POUR LA DEFENSE DE L’EMPLOI ET DE L’ACTION CULTURELLE A TOURS

dimanche 28 avril 2013
par  siksatnam
popularité : 6%

Nous, salariéEs des cinémas Studio et de Ciné Off, souhaitons exprimer notre vive inquiétude concernant le projet d’ouverture d’un multiplexe à Tours nord.

Conscients qu’un équipement cinématographique possède une vraie légitimité d’existence pour l’accès aux loisirs et au divertissement pour la population de ces quartiers, nous estimons que, tel qu’il est présenté actuellement, ce projet constitue un réel danger pour nos emplois et pour l’action culturelle tourangelle.

Les études menées dans d’autres villes françaises présentant des cas similaires de concurrence entre multiplexes et cinémas d’art et essai montrent que la fréquentation de ces derniers subit une baisse de 20 % en moyenne. Cette implantation aura aussi des répercutions néfastes sur tous les points de diffusion gérés depuis 20 ans par Ciné Off dans le nord du département. Aux Studio, structure financièrement indépendante, cette baisse provoquera inévitablement des licenciements et peut-être la fermeture de la structure. A l’heure actuelle, la situation financière des Studio est déjà fragile.

Contrairement aux groupes d’exploitation nationaux type CGR, Gaumont-Pathé ou UGC, l’association a fait le choix de garder tous les projectionnistes, malgré le passage aux projections numériques et les bouleversements qu’il induit.

Le licenciement de salariés, en plus des implications individuelles (chômage), signifie aussi la perte d’un savoir-faire unique qui aura nécessairement un impact sur la vie culturelle de l’agglomération. Cela marquera également l’arrêt d’un grand nombre de dispositifs que nos structures ont su mettre en place et développer depuis des décennies. Les salariés des Studio et de Ciné Off travaillent au sein d’équipes compétentes et motivées pour accueillir les spectateurs et les amener à découvrir des œuvres qu’ils n’auraient pas la possibilité de voir ailleurs et dans les mêmes conditions. Cette découverte artistique participe à la vie de la cité, à l’apprentissage du vivre ensemble. Elle ouvre la voie au dialogue, au respect et à l’enrichissement des citoyens. Tout ceci ne pourrait perdurer sans l’investissement des salariéEs dirigés par une équipe de bénévoles passionnéEs.

Aux Studio, cette action est notamment favorisée par la création de l’espace documentaire (1) , par la coordination et l’accueil des dispositifs d’éducation à l’image (2) et par la création d’un réseau fort avec ses partenaires (3) . Il est évident que les postes affectés à ces tâches seront les plus directement menacés de fermeture. Ciné Off permet le maintien d’une activité culturelle en milieu rural et aux élèves les plus éloignés de bénéficier des dispositifs scolaires. Plus globalement, c’est l’équilibre déjà précaire des équipes qui sera fragilisé et les pertes d’emploi affecteront directement tous les postes : agents d’accueil, projectionnistes, caissierEs, etc… C’est pourquoi nous demandons instamment que le projet de Tours nord soit révisé afin de permettre la sauvegarde de nos emplois et de nos savoir-faire, tout en améliorant l’accès à la culture pour tous et en favorisant le réseau des partenaires locaux.

Ainsi les salariéEs des cinémas Studio et de Ciné Off appellent les différents acteurs du territoire concernés par la défense de la culture à une réunion unitaire (syndicats, associations, partis politiques, toutes personnes intéressées) afin de débattre et d’agir pour la prise de conscience des effets néfastes de ce « moins disant culturel ».

1ère réunion le samedi 4 mai aux cinémas Studio à 11h.

Signataires : Section Sud Culture Studio et salariéEs des Studio, salariéEs Ciné Off, salariéEs Ciné Off, Solidaires 37, Parti de Gauche 37, Nouveau Parti Anticapitaliste 37, Fédération des Oeuvres Laïques 37, Ligue de l’enseignement 37, Boris Fouks et Clélia Carrot (réalisation documentaire)

Contact : salariecine37@gmail.com

1 Depuis l’ouverture des Studio en 1963, la bibliothèque conserve tout ce qui concerne le cinéma : revues, dossiers de presse, affiches, photos et ouvrages abordant tous les domaines du cinéma. Elle est devenue le lieu de ressource le plus important en région Centre pour les étudiants, les enseignants, les classes ou les simples spectateurs.

2 En coordonnant Ecole et cinéma et en accueillant quotidiennement les projections de Collège au cinéma et Lycéens et apprentis au cinéma, les Studio permettent chaque année la découverte d’une culture cinématographique variée et riche à près de 11 000 élèves de l’agglomération, à l’heure où les enfants sont confrontés à une multiplicité d’écrans, d’images et d’informations.

3 Les Studio sont impliqués dans un réseau très dense de partenaires : entreprises, université, associations partenaires, structures culturelles. Tous les habitants de l’agglomération, et en premier lieu les étudiants, bénéficient de dispositifs leur permettant cet enrichissement culturel à un coût raisonnable.


Brèves

3 octobre 2012 - Le droit de photographier

Arrêté du 27 Juin 2008
Les journalistes et particuliers ont le droit de photographier et de (...)