La géothermie opaque du Haut de la rue Nationale

mercredi 29 octobre 2014
par  Le Plombier
popularité : 6%

Ci-dessous, le dernier communiqué de l’Aquavit 37.

La position de notre association, concernant le haut de la rue Nationale, était jusqu’ici très claire. La nécessité d’un réaménagement d’ensemble est justifiée, notamment autour de l’église St Julien et du Centre de Création Contemporaine (CCC), par contre nous sommes opposés à la construction de deux tours-hôtels masquant l’église en contradiction avec le plan retenu après guerre, défendu par l’Etat et ses administrations.

La communication récente des projets de Tour(s) Plus et de la SET sur le jardin François 1er nous a conduit à reconsidérer l’aménagement autour du CCC et à alerter les élus et la population, du fait d’informations inattendues, portant sur le choix d’un mode de climatisation improprement nommé "géothermie sèche", ouvrant la voie à des interprétations inquiétantes. Finalement, il ne s’agit que de mettre en place un champ de géothermie à "sondes sèches" (22 puits de 80 m de profondeur), technologie éprouvée certes mais d’un l’impact environnemental très important, a fortiori en secteur sauvegardé :

- Abattage de tous les arbres et impossibilité d’envisager un musée d’art contemporain ouvert sur un parc arboré. En effet, comment planter 57 ou 75 véritables arbres quand les sondes sont réparties tous les 10 mètres, chacune étant éloignée d’au moins 5 mètres d’un arbre ?

- Quels seront les impacts géologiques ? La proximité de nappes d’eau alimentant la ville est-elle prise en compte ? Des études préliminaires ont-elles été effectuées ? Quel entretien ce procédé exige-t-il ? Le maire lui-même parle de "difficultés" et de "risques de détérioration", lesquels ?

Nous avons découvert qu’un appel d’offre avait été lancé en juillet 2013 par Tour(s) Plus pour effectuer un test préalable de "réponse thermique". A-t-il eu lieu ? Pourquoi n’en sait-on rien ? Il est à craindre que le marché public de l’aménagement géothermique ait été conclu avant la déclaration d’utilité publique.

Pourquoi tout cela a-t-il été caché aux Tourangeaux dans l’enquête publique ? Pourquoi est-ce encore si obscur ? Les démarches administratives ont-elles seulement été effectuées ?

Les interrogations restent multiples. Comme lors de notre communiqué précédent, nos analyses reposent sur des informations fragmentaires, sujettes à interprétations. Notre mission de lanceur d’alertes nous conduit à dénoncer de nouveau l’incompréhensible opacité entourant ce dossier depuis des années.

Rappel de notre appel solennel aux conseillers municipaux : http://aquavit37.fr/2014nationale/appel.html
=======

Notre site : http://aquavit37.fr
Communiqués précédents : http://aquavit37.fr/comm.html


Commentaires  (fermé)

Brèves

3 octobre 2012 - Le droit de photographier

Arrêté du 27 Juin 2008
Les journalistes et particuliers ont le droit de photographier et de (...)