Communiqué du 23 juillet 2013 (copwatchnord-idf.info) suite aux évènements de Trappes

mardi 23 juillet 2013
par  siksatnam
popularité : 8%

Nous apprenons qu’une enquête de l’IGPN est en cours concernant les propos racistes tenus par des fonctionnaires de police sur le groupe facebook "le forum police info.com" suite aux évènements survenus à Trappes. En toute transparence, nous tenons à apporter des précisions sur l’opération qui a été menée à l’encontre de ce groupe de soutien aux forces de l’ordre.

L’opération a commencé le vendredi 19 juillet 2013 au soir, pour se terminer dimanche 21 juillet 2013 au soir (jour de publication de notre article). Un total de moins de 500 messages a été passé au peigne fin. Comme il nous fallait répondre rapidement à cette haine, nous avons prelevé un échantillon de six fonctionnaires. Nous avons effectué une "recherche simplifiée". Nous avons passé au crible l’integralité des réseaux sociaux existants à savoir : facebook, linkedin, copains d’avant, viadéo, trombi.com, 123 people. A partir de cela nous avons pu identifier la personne en fonction des recoupements d’informations. Par exemple, les dates de naissance ou encore voir si les amis communs sur copain d’avant étaient les même que sur facebook... Certains avaient des CV sur viadéo... Nous avons également pu suivre pour certains les conversations privées (elles n’étaient pas bloquées) ou très clairement, les personnes parlaient de leur boulot, des collègues...Nous avons également constaté que des messages "via mobile" dans la nuit du samedi 20 juillet 2013 à dimanche 21 juillet 2013 ont étaient postés par ces personnes ce qui potentiellement nous indiquaient qu’il s’agissait de fonctionnaires en fonction écrivant pendant leur service. L’opération s’est deroulée en direct et non après coup et nous savons très bien faire la différence entre des profils policiers ou des profils lambda.

Aujourd’hui, nous affirmons catégoriquement que les propos que nous avons diffusé et provenant du groupe facebook défunt "forum police info.com" sont bien ceux de fonctionnaires de police.

Nous tenons également à exprimer notre consternation, de voir que ce sont des civils comme nous qui sommes obligés de mettre en place tout un mécanisme pour surveiller l’ensemble des propos tenus par les forces de securité française. Nous démontrons que la police nationale est libre de faire ce qu’elle veut quand elle veut et que des organes comme l’IGPN ne l’inquiète pas plus que cela.

Cela fait deux ans que nous diffusons les dérapages des fonctionnaires. Nous avions lancé une première salve lors des incidents de Brétigny sur Orge, nous avions prévenu et diffusé les dérapages d’un fonctionnaire sur le facebook "Alliance Police Nationale"

https://copwatchnord-idf.info/?q=node/207

mais aussi ceux à l’encontre de Christianne Taubira.

https://copwatchnord-idf.info/?q=node/190

https://copwatchnord-idf.info/?q=node/191

Il s’agissait également de fonctionnaires de police.

Nous continuerons a mené à bien notre travail et nous espérons que celui-ci aidera toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans ce combat

Le 19, 20 et 21 Juillet 2013 , des propos inqualifiables on été tenus sur le groupe facebook " le forum police info.com" par des fonctionnaires de police. Six d’entre eux se sont fait epingler et leur identité diffusée sur notre site. Ce lundi 22 juillet au soir, ce même groupe et ses "8600 adeptes" n’existaient plus sur facebook. Nous accueillons avec modestie ce succès qu’est cette supression. Nous mettrons en place les moyens les plus lourds pour réduire au maximum la parole des fonctionnaires de police et de gendarmerie nationale déjà bien trop visibles à la télé et dans nos rues. A l’image de Manuel Valls qui s’est promis de rétablir l’ordre républicain, nous appliquerons la même fermeté et la tolérance zéro à l’encontre des hommes et femmes qu’il protège. Nous poursuivons notre travail d’informations et nous continuerons par la transparence à montrer ce qu’est la police française.

Pour information, le groupe facebook "police info.com" était composé au 3/4 de flics et gendarmes avec les membres de leur famille. On y a trouvé également des membres du printemps français, de la manif pour tous, du FN, des identitaires, adhérent UMP (un grand nombre de la côte d’Azur), des beaufs.....et des infiltrés comme nous.

Trappes : Dérives violentes de policiers sur facebook

"C’est pas le Ramadan ??...Ben alors vous allez ramassez vos dents" Jeremy Brunet

"Faites gaffes aux caméras et pas de prisonniers" Nelly Girard

"La chasse est ouverte, il est temps de faire un bon nettoyage"Julien Verhenne (pas encore fonctionnaire mais presque)

"Merde, il aura plus qu’un oeil pour pleurer" Philippe Dupuy

"J’ai pris du plaisirs hier soir. Sur 300 mecs contre 30 policiers, ça a même pas les couilles de venir au corps à corps" Jeremy Miquelot

"J’ai passé la nuit à Trappes hier avec les collègues...Pauvre France, vive le bleu Marine !!" Nicolas Martin

Ces propos ne sont pas ceux de militants d’extrême-droite, mais bien ceux de fonctionnaires de police. Depuis le 19 juillet 2013, date des émeutes de Trappes, 3 groupes facebook en lien avec les forces de l’ordre ont été passés au crible

- Le forum police info.com

- Alliance police nationale

- Les amis de police et realités

Nous avons travaillé sur le groupe "forum police info.com". Sur un total de deux articles comptabilisant plus de 200 commentaires passés à la loupe, nous avons épinglé six fonctionnaires de police. Nous avons pu très facilement remonter leur parcours, leur identité, leur unité... Ces deux articles concernaient les émeutes de Trappes. Autant vous dire qu’on a assité à un déferlement de haine raciale, d’islamophobie, de provocations..... Très clairement, on a à faire à des policiers blancs menant une guerre sainte "franco-chrétienne" contre une communauté : les musulmans (cause pour eux, de tous les maux de ce pays). En des termes directs c’est une carence intellectuelle.

Nous avons pu identifier deux fonctionnaires présent à Trappes la nuit du 19 au 20 juillet :

- Jeremy Micquelot, gardien de la paix à la Compagnie de Sécurisation des Yvelines fait l’objet d’un placement à la BNPVZ pour des amalgames entre ramadan, musulmans, violence et pour incitation à la violence. L’individu sera classé en catégorie 6

- Nicolas Martin, présent également à Trappes qui doit sans doute appliquer "l’idéologie le Pen" à son métier

Quatre autres fonctionnaires se sont fait epinglés. On vous laisse découvrir les portraits.

Une attention particulière s’est portée sur Nelly GIRARD. C’est cette petite phrase qui en dit long sur l’état d’esprit et le vice des fonctionnaires de police. "Faites gaffes aux caméras, pas de prisonniers". Cette pratique très utilisées par les forces de l’ordre est très connu de chez nous. Elle consiste à ecarter une personne interpellée hors du champs des caméras pour mieux la tabasser.

Nelly Girard fait l’objet d’un placement à la BNPVZ pour incitation et divulgation de méthodes dans le but de commettre des violences contre des civils. L’individu sera classé en catégorie 6.



L’opération se poursuit. En fonction des évènements, nous communiquerons (ou non) dans les prochains jours. Nous conseillons aux fonctionnaires ciblés de supprimer définitivement leur compte facebook.

Nous remercions tous les anonymes qui nous transmettent des informations.

Sources :

https://www.facebook.com/brunet.jeremy.1

https://www.facebook.com/profile.php?id=1375598209&fref=ts

https://www.facebook.com/nico.martin.3382

https://www.facebook.com/philippe.dupuy.334

https://www.facebook.com/jeremy.miquelot

https://www.facebook.com/julien.verhenne?fref=ts