Cette fois, le doute n’est plus permis.…

jeudi 12 juillet 2007
par  siksatnam
popularité : 6%

La chronique du jour débute par un constat terrifiant.
En effet, cette fois, le doute n’est plus permis.… On le connaissait ministre omnipotent, sachant museler les médias comme personne, on l’a découvert plus récemment candidat démagogue d’extrème-droite, et voici qu’on le retrouve président cannibale, qui dévore tout ce qui se présente sur son passage… Pas de doute, Sarkozy est en train de tous les bouffer !
Qui ça ? Mais les socialistes, pardi !
Et oui ! Après Bernard Kouchner, qui n’a pas su résister aux sirènes qui
l’appelaient vers les rivages du ministère des affaires étrangères, voici
que c’est désormais Dominique Strauss Kahn, à qui l’on fait miroiter un
graal en principe inaccessible, à savoir la présidence du FMI.… Notons au
passage que le malheureux Laurent Fabius ne peut, de par sa prise de
position pour le non au référendum, décemment prétendre au poste.…
Quant à Jack Lang, il a reçu offre de participer à la commission chargée de faire des propositions visant à moderniser les institutions de la
république… Aux dernières nouvelles, celui-ci, bouleversé par cette marque d’estime qu’on lui fait, aurait décidé de démissionner des instances dirigeantes du PS, et réfléchirait…

Les médias appellent cela la politique d’ouverture du gouvernement, il
conviendrait de nommer cette façon d’agir l’attitude du marteau-pilon, où comment réduire en miettes ce qu’il reste du parti socialiste.… Ce qui, soit dit en passant, part d’une bonne intention...

Mais est-ce que l’hémorragie va continuer ? Les éléphants sont-ils en voie de disparition ? On est malheureusement en droit de le craindre.
Alors, face à cette inéluctable fuite des cerveaux, il est de notre devoir
de réagir… C’est en mon âme et conscience que je lance sur les ondes de Radio Béton un appel à tous les auditeurs de bonne volonté… Si vous ’êtes pas trop de gauche, voire même un peu à droite, si surtout, vous n’avez pas d’idées constructives à proposer, le parti socialiste a plus que jamais besoin de vous. Mettons en place une grande chaîne de solidarité pour tenter de sauver ce chef d’oeuvre en péril.
Et si cela vous fait peur, si vous n’avez rien du charisme d’un François
Hollande, ni du talent d’orateur d’un Lionnel Jospin… Qu’à cela ne tienne, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues… Ne serait-ce que quelques heures de ménage, après les états généraux rendraient un fier service.

Alors mobilisons-nous !

D.G.