EDF COUPE l’ ÉLECTRICITÉ aux PAUVRES

mercredi 3 août 2016
par  Le Plombier
popularité : 6%

120 Personnes dont de nombreux enfants (au moins 20) sont depuis vendredi 29 Juillet 2016 privés d’ électricité dans les 54 studettes de l’ex Hôtel Liberté de Tours Nord

Un litige oppose le propriétaire à EDF qui passe sa facture annuelle de 16.000 à 59.000 euros.(1)

Devançant les décisions de la justice qui doit se prononcer lundi à 11 heures 30 EDF (3) , avec l’aide des forces de l’ordre que la préfecture a mis à sa disposition, a coupé le courant vendredi.

Chrétiens-Migrants qui héberge 7 adultes et 11 enfants dans 6 studettes se trouve confronté a une difficulté extrême pour leur apporter une aide indispensable à leur survie mais surtout s’inquiète de leur mise en danger que cette absence d’électricité va générer.

Ces personnes devraient selon la loi(2) être Hébergées par les services publics ( État ou Département ) mais ceux-ci ne savent pas depuis des mois et des mois mobiliser les 200/300 places d’hébergement qui manquent à Tours sur les milliers de logements vides de cette Ville.

Nous nous interrogeons sur l’urgence qu’il y avait a apporter le soutien des forces de l’ordre a un nouveau coup porté contre les pauvres en période de vacances

(1) selon le propriétaire Mr Hossein tel 02 47 20 11 20>

(2) arret du Conseil d’État du 10/02/ 2012

(3)référé déposé pat Maître Marc Morin auprès de Madame Carrère Juge

Rappel :Les lois sont précises , elles imposent un accueil conforme à la dignité humaine avec fourniture de logement ,nourriture et soins , à toute personne en situation de détresse psychique ou sociale( sans discrimination entre Français et étrangers , en situation régulière ou non)

Dans son ordonnance du 10/02/2012 LE Conseil d’État à jugé qu’une carence caractérisée dans l’accomplissement de cette tâche constitue une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale lorsqu’elle entraîne des conséquences graves pour les personnes intéressées

L’impossibilité de se protéger des intempéries, des agressions et autres dangers notamment sanitaires inhérents à la vie dans la rue, en particulier avec des enfants, caractérise la carence de l’État et du Département qui méconnaissent systématiquement ces lois.

Chrétiens-Migrants


Commentaires