les réfugiés de la guerre d’Espagne

jeudi 10 avril 2014
par  siksatnam
popularité : 8%

Emission de France 3 des 22 et 23 mars 2014 : LABEL HISTOIRE.

En février 1939, après la victoire de Franco, un demi-million d’espagnols traverse les Pyrénées pour chercher refuge en France. Ils n’ont plus rien. Juste faim et froid. Et fuient 3 ans de guerre civile qui les ont déjà épuisé. Désignés comme des « étrangers indésirables », les réfugiés vont être traités comme du bétail, logés dans ce qu’on n’a pas peur d’appeler à l’époque « des camps de concentration » avant d’être emportés dans le tourbillon de ce qu’ils appellent la guerre de France, c’est-à-dire la seconde guerre mondiale !

Pourquoi Léon Blum n’a-t-il pas soutenu le Front Populaire espagnol ? La France a-t-elle trahi les républicains ? Et vous, auriez-vous tendu la main aux réfugiés de la guerre d’Espagne ? Ils mènent l’enquête auprès du chanteur Cali, et de ceux qui ont vécu le drame …

Label Histoire, une émission de 26’ présentée par Myriam Bounafaa et François Reynaert, réalisée par Charly Flavigny, coproduite par 2P2L et France 3 Paris Ile-de-France


Commentaires  (fermé)

Logo de pinos marie
mardi 3 février 2015 à 10h12 - par  pinos marie

Je suis fille de jose maria pinos d agramunt (province de lerida à côté de barcelone) qui a vécu cet épisode douloureux. Lui 17 ans et sa soeur 20 ans ont passé la frontière et ils ont vécu tout ce que vous avez montré dans votre émission. Ils ont laissé ma grand mère au village qui n a pas voulu les suivre. Leur soeur 27ans a été décapitée par un éclat d obus laissant un enfant de 5 ans que ma grand mère a fini d élever.
Nous avons eu un père sensationnel parti à 71 ans qui a laissé en nous les traces indélébiles de leur combat. Papa s est fait naturaliser français et n a pas voulu remettre les pieds dans son pays tant qu il y avait franco. Ils n ont donc jamais revu leur mère, car ils voulaient la faire venir en france mais elle etait malade donc ils n ont eu des échanges que par lettres que nous avons conservées. Nous retournons toujours au village et chaque fois très émues. Papa a épousé notre maman une française de la haute loire qu il a connu quand il faisait le maquis. Voilà en gros notre histoire nous sommes 2 soeurs. Merci à Tous pour ce documentaire