette agression ; en tout cas, celle là je l’ai vu, et je peux dire que d’une ils étaient nombreux, de deux très organisés, et de trois très confient pour faire leur salle besogne si proche du comico.

Un militant anar.

Logo de Ni droite ni gauche
lundi 28 janvier 2013 à 13h52 - par  Ni droite ni gauche

Bonjour,

d’après Mériguet, les soit-disant "enracinés" étaient 150 à leur marche !

Pour une fois, l’ensemble des observateurs et la préfecture confirment ce chiffre : 50 manifestants + 100 policiers.

Logo de siksatnam
lundi 28 janvier 2013 à 12h13 - par  siksatnam

Oui, pour la plainte, on verra bien ce qu’il y a de réel là dedans... Pour le reste, rien à voir. Le tout est reformulé et disponible dans "la revue de détail" : http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article878

Logo de Ni droite ni gauche
lundi 28 janvier 2013 à 12h08 - par  Ni droite ni gauche

Bonjour,

au fait, vous nous tiendrez au courant des éventuelles suites de la plainte que compte déposer Mériguet ?

Y a-t-il un rapport avec la disparition du "témoignage de l’intérieur" que vous avez publié ?

Logo de Ni droite ni gauche
lundi 28 janvier 2013 à 08h57 - par  Ni droite ni gauche

Le leader du mouvement, Pierre-Louis Mériguet, se dit « ni de droite ni de gauche

Les grands esprits se rencontrent :

http://www.actionfrancaise.net/wp-content/uploads/2011/03/FNJ-droite-gauche.jpg

http://3emevoiepicardie.over-blog.net/photo-1912567-ni-droite-ni-gauche_jpg.html

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782070443826.jpg

Ce slogan, à l’histoire bien marquée en France, a été lancé par le PPF de Doriot.

Je passe sur les références à Brasillach, Drieu La Rochelle, Degrelle et Rex, Rebatet dont une partie ont disparu lors d’une courageuse opération de blanchiment intellectuel...

Pas la peine d’aboyer en coeur "Non, on est pas des fascistes" : nous vous avons bien compris.

Logo de Pierrot (Demain Le Grand Soir)
dimanche 27 janvier 2013 à 22h16 - par  Pierrot (Demain Le Grand Soir)

Comment se fait-il qu’alors que la provocation symbolique est à son comble, en marche aux flambeaux, rapporté à l’Histoire, il y ait si peu de monde ? Cela vaut pour les organisations de la gauche et de l’extrème gauche traditionnelle, des syndicats jusqu’à Solidaires, qui depuis trois ans se défilent, comme pour tout le monde. Une poignée de libertaires, non encartés, ou d’Alternative Libertaire et de SUDs ont réussi quand même à tenir la rampe et mobiliser pour qu’il y ait une contre-manifestation, qui a du louvoyer entre provocation policière et paquets de fachos prêts à en découdre.
Il n’est pas pensable que ce genre de scénario puisse se reproduire, comme il n’est pas pensable que les fachos puissent commencer à tenir la rue, et se sentir dans la toute puissance, comme à une triste époque, et il est clair qu’il y a un enjeu, qui doit amener associations, syndicats, organisations politiques, comme la population, à se mobiliser d’avantage, et en même temps, et en même temps qu’eux, parce que c’est tout autant symbolique. Et il est aussi un fait que cette question de la montée de ce type d’extrème droite en temps de crise mériterait aussi d’avantage d’attention de tout le monde, avant que çà nous tombe dessus dans d’autres proporsions.

Brèves

24 février - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)

8 avril 2016 - LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS AU NOM DE L’...

LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS
AU NOM DE L’ EXCEPTION CULTURELLE FRANCAISE NATIONALE, LES CONSEILS (...)

16 septembre 2015 -  OSEZ LE SOCIALIQUE

Bonjour à tous, et à toutes
Mon site /mouvement OSEZ LE SOCIALIQUE est en ligne !
Ils parlent (...)