J’AI PAS VOTÉ - FILM COMPLET

lundi 15 décembre 2014
par  Le Plombier
popularité : 6%

Réalisation : Moise COURILLEAU et Morgan ZAHND - Rendez vous sur FACEBOOK (https://www.facebook.com/jaipasvote) pour plus de documentations et suivre les prochains films. - J’ai pas voté propose le bilan de cette crise politique et met en avant des solutions ayant déjà fait leurs preuves. Ce documentaire s’adresse à toute personne intéressée par la politique de manière générale et pas seulement à une minorité « élitiste » ou partisane qui s’interrogerait sur le sens d’une élection. J’ai pas voté autopsie la démocratie française afin d’ouvrir une nouvelle ère propice à l’évolution de l’organisation politique.


Commentaires  (fermé)

Logo de Geneviève de Fontenis
jeudi 8 janvier 2015 à 08h59 - par  Geneviève de Fontenis

"Les anarchistes" ce n’est pas une essence figée, un groupe homogène réuni sous la bannière d’une doctrine officielle qu’un état promeut de manière exclusive.

Quant aux distinctions concernant les pays d’origine, elle est assez inappropriée concernant les anars.

Enfin, la récup’ d’extrême droite n’est pas un critère disqualifiant tant les mouvements s’en réclamant sont très souvent inconsistants et incohérents sur les plans théoriques et pratiques. Aucune trace d’une pensée libertaire (un peu) sérieuse à la droite de la droite. Seulement des usages stratégiques faibles.

Vous dénoncez des procédés intellectuellement malhonnêtes et en faites un usage abusif conscient : c’est à des fins humoristico-didactiques ?

Logo de Jibédé
vendredi 26 décembre 2014 à 16h01 - par  Jibédé

Salut Pierre !

Tu peux mieux faire. Et en moins ordurier.

Et puis arrête de voir des rouges-bruns partout. Surtout là où il n’y en a pas.
Cette hallucination grotesque et intellectuellement mal-honnête me donne envie de voter,
qui plus est pour les communistes, rien que pour t’embêter.

Et après tout, puisque tu nous y invites, pourquoi ne pas rendre aux staliniens ce qui leur revient : c’est à dire la gloire d’avoir vaincu les armées nazies en Europe.
Les anars français, (au contraire de leurs congénères espagnols),
ne peuvent certainement pas en dire autant.

Il y aurait pourtant beaucoup à dire, ou justement, pas grand chose à raconter,
sur la grande discrétion des "anarchistes" français sous l’occupation.
Et encore plus à dire sur tous les gens d’extrême-droite qui se sont inspirés de cette pensée.
Si tu veux toujours qu’on parle de "rouges-bruns", on peut y aller :
Je ne suis pas certain que ce soit à la gloire de "l’anarchisme" en France.

Bien à toi.

Jibédé.

Logo de Pierrot
mardi 23 décembre 2014 à 14h17 - par  Pierrot

Bonjour le coup de baguette magique de l’ouverture face au supposé repli sur soi et sectarisme.
C’est un peu facile, si c’est pour faire passer les pilules amères, Chouard notamment ici, proche de l’extrême droite, Annie Lacroix-Riz pour toi JBD, une stal qui gravite dans ce qu’on nomme le réseau rouge-brun. Il ne s’agit pas pourtant de condamner l’ouverture, mais celle ci ne doit pas se faire en pataugeant dans la merde.

Pierrot

Logo de JIbédé
lundi 22 décembre 2014 à 23h33 - par  JIbédé

Pas étonnant que ça agace le copain Pierrot :
Pour l’anar pure laine, "Res publica" et "démocratie" sont des gros mots.

Je ne vois pourtant pas ce qu’ont de sale les concepts de "révocabilité des élus",
ou de de consultation de membres du peuple par tirage au sort,
ou de désignation à des fonctions de membres du peuple par tirage au sort :
je trouve que ce sont des réflexions vraiment intérressantes !

Cela me semble en tout cas tout cas plus ancré dans le réel que de vagues rêvasseries sur une supposée révolution anarchisante qui n’aura jamais lieu. Et qui, si par extraordinaire elle réussissait, serait bien obligée de réinventer la roue d’une authentique DEMOCRATIE pour faire fonctionner LA CHOSE PUBLIQUE au bénéfice du peuple,

Cet exposé rappelle aussi que nous ne sommes pas seuls au monde,
mais que dans cette société, nous sommes bien obligés de prendre en compte "les autres", c’est à dire des gens qui ne sont pas "nous",
que nous n’aimons pas et qui nous le rendent bien,
mais avec qui nous sommes bien obligés de cohabiter vu qu’ils sont là et nous aussi.

La force n’étant pas entre nos mains,
n’étant pas non plus les plus forts en baston de rue et autres guérillas urbaines,
ne nous restent donc que la raison, les mots, la réthorique et le débat avec les autres qui composent aussi la société.
Je préfère ça à l’AK-47.

Jib.

Logo de Pierrot
lundi 22 décembre 2014 à 17h13 - par  Pierrot

C’est quoi cette vidéo confusionniste avec plein de trucs chelous ??
Cela fait grosse tache sur le "sublimissime" site.
Du coup, je suis pour passer un coup d’éponge, de désinfectant et de désodorisant, et souhaite que cette tache disparaisse.

Pierrot

Logo de doublebu
mardi 16 décembre 2014 à 13h53 - par  doublebu

Décevant !!
Présenter comme solution alternative à la représentation "démocratique"(dont tout le monde s’accorde sur son caractère inique et très imparfait que l’on pourrait tout simplement qualifier de démocratie bourgeoise) des élucubrations issues de cerveaux à bain d’huile d’où est sortie "la recette", relève, à mon sens, de l’escroquerie intellectuelle ;
Mais qui en sont ces zélateurs ?
Etienne Chouard : qui redécouvre et porte le concept du tirage au sort depuis le référendum de 2005.Discuter de cette idée est plutôt intéressante, mais, attention, Etienne : pas avec n’importe qui ! Même s’il a prit depuis ses distances E.Chouard ne rechignait pas échanger avec Soral auquel il prête un grand intérêt.
L’institut Montaigne, think tank ultralibéral :fondateur président Claude Bébéard (grand humaniste....)
Le député Lassalle, membre fondateur du Modem , qui défendait la construction du tunnel du Somport en vallée d’aspe, contre Eric Pététin (l’indien que l’on retrouve aujourd’hui , dans les ZAD aussi bien à NDDL que Sivens ).Ce grand timonier pyrénéen a recueillit lors de sa grande marche les avis éclairés de la France profonde, celle qui se lève tôt....etc.
Bien,ce film présente aussi des Bourdieu et Testart, dont les "réflexions" ( terme très réducteur ) sont superbes ,mais pas assez évoquées...(bien évidemment, pas simple pour Bourdieu) ;
A aucun moment, il n’est question de lutte des classes ,de la place du capitalisme,du socialisme ,de l’éducation des masses ,des expériences démocratiques , véritables alternatives, des ZAD,d’Athènes aux Chiapas,pourtant essentielles lorsqu’on veut aborder la gouvernance du (des) pouvoir(s).
Salut et fraternité.