Succès de la manifestation anti fasciste du 11 novembre 2013 à Tours.

mercredi 13 novembre 2013
par  siksatnam
popularité : 5%

Et nouveau dérapage du fasciste Pierre Louis Mériguet (voir ci dessous les articles de la "Nouvelle République" et les vidéo). Décidément, le "rassemblement Bleu Marine" de l’entreprise Le Pen and co vient de faire, avec lui, une sacrée recrue ! .
A noté son petit air jouissif lorsqu’il dit qu’il se tient "à la disposition du parti" pour les prochaines municipales. Un vrai Tartuffe !

Le Collectif Antifasciste Tourangeau qui faisait là sa première apparition, a frappé un grand coup en mobilisant plusieurs centaines de personnes contre les quelques excités de "Vox Populi".

" Vox Populi : manifestation sous tension

La police a déployé beaucoup de monde pour éviter les débordements (photo NR Hugues Le Guellec). - (dr)

Près de 400 personnes ont manifesté contre l’extrême droite lundi à Tours avant la " Marche pour la fierté tourangelle ", de l’association identitaire Vox Populi. Pendant le défilé au flambeau, son fondateur et chef, Pierre-Louis Mériguet a perdu son sang froid une minute.


Manifestation sous tension lundi soir à Tours.

De plusieurs associations et syndicats, environ 400 personnes ont manifesté en fin de journée à partir de la place Jean-Jaurés, à Tours. Au cri de "pas de fachos dans nos quartiers et pas de quartier pour les fachos", elles ont défilé contre l’extrême-droite. Elles visaient Vox Populi, le groupe d’identitaires tourangeaux qui a choisi la date du 11 novembre, jour de la Saint-Martin pour sa 4e "Marche de la fierté tourangelle".

Avec environ 80 militants, âgés d’une vingtaine d’années pour la plupart, Vox Populi est parti du parvis de la cathédrale pour rejoindre la basilique Saint-Martin. Comme chaque année, ils ont défilé au flambeau en criant "défend la terre de tes pères". La police assurait la sécurité pour éviter une confrontation entre des militants "anti-fascistes" et Vox Populi. Mais rue Colbert, un petit groupe de 3 ou 4 personnes a suivi de près la manifestation.

L’une d’elles avait une sono pour diffuser la chanson des Béruriers Noirs "Salut à toi", un hymne aux peuples du monde entier. Le chef de Vox Populi, Pierre-Louis Mériguet est arrivé en courant, a pris une chaise sur une terrasse pour foncer sur le trio. Il a finalement baissé la chaise devant un policier. Il est retourné dans le cortège pour continuer la marche.

Raphaël Chambriard "

Ci dessous, un autre article de "La Nouvelle République" du 12 novembre 2013 :

" Vox Populi : tension entre les pour et les contre

. La manifestation contre l’extrême droite a mobilisé près de 400 personnes. - (Photos NR, Hugues Le Guellec)

Tours. Vox Populi a manifesté hier soir avec 80 militants. Un peu plus tôt, 400 personnes défilaient contre l’extrême droite.

Tendue était, hier soir, la manifestation de l’association identitaire Vox Populi. Mais bien avant qu’ils ne partent de la cathédrale une fois la nuit tombée avec leurs flambeaux, une manifestation antifasciste avait eu lieu à Tours.

Elle a rassemblé près de 400 personnes, issues de groupes d’extrême gauche, de syndicats, de libertaires et de particuliers, de Tours et aussi d’ailleurs. Syndicaliste à Sud, Éric Sionneau se trouvait en tête de ce cortège. « Un collectif antifa s’est créé suite au meurtre de Clément Méric et à cause de la montée de l’extrême droite, dit-il. Nous ferons aussi une formation syndicale sur ce sujet à la fin du mois pendant deux jours. »

Parti de la place Jean-Jaurès, la manifestation est passée rue Nationale puis a marqué un temps d’arrêt place de la Résistance, choisie pour son nom. Chemin faisant, ils ont entonné le « Chant des partisans », crié « Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ! » Le cortège a regagné la place Jean-Jaurès puis s’est disloqué.

Pierre-Louis Mériguet fonce sur les " antifas "

Plus tard, vers 19 h, Vox Populi a rassemblé ses troupes sur le parvis de sa cathédrale, respectant d’abord un moment de silence en mémoire des Poilus de la Grande Guerre.

Environ 80 militants, âgés en grande majorité d’une vingtaine d’années, sont partis par la rue Colbert avec leur slogan habituel : « Défend la terre de tes pères ». La police, qui avait déployé de nombreux fonctionnaires, s’assurait que des éléments de la première manifestation ne viennent pas provoquer la seconde.

Mais, à l’angle entre la place Foire-le-Roi et de la rue Colbert, trois ou quatre militants ont suivi Vox Populi. L’un d’eux avait monté une sono sur son vélo et diffusait la chanson « Salut à toi », hymne aux peuples du monde entier du groupe punk des années 80, Les Béruriers noirs. Une petite provocation.

Tout à coup, le leader de Vox Populi a perdu son sang-froid : surgissant de la tête du cortège, il s’est emparé d’une chaise sur une terrasse et a foncé sur les « antifa ». Il en a bousculé un, puis a chargé une seconde fois.

Face à un policier, il a baissé la chaise qu’il s’apprêtait à utiliser comme une batte de base-ball. Finalement, il a regagné le haut du cortège puis a continué la « marche pour la fierté » jusqu’à la basilique Saint-Martin. En soirée, les policiers ont sillonné le Vieux-Tours afin d’éviter des échauffourées entre militants hostiles.

Raphaël Chambriard "

http://www.lanouvellerepublique.fr/...


France 3 Centre - JT local 1920 Touraine Val de... par siksatnam




A voir aussi, ce blog
 : http://upac.over-blog.com/2013/11/s...

Et aussi : http://tours-antifa.samizdat.net/?p=32



Commentaires  (fermé)

jeudi 14 novembre 2013 à 16h52
mercredi 13 novembre 2013 à 22h32

Les fachos font dans la fabulations sur leur site, comme à leur habitudes des histoires à dormir debout contredites par les videos et les journalistes présents. allez on sait reconnaître les loups qui veulent se faire passer pour des agneaux.

l’histoire ne retiendra pas le ridicule numero du chef qui fait le "derviche tourneur" chaise à la main. bouscule et frappe les gens , ne se fait même pas interpeller par la police, l’agresseur se plaint ensuite de s’être fait agressé, ça manque pas de culot et surtout de ridicule ! on reconnait bien là la complainte victimaire de l’extreme droite... Ces gens se sentent agressés par tout ce qui est différent de leurs opinions , options et de leurs petites personnes, ça les renvoit trop à leur insignifiance

Logo de Valy
mercredi 13 novembre 2013 à 14h19 - par  Valy

GOD EFFROI ou GOD EST FROID
(A propos des fachos aux flambeaux, de la manif antifa, des clowns artivistes et d’une bagarre d’après manifs dans un climat de tension entre des personnes ayant trop picolé rue du Commerce, en rentrant de tout cela)

Les chiens aboient
La caravane passe
Et nous suivons du regard
Les lambeaux épars
et parfumés de soupe
à l’oignon y croûtons

Les silences enlacent...
les cris des morts
vivants en nous
Résistance des poireaux
de rire, délire, des livres

Des bouts de haine
se balancent dans une
explosion de bière
Ce soir il fait chaud
et froid dans mon cœur

Valy (matin du 11 novembre 2013)

Logo de baddriddim
mardi 12 novembre 2013 à 18h29 - par  baddriddim

Je suis venu de loin(Creuse) pour participer à cette manif, et j’ai trouvé domage que ça s’arrête là. On aurais dût y aller tous pour foutre leur défilé en l’air. Venant de loin, mes camarades et moi sommes reparti en sachant que vox populi défilerais alors que nous étions bien plus qu’eux... Bravo aux fouteurs de troubles !

Logo de Brigade Activiste des Clowns de Tours
mardi 12 novembre 2013 à 18h02 - par  Brigade Activiste des Clowns de Tours

La milice des clowns, à la reconquête de la fierté du poireau tourangeau.

Le lundi 11 novembre 2013 à 18h37, place de la cathédrale à Tours. Nous, milice des clowns désobéissants tourangeaux, avons défilé dans les rues de notre Terre Promise, placée sous le signe de sainte Martine, illustre patronne des bars de la ville. Ceci dans le but de ne pas laisser nos camarades clowns imposteurs et ni-dentitaires de "Tox-Populli" s’approprier à eux seuls la fierté du poireau et des chateaux tourangeaux.
Nous aussi, milice malicieuse clown tourangelle, enracinée et de passage, sommes fiers de bomber nos torses bien que poilus, de chanter nos chansons à tue-tête, et de porter haut et fort les couleurs vertes et bleues de notre poireau dans le ciel. Nous aussi, sommes fiers d’être singe, d’être gueunon et de brandir nos bananes, de louer la terre de nos mères mais pas trop cher ! Nous sommes fiers de distribuer de la joie, de l’espoir et de l’amour à tous les habitants de notre Tours Promise.

Le poireau vaincra !

Le poireau de Tours.

mardi 12 novembre 2013 à 17h18

Oui, c’est sûr que leur faire écouter les bérus et se prendre une chaise dans le nez, c’est suprer-chanmé, ils ont du trembler.
Le résultat de la soirée c’est 350-400 contre 60-80, les fafs ont été ridicules et c’est plié, faire le warrior sur internet le lendemain, franchement, ça pisse pas loin.

mardi 12 novembre 2013 à 13h32

Toi, tu y étais pas dans le vieux Tours..

Logo de un tourangeau critique
mardi 12 novembre 2013 à 12h36 - par  un tourangeau critique

mouai sans vouloir faire de leçon ,ce n’est pas la peine de venir à 300 mec pour repartir chez sois et laisser les fafs tranquillement patrouiller et se bourrer la gueule toute la nuit dans le vieux tours.

Logo de Pierrot
mardi 12 novembre 2013 à 12h33 - par  Pierrot

Il faudrait éviter d’appeler Pierre Louis Meriguet "Pierrot", çà me fait un peu mal.
Pierrot

PS : Courageux quand même le coup des bérus, bravo.

Logo de Golmonfaf
mardi 12 novembre 2013 à 11h00 - par  Golmonfaf

Oh mince, pardon Pierre-Louis, je me suis trompé en diffusant les Berus. En fait j’avais prévu ta superbe version de "Maréchal nous voilà" dont tu nous as gratifiés avec ton super groupe (tu sais, celui avec lequel tu t’es produit chez Ayoub par exemple). Ce sera pour la prochaine fois, t’inquiète pas.

MC Golmonfaf,
en phase d’apprentissage

Logo de etienne
mardi 12 novembre 2013 à 00h59 - par  etienne

Quand on sait que les turons, peuple habitant la zone tourangelle avant l’époque romaine était celte et peut être d’origine germanique. On peut clairement s’interroger sur le fond de pensée identitaire de ces mouvements et aussi sur leur méconnaissance du dossier touraine.
Notre identité est clairement un meltingpot et un croisement de toute l’europe. Saint martin le hongrois,les vikings, les maures qui vivent en touraine... La touraine devient réellement française en 1312 aprés l’abandon de la couronne d’Angleterre et devient le jardin de la france, terre d’accueil et d’asile des libres penseurs.

Quand on sait que les mouvements indignés ont été brisés par ces mouvements d’extremes droites, le sursaut conscient et le mouvement lumineux que cela suscite. J’esperes que ces jeunes facilement embrigadés puissent retrouver un jour la voie de la raison.

Comme disait maitre Yoda, La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.

La haine est le chemin de sa propre destruction.

Bonne continuation

Logo de mad
lundi 11 novembre 2013 à 23h10 - par  mad

il faut bien dire que de mettre en colère ce bâtard de turons fut assez simple une chanson et il pète les plombs donc imagine le maniaque pervers et masturbatoire qu’est ce tas de merde de nazillon Pierre Louis Mériguet ... mais on se retrouveras mon pierrot ! car je sais que tu aimes la bonne musique.

lundi 11 novembre 2013 à 22h54

Félicitations, ce ne doit être qu’un début , démonstration que la rue n’est pas aux fascistes !

Que Mr Mériguet s’interroge sur son site "s’il doit tuer le bourgeois qui est en lui" est une question qui devrait l’amener selon son dogme à donner l’exemple par le denuement, l’abandon des fringues qu’il vend et qu’il porte, le "don charitable" e à de tous ses biens à une bonne oeuvre à commencer par sa boutique de fringues fabriquées à l’étranger et importées de l’étranger, étranger qu’il dénigre si souvent sauf quand c’est dans la ligne des intérêts de sa petite personnes et que ça lui permet d’encaisser bourgeoisement des recettes. A moins que tout cela ne soit que du vent, une esthétique du néant cérébral...

En tout cas il n’a déjà pas à tuer "le mussolini " qu’il ne sera jamais- même si c’est son rêve - si ce n’est d’opérette.

Réjouissons nous de cette réussite anti-fasciste mais ne baissons pas la garde, car n’oublions pas qu’il se démène pour entretenir son cheptel de clients-militants , clients dans sa boutique "London Calling" et militants pour sa cause, doublement crétins , doublements duppés mais probablement serviles et fidèles.