Chronique d’un Jardin Solidaire

jeudi 1er septembre 2016
par  Le Plombier
popularité : 7%

Tous les jardins ne sont pas des endroits clos. Le Jardin solidaire, installé au fond de l’impasse Satan dans le XXe arrondissement de Paris, était un de ceux ouverts sur leur quartier, sur leur monde. Un jardin sans maître-jardinier où les rudérales et les plantes qu’ailleurs on dit parfois « mauvaises » avaient leur place. Pendant cinq ans, avant sa fermeture pour cause de projet immobilier, il fut un lieu autogéré, sans heures de fermeture et avec moins que rien de règlement où chacun pouvait venir non seulement flâner mais aussi planter comme bon lui semblait. C’était un lieu de liberté, de mixité sociale et de vie.

Le deuxième livre d’Olivier Pinalie, Chronique d’un Jardin solidaire, une aventure humaine et botanique, décrit de manière vivante et avec une douce nostalgie ce lieu dont il a lui-même été à l’origine en investissant, un beau jour de 2000, un terrain vague inculte que rien ne semblait prédestiner à devenir un lieu de respiration dans ce quartier déshérité de Paris.

Les éditions CNT-RP publient les chroniques de ce lieu, se tenant non loin de leur local de la rue des Vignoles, qui fut un endroit privilégié d’observation d’un quartier aujourd’hui en proie à la gentrification.

Olivier Pinalie est artiste plasticien autodidacte, graveur et brodeur sur brancard.

Titre : Chronique d’un jardin solidaire

Sous-titre : Une aventure humaine et botanique

Auteur : Olivier Pinalie

En librairie le 10 septembre 2016

248 pages ; format : 11 x 19 cm ; ISBN : 978-2-91573-139-2 ; Prix : 12 €


Infos : cnt-f.org/editionscnt-rp/ – Mail : edcnt@no-log.org – CNT, Service librairie : 33, rue des Vignoles, 75020 Paris
Les livres CNT-RP sont en librairies via Hobo diffusion et Makassar distribution, disponibles en direct aux éditions.

" Une aventure humaine, botanique et sociale, au coeur d’un quartier populaire ".


Commentaires