Quand les crapules du PS tirent dans le dos du comité de soutien au foyer Albert Thomas

vendredi 30 décembre 2016
par  Le Plombier
popularité : 6%

Alors que depuis une semaine, des dizaines de militant-e-s sont, au quotidien, présent-e-s avec les migrants du foyer Albert Thomas, qu’une centaine d’entre eux/elles se sont réunis ce vendredi 30 décembre 2016 pour les soutenir lors d’une manifestation, les "notables" de ce truc tout pourri qu’est le Parti Socialiste (et ses alliés : MODEM, PRG, "Les Verts") jouent en coulisses dans le dos du comité de soutien...
A noter que "Les Verts" font aussi partie du comité de soutien ! Une " autre façon de faire de la politique " sans doute !

Magouilles blues ici :

Et ci dessous, la lettre du comité de soutien :

Lettre aux autorités engagées dans la liquidation du foyer Albert Thomas

Le 22 décembre dernier, le Tribunal de Grande Instance de Tours a décidé la liquidation judiciaire de « l’association Albert Thomas », gestionnaire du foyer d’urgence Albert Thomas (accueillant 36 résidents) et bailleur d’appartements représentant 21 places d’hébergement d’urgence.

Cette liquidation peut entraîner de facto l’expulsion des 36 résidents actuels du Foyer.

Une solution d’accueil temporaire et inadaptée a été proposée par “les autorités” avec la mise à leur disposition par la Ville de Tours d’un gymnase jusqu’à une date indéterminée en janvier prochain.

Cette proposition est indigne et ne constitue en aucun cas une réponse pertinente alors que les locaux même du foyer, qui appartiennent à la Ville de Tours, sont conçus et équipés pour accueillir des personnes dans un hébergement stable et durable.
Alors qu’au contraire, dans un gymnase, les accueillis doivent quitter celui-ci entre 9h et 18h, ce qui est inconcevable dans les conditions climatiques actuelles et alors que la santé de certains nécessite la permanence de leurs soins.

Nous, “comité de soutien citoyen aux résidents du foyer Albert Thomas”, réclamons l’application immédiate de l’article 4 de la loi du 5 mars 2007, dite loi DALO, qui reconnaît à la personne bénéficiant d’un hébergement d’urgence un « droit au maintien dans les lieux », selon le principe dit de continuité.

Le non-respect de ce droit engagerait la responsabilité du représentant de l’État dans notre département, en la personne du Préfet d’Indre et Loire.

Ce droit a pour effet que la personne accueillie peut rester dans la structure où elle est hébergée jusqu’à qu’une solution adaptée à ses besoins la conduise vers une structure d’hébergement stable ou un établissement de soins, ou, mieux encore, vers un logement.

Nous demandons donc à la Mairie de Tours, propriétaire des lieux, d’autoriser les 36 résidents actuels à se maintenir dans les locaux constituant le Foyer Albert Thomas jusqu’à ce qu’une éventuelle solution alternative adaptée, durable et digne, leur soit dès que possible proposée.

Nous demandons également au Préfet que la DDCS 37 garantisse la pérennité des 36 places d’hébergement d’urgence disponibles au gymnase de la Ville :
en lançant dès maintenant un appel d’offre à d’autres associations gestionnaires pour la reprise de l’activité du Foyer,
lesquelles veilleront au respect de la décence de l’accueil,
se verront attribuer par les pouvoirs publics des moyens de fonctionnement suffisants
en veillant à ce que les libertés individuelles des résidents soient respectées
laquelle association devrait également s’attacher à la reprise des contrats de travail de l’équipe professionnelle en place actuellement, compétente et expérimentée.

Le principe de continuité a été acté pour les appartements extérieurs gérés jusqu’à sa liquidation par l’association Albert Thomas.

Nous demandons qu’il en soit de même pour le foyer lui-même.

Par ailleurs, au regard de la situation dramatique de l’hébergement d’urgence dans le Département d’Indre et Loire, nous demandons que les 36 places d’hébergement déployées en urgence au gymnase de la Ville soient maintenues au profit d’autres personnes sollicitant le 115, lequel ne peut actuellement répondre à la demande faute de places d’hébergement d’urgence en nombre suffisant.

Compte-tenu de la multiplicité des interlocuteurs concernés par cette question, nous demandons à être reçus dès le 2 janvier, si possible, conjointement par Le Préfet (avec le directeur de la DDCS 37), le Maire de la Ville de Tours et Maître Villa, liquidateur judiciaire, afin que des réponses claires, concrètes et acceptables soient apportées à ces questions, selon les compétences et les responsabilités de chacun.

Le “ Comité citoyen de soutien aux résidents du Foyer Albert Thomas "

auquel s’associent les organisations : SUD Santé-Sociaux, SOLIDAIRES 37, JC 37, UEC 37, NPA 37, SDAS-FO 37, PCF 37, CGT 37, « Les Verts » 37.


Commentaires

Logo de Rosa et Karl
jeudi 5 janvier 2017 à 11h20 - par  Rosa et Karl

Détruisons la social(iste)-démocratie !

Dans le cadre de la lutte des résidents et des salarié-e-s du foyer Albert Thomas à Tours-37-, 
Refusons la re-virginisation électoraliste de la social-démocratie

Le PS et ses idiots inutiles -PRG, PC, Verts, Modem- ont, en 20 ans pendant lesquels ils ont été au pouvoir sur Tours, l’agglo, le département et la Région, mis plus d’argent dans le Vinci et le Grand Hall que dans le CCAS et cela chaque année. Même si c’est vrai, comme le dit ce grand intellectuel tourangeau Alain Dayan sur sa page Facedebouc, le budget du CCAS de la ville de Tours a augmenté chaque année sous Jean-Jean, mais c’était si bas avant, sous Royer !

Maintenant qu’ils sont dans l’opposition, ils appellent à la création d’un collectif ! La blague ! Pourquoi pas collectif de lutte pendant qu’ils y sont ! 

Pendant 20 ans, des personnes se sont battues aux côtés des SDF et des sans papiers avec une mairie -de "gôche" - hostile à toutes les revendications liées au droit au logement.
Bien sûr, car si les 10 000 logements vides sur l’agglo -recensés par l’INSEE- avaient été réquisitionnés -comme le permet la loi de 1945- et mis sur le marché locatif -privé ou public-, cela aurait fait mécaniquement baisser les loyers et fait du tort au porte-feuille de Philippe Briand -et de sa société Citya-, le copain de feu-le-suicidé Jean Germain.

André Laignel -maire d’Issoudun (tout un programme !) qui s’était opposé à la création d’un resto du cœur dans sa ville- était le mentor de Jean Germain, et Jean-Jean, le mentor de cette raclure de bidet qu’est Dayan, et maintenant Dayan est le chefaillon du PS, on voit très bien la filiation ! Mais bon, Jean-Jean était de gôche vu qu’il avait écrit une thèse sur les gueux ! (ça ne s’invente pas ! ) 

Quand à cette arriviste-carriériste de Mélanie Fortier -du Parti Radical de quoi, on se le demande ! -, elle veut faire une réunion avec tout les partis -donc le FN aussi ?-, normal, vu qu’elle bosse pour Barbarie (dont un de ses fils était au MNR en 1999 !) ! De plus, sous tutorat préfectoral, normal, vu que le préfet en poste, Louis Le Franc a participé à une maraude pour voir à quoi cela ressemble, des pauvres. Pourvu qu’il ait mis des gants !
Tout le monde ne s’appelle pas Jean Moulin ! 

Pendant les gouvernements Hollande, la précarité n’a cessé de s’accroître et maintenant 14% de la population française vit en dessous du seuil de pauvreté à savoir 950€ par mois. 

Donc soutenons les résidents et les salarié-e-s du foyer Albert Thomas et dénonçons les manœuvres électoralistes et les tentatives de récupération orchestrées par Dayan et sa clique ! 

Réquisitionnons le foyer, ouvrons des squats pour les 80/100 personnes (au bas mot) qui sont refusées par le 115 chaque soir à Tours et détruisons le Parti Socialiste qui depuis 1936 ne fait que trahir les classes laborieuses. 

Vivre la sociale, c’est maintenant ! 

Rosa & Karl 37
rosaetkarl37@gmail.com
www.facebook.com/rosaetkarl37

NB : Pendant les 6 mois qui viennent, le PS (qui a déjà perdu dans sa tête vu qu’il y a quinze jours, le 1er secrétaire du PS, Cambadelis appelait déjà à voter Fillon vs Marine LE PEN) va nous jouer la partition : "Regardez les méchants (L)R(épublicains), votez pour nous (les démocrates) !".
Mais n’étais-ce point le but non-avoué du PS de s’auto-détruire pour repartir sur un parti centriste (de droite) qui s’opposerait à l’extrême-droite...en 2022, sur un modèle "américain" ?

Cela ne vaut-il pas le coup que nous mettions un mouchoir sur nos différences entre révolutionnaires -celles et ceux qui se considèrent comme tels : autonomes, anarchistes, libertaires, trotskystes, communards, décroissants, Onfray-istes...éventuellement des communistes et socialistes (au sens premier !), si il en reste-, nous règleront nos comptes après les barricades !

En attendant, luttons et débattons !

Nous pourrions nous concerter, par exemple, pour re-créer un collectif antifa/révolutionaires en Indre-et-Loire et pourrir toutes les réunions et visites électorales, et comme Tours est à 55 mn de TGV de Paris, on va tous les voir défiler.

Et entendons-nous bien, détruire le PS et ses suppots ne se suffit pas, il faut que nous réservions le même sort à la droite "dure" (LR, Debout La France (à Tours, c’est Lionel Béjeau-adjoint à Barbarie), l’UPR) et bien sur l’extrême droite, le Fhaine, Soral/Dieudonné dont nous nous devons de pourrir toutes les réunions.

Et inventer un nouveau monde !

2017, année électorale (présidentielles, législatives et sénatoriales), ne nous laissons pas imposer leur calendrier de merde !

Imposons nos luttes sociales comme thématiques centrales de nos vies et leurs mascarades électorales s’effondreront !

Réfutons la -fausse- question migratoire et le racisme induit dans le traitement médiatique et politicien qui est déjà en oeuvre et va s’accentuer avec les élections !

NB2 : Rosa et Karl sont obligés de dénoncer la censure des textes politiques qui est orchestrée par une "militante" qui confond faire la charité et faire de la politique, sert la soupe au PS et annonce une pétition comme un "début" d’action ! Sur FDB : https://www.facebook.com/Contre-la-fermeture-du-foyer-Albert-Thomas-1169089726501250/ Mais en Indre-et-Loire, nous avions déjà connu un problème similaire avec la page FDB des Michelins qui laissaient passer les commentaires des sympatisants FN-RBM et censurait les interventions jugées "trop" politiques !

NB3 : Si vous faites un analyse d’urine ou de vos selles sur l’agglo de Tours, vous risquez de filer du pognon à Dayan vu qu’il a billes un peu partout en tant que proprio ou ayant des parts dans plusieurs laboratoires d’analyses. Avec Dayan, c’est toujours un peu pipi-caca-popo !

NB4 : pour lutter, vous pouvez passer en journée au foyer Albert Thomas, rue du même nom, 37000 Tours. AG à 18 heures. Info régulières et évolution de la lutte sur La Rotative

Luttons en chantant :
http://emilepylas.free.fr/mp3/11-04-c_est_nous_qui_pompons!.mp3

Logo de Le collectif des résidents du Foyer Albert Thomas et son comité de soutien
lundi 2 janvier 2017 à 22h47 - par  Le collectif des résidents du Foyer Albert Thomas et son comité de soutien

Réponse à Dayan et à ses troupes :Mesdames, Messieurs,

Le collectif des résidents du Foyer Albert Thomas et son comité de soutien s’étonnent d’apprendre par les réseaux sociaux votre démarche en faveur du foyer Albert Thomas. Vous avez demandé, aussi, à être reçus par les pouvoirs publics. Hors, à notre connaissance, vous n’avez reçu aucun mandat ni des résidents, ni du comité de soutien. Nous n’avons aucune information précise sur le contenu de vos initiatives.
Nous vous rappelons qu’une réunion a lieu tous les jours à 18h et que seule celle-ci a un pouvoir décisionnaire.
Vos démarches, même si elles sont de bonnes intentions, doivent recevoir l’approbation des résidents et des salariés du Foyer Albert Thomas.

Brèves

24 février - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)

8 avril 2016 - LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS AU NOM DE L’...

LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS
AU NOM DE L’ EXCEPTION CULTURELLE FRANCAISE NATIONALE, LES CONSEILS (...)

16 septembre 2015 -  OSEZ LE SOCIALIQUE

Bonjour à tous, et à toutes
Mon site /mouvement OSEZ LE SOCIALIQUE est en ligne !
Ils parlent (...)