Sérieux, ça craint !

jeudi 19 septembre 2013
par  siksatnam
popularité : 8%

Bon, tout le monde ici en conviendra, la rentrée, c’est vraiment de la merde… Onze mois à turbiner comme des clowns, façon Chaplin dans Les temps modernes, pour au final, se retrouver en location pendant quinze jours dans un mobil-home aux Sables-d’Olonne avec bobonne et les enfants…

Et que je te visite le zoo de la Palmyre, et que je t’emmène toute la smala à Center Parks, sans oublier le sacro-saint numéro d’Ici-Paris sur la plage… Avec Carla Bruni en couverture, en plus… C’est du propre…

Au final, les vacances, est-ce que ce serait pas plutôt en amont, au mois de juin, qu’on en profite vraiment, qu’on les savoure par anticipation ? Parce que ces satanées vacances, à peine qu’elles sont COMMENCEES qu’elles sont déjà terminées !

Et bam, dans la gueule ! C’est le retour aux affaires courantes, la vieille douloureuse que de devoir retourner engraisser les patrons, les bourgeois et les parasites de tous poils, recevoir sa feuille d’impôts, être obligés d’aller battre le pavé pour défendre une hypothétique retraite des vieux, après combien d’annuités, j’ose même pas y penser… Sérieux, ça craint !

Non vraiment, on marche sur la tête… En plus, ça pue le néo-nazi dans toute l’Europe, c’est une véritable infection, c’est bien simple, on se croirait revenus en 1932…

D’ailleurs, à y songer, c’est peut-être ça, l’axe de réflexion des ennemis de classe du Parti Socialiste : Une bonne guerre… Entre parenthèses, je l’imagine d’ici, l’aut’ cul de Jean-Marc Ayrault, en train de potasser son moyen-orient, lampe frontale vissée sur le crâne, dans son combi Wolkswagen… Et voilà qu’il reçoit un coup de fil de Valérie Treierweiler, lui disant « Ca y est, j’ai décidé, on va pourrir Bachar »…

Ayrault : « Hein ? Mais François, qu’est-ce qu’il en pense ? »
« Qu’est-ce que ça peut foutre, ce qu’il en pense, François ? De toute façon, il est d’accord… Et puis même… …………. Mais non, c’est pas une poudrière ! C’est qui déjà, le ministre des armées ? C’est Duflot, c’est ça ? Tiens, bah je vais l’appeler tout de suite… I0l est 2 heures, avec un peu de chance, je vais la réveiller, cette conne ! …………….Qui ? Jean-Yves Le Drian ? T’es sûr ? C’est qui lui, c’est le maire de Plougastel ou quoi ? Bon, on s’en fout, après tout ! Ah ouais, aut’ chose : J’ai eu Obama… On laisse tomber cette quiche, on s’en passera, du GI Joe en plastique ! ……….. Ouais, c’est ça, toi aussi ! Et tu vas me faire le plaisir de te mettre sérieusement au boulot ! Et t’oublie pas ton relooking, surtout ! »

Et ouais, c’est la surprise du chef, on va aller faire la guerre, pour cause d’armes non-conventionnelle, de gaz sarin…

Et on va y aller tous seuls, comme des grands… Les englishs, les amerloques, c’est pas pour dire, mais y ont rien dans le pantalon, c’est des lavettes ! Aux US, y va y avoir un vote du congrès –attention, c’est pas les républicains, c’est les démocrates qui vont dire non- et c’est très bien comme ça, parce que nous aut’, les camemberts, on va remettre dans l’ordre dans toute la région… Le monde arabe va retrouver le droit chemin, grâce à nous… Et on va enfin redevenir les chefs du monde ! On imposera par la force s’il le faut, la liberté, l’égalité, la fraternité... Depuis les airs, on l’imposera, avec nos beaux n’avions Dassault, parce que l’infanterie, vaut mieux qu’elle reste en métropole, des fois que les banlieues viendraient à s’embraser… Faut être prévoyants, vous savez, ça va vite… Il suffit d’un transformateur électrique pour que tout dérape…
Pour revenir à la guerre, A LA DIPLOMATIE de punition, pardon -en guerre, la sémantique est importante, y faut trouver les formules appropriées- puisque c’est presque sur la route, ce serait bien également d’aller saluer les iraniens à not’ façon, tant qu’on y est… D’une pierre deux coups…

L’opération Georges Clémenceau, qu’elle devrait s’appeler, l’intervention pour rendre hommage au grand homme…
C’est pour ça qu’y parait que François Hollande s’est trouvé un nom de chef de guerre : Tigrou… Pas mal, pas mal…

Ah, oui, au fait, y’ un dernier truc que je voulais dire… Si j’ai juste un conseil à donner aux russes et aux chinois qui nous écoutent : les gars, vous mettez pas en travers de notre chemin, sinon, y va y avoir du grabuge, on est chauds comme la braise… D’ailleurs, il semblerait que Poutine commence à comprendre le message…

JC P