Lettre du comité de soutien aux résidents et aux salariés du foyer Albert Thomas au maire de Tours

samedi 14 janvier 2017
par  Le Plombier
popularité : 8%

Réponse à l’acte d’huissier dépêché par le maire de Tours pour interdire la journée de solidarité prévue ce samedi 14 janvier 2017.

Monsieur le Maire,

Nous accusons réception de votre courrier remis par huissier de justice ce jour.
Concernant la journée ouverte du samedi 14 janvier dans le quartier Colbert, vous parlez dans votre courrier d’une journée « portes ouvertes » au foyer Albert Thomas. La journée est dite « ouverte » dans notre communication afin de mentionner qu’il s’agit d’une journée de solidarité, de rencontre et d’échange avec les habitants, associations, etc. Le comité de soutien, tout comme les résidents et les salariés, n’ont jamais souhaité ou envisagé l’utilisation du foyer à des fins autres que celles auxquelles il est destiné, le bien-être des résidents restant au centre de nos préoccupations premières.

Nous prenons bien en compte vos recommandations et n’incitons aucunement le public à entrer dans les locaux ce jour.

Par ailleurs, nous nous réjouissons de vous lire enfin, « le dialogue » que nous avons tenté d’initier s’étant jusque-là limité à des communiqués de presse. Nous espérons que cela présage une meilleure communication par la suite.

En effet, si vous aviez accepté de nous rencontrer jusqu’alors, vous auriez ainsi pu savoir que :

le comité de soutien est composé d’habitants du quartier, de certains salariés, d’associations locales et de syndicats (vous en trouverez la liste précise en fin de ce courrier) ;

contrairement à vos propos, tenus lors de vos vœux le 10 janvier dernier, les résidents ne font l’objet d’aucune « pression », sont autonomes dans leurs décisions et ne sont aucunement les otages du comité de soutien, comité apolitique que vous avez accusé de « récupération politicienne » ;

le comité de soutien s’est créé afin d’aider les résidents à porter leurs propres revendications et n’a pas attendu vos recommandations pour les aider matériellement depuis le début de leur lutte (comme vous le recommandez de manière déplacée lors de vos vœux également) ;

malgré les circonstances, les salariés ont correctement assumé leurs missions professionnelles (acceptant notamment d’assurer le « service minimum » demandé par le liquidateur) contrairement aux véritables responsables, Monsieur MOINDROT, le président d’« Accueil Albert Thomas », Monsieur CHARDIN, son trésorier, et Monsieur GONDRANT, son responsable du personnel, personnes que vous ne citez jamais et qui ne sont pas poursuivis à ce jour.

Comme vous nous le notifiez enfin, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées, comptant à notre tour sur votre engagement à servir au mieux les intérêts des personnes les plus démunies.

Le comité de soutien aux résidents et aux salariés du foyer Albert Thomas
Soutenu par SUD Santé-Sociaux, SOLIDAIRES 37, JC 37, UEC 37, NPA 37, SDAS-FO 37, PCF 37, CGT 37, « Les Verts » 37, FSU 37, LGBT 37, Le Ptit Kawa de Tours, Les Amis de Demain Le Grand Soir, ATTAC 37, PCOF 37, Alternative Libertaire 37, Resf37, « Touraine je t’aime », Chrétiens-Migrants, POID37 les" Insoumis Val de Brenne ", les salariés de "La Barque", CATDP, Autour du Peuple, Lutte Ouvrière 37, La Ligue des Droits de l’Homme


Commentaires

Brèves

24 février - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)

8 avril 2016 - LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS AU NOM DE L’...

LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS
AU NOM DE L’ EXCEPTION CULTURELLE FRANCAISE NATIONALE, LES CONSEILS (...)

16 septembre 2015 -  OSEZ LE SOCIALIQUE

Bonjour à tous, et à toutes
Mon site /mouvement OSEZ LE SOCIALIQUE est en ligne !
Ils parlent (...)