Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir, l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", 93,6 MGH (tous les mercredis de 19 à 20 h sauf en juillet/août). Informations et débats libertaires.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Alain Soral
Article mis en ligne le 17 avril 2007

par Le Plombier

Un intellectuel à la dérive et sa haîne des gauchistes.
Sur cette vidéo, ce nervis du FN, s’en prend à Olivier Besancenot.
Un ahurissant tissu de conneries... Un discours très édifiant...

Pour lire la vidéo, clic ici

A lire aussi ; piqué sur son site, un encouragment d’un militant du Parti de Travailleurs :

Message amical d’un militant du PT
11-04-2007
De : S. Y.
Répondre à : "xxxxxx"
Date : Fri, 6 Apr 2007 01:07:46 +0200 (CEST)
À : " alain.soral@netcourrier.comCet e-mail est protege contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir " < alain.soral@netcourrier.comCet e-mail est protege contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir >

Objet : Salutation Marxienne

Je tiens à t’apporter mon soutien en toute fraternité pour ton courage et ta volonté d’homme d’idées. Il faut que tu saches que je suis membre du PT. J’ai 35 ans et j’ai connu le PCF à l’âge de 7ans par l’implication de mon père (aujourd’hui décédé), ce parti qui a fait les erreurs que tu dénonces à juste titre et qui sont les raisons pour lesquelles je ne fais plus parti du PCF depuis 10 ans.

Je suis devenu Lambertiste par un chemin de rencontre qui m’a permis de voir que ce parti n’a pas la réputation qui lui est faite. J’y ai vu les bases qui sont essentielles pour moi, entre autre la lutte des classes.

La lutte des classes, c’est l’anti-communautarisme. Je t’ai lu pour savoir que ce principe t’anime et que tu es viscéralement attaché au marxisme, comme moi.

Nous avons d’infimes différences. Je suis pour l’unité, tu es pour la réconciliation. Je soutien Schivardi, tu soutiens Le Pen. Nous sommes enfants du "Manifeste".

Fraternellement camarade.

S. Y.