Vox Populi, les identitaires à visage découvert

lundi 18 mars 2013
par  siksatnam
popularité : 7%

Une enquête de Marine Rondonnier, Benoît Bruère et Laurent Vaury

Emission le 22 Mars à 23h10, France 3 Centre.

Apparemment, ce reportage fait loin de faire l’unanimité au sein de la rédaction de France 3 Centre et de la locale départementale... Et provoque même certains remous.

" Ils sont jeunes, issus de tous milieux, attachés à leurs racines locales.
Oubliés les codes vestimentaires skinheads et les actes violents, « les identitaires » ressemblent à tout le monde en apparence.

Depuis 4 ans à Tours, les Vox Populi diffusent leurs idées dans la rue et sur le net :
« Non aux mosquées signe d’une islamisation de la France, non au militantisme gay, oui à l’autodéfense ».

Ils ne sont pas très nombreux, une quarantaine de membres forment le noyau dur.
Mais ils sont là. Une maille dans la communauté d’enracinés. Dix groupes en France et un parti politique :
le « Bloc Identitaire ».

Dans le reportage de Marine Rondonnier, tous témoignent librement en quête de reconnaissance : les jeunes recrues en quête d’ordre moral et leur chef en quête de pouvoir politique.

Notre équipe de journalistes a cherché à comprendre qui ils étaient, leurs motivations, leurs objectifs.

Dans une Europe en crise, le mouvement Identitaire a de beaux jours devant lui. Et rêve d’une place au soleil dans les instances politiques ".


Commentaires  (fermé)

Logo de Ortiz
dimanche 24 mars 2013 à 20h03 - par  Ortiz

Oui, ce reportage est surprenant : On a l’impression qu’on a affaire à de jeunes gens bien comme il faut, "identitaires", mais le concept n’est pas si grave que cela... Une banalisation du mal quoi...
Alors que "Vox Populi" s’inscrit clairement dans la tradition fasciste italienne : il en reprend les codes, les comportements, l’idéologie (en partie)...
La journaliste nous sert une soupe assez fade alors qu’il s’agissait de faire tomber les masques...

Logo de Patrick-Luc Mérigay
vendredi 22 mars 2013 à 13h33 - par  Patrick-Luc Mérigay

Bonjour,

oui le fond de commerce idéologique est à peine évoqué. Mériguet lui-même a opéré un blanchiment "intellectuel" en passant sur leur nouveau site. Leur ancien blog laisser plus voir les références, très classiques d’ailleurs pour ce genre de zozo. Cela dit, on était plus dans le slogan de pub ou le poster d’ado attardé (genre photos retouchées de Drieu, Céline, Maurras et le boys band habituel) que dans l’étude ou l’élaboration d’un discours et construire un projet politique.

Ce dont je le pense incapable.

jeudi 21 mars 2013 à 22h07

le fond théorique des fachos de vox populi est soigneusement évité

jeudi 21 mars 2013 à 20h10

Ils sont 10 à Tours, les autres manifestants viennent de Paris, Lyon, Poitiers..... pour rejoindre leurs désespérants acolytes ! On aurait aimé l’apprendre dans ce pseudo-reportage, à la limite de la propagande. Il faut attendre en effet, 10 mn avant d’entendre un simple jugement critique rapide, soulignant les amalgames faciles de ces militants portant flammes et bottes noires. Ils nous rappellent pourtant bien les heures plus sombres de notre histoire, par leur discours ! La haines des autres, comme toujours ! On aurait aimé aussi entendre un sociologue ou un historien qui remettent en perspective leur propos "comme il faut" ( lissé par le montage) et de manière plus percutante que le choix de ce politologue bien fade face aux registres Homophobes Xénophobes de cette bande là. mais non, certain journaliste aujourd’hui comme hier préfère "être neutre" !!!!! Laissez moi rire... jaune de ce genre de neutralité là !!!

mercredi 20 mars 2013 à 22h37

Une flamme qui certes n’est pas prêt de s’éteindre quand on met de l huile dessus comme cela...
D’ailleurs, ils ont l’air bien plus "bourgeois" que de "milieux social défavorisés" ces petits !
Pourquoi donner de l’ampleur à ce mouvement , combien sont ils réellement à Tours ?