Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir, l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", 93,6 MGH (tous les mercredis de 19 à 20 h sauf en juillet/août). Informations et débats libertaires.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Sanitas Palace II
Article mis en ligne le 8 février 2017
dernière modification le 9 février 2017

par Le Plombier

Cliquez sur ce lien http://www.anru.fr/index.php/fre/Pr... et et vous lirez par vous-mêmes le verbiage technocratique que l’état utilise pour faire avaler la pilule amère de la destruction d’une grande partie du Sanitas et de la Rotonde.

Pour ce faire, il y a "de la consultation citoyenne", de la "mixité social", une "amélioration" de la qualité de vie...

Mais l’état, la DDCS, (avec la complicité de la mairie de Tours et du bailleur social Tours Habitat) A oublie de dire aux habitants (âgés, pauvres, étrangers) qu’ils ne seront pas logés dans le même quartier car une fois le quartier détruit et remodelé avec des habitations avec accession à la propriété, ils n’auront plus les moyens d’y habiter.

Jeudi 2 février, rosa s’est rendue à une de leur pseudo-réunion de concertation et " des diagnostics et des plans-guides" qui en résulteront. Après quelques minutes d’un discours bisounours de la représentante du cabinet d’Archétude chargée de la restructuration, Rosa met les pieds dans le plat : combien de barres seront détruites ? Réponse : "Nous ne sommes pas là pour ça, Rosa insiste, agressive, réponse :"nous ne sommes que des salarié-e-s" !

Ce n’est pas ce que disait Eichmann au procès de Nuremberg ?

Nous étions une vingtaine à la réunion et ils ont trouvé le moyen de diviser le groupe en deux pour faire des ateliers : diviser pour mieux régner. Rosa est restée dans le groupe où il y avait la représentante d’Archétude, le représentant de Tours habitat, le syndic Brosset, le représentant des commerces de la rotonde, des habitants et, un peu en retard, la directrice de la crèche. La CNL et la CSF était dans l’autre groupe.

Pendant la vidéoprojection, Mme Archétude a fait un gros lapsus en disant qu’elle allait écouter les "études" au lieu de dire habitants. MDR

Qu’il y avait un plan d’orientation suite à études et de refaire un diagnostic.
Là, M.Dubois, pharmacien a fait noter qu’il y avait déjà eu une concertation sur six ans avec l’équipe germain avec cinq/six réunions par an qui avait conduit à l’élaboration d’un projet de circulation sécurisée et un autre commerçant a fait remarquer qu’il y avait eu 500 000€ de votés mais jamais utilisés. Mme Aubry (chargée de développement territorial et de la politique de la ville) nous a rassuré en nous disant que cet argent n’avait pas été dépensé.

Début de l’atelier : Mme Archétude a l’honnêteté de dire qu’elle n’habitait pas le quartier !

Là eu lieu une discussion sur la rotonde, le plan de circulation envisagé et jamais réalisé sous germain et sans aucune réponse de Babary. Il y a aussi tout un imbroglio sur qui possède le toit des commerces de la rotonde : les commerces ou la ville avec surtout un défaussement de la mairie et les réparations ont été payées par les commerces, mais si il y a un accident : qui sera responsable ?

Le gymnase est aussi envisagé à la destruction même si il a un intérêt historique mais pas de classement.
Mme archétude revient toujours sur les questions sécuritaires, c’est plus fort qu’elle et elle s’en rends compte et le dit, cette cruche ! Mdr
la question d’un mur anti-bruit a été demandé en 1970 par rapport aux voies SNCF mais jamais mis en place.

Donc si vraiment les pouvoirs publics voulaient améliorer la vie des habitants des quartiers populaires, ils pourraient le faire comme il le font dans la quartier Bouzignac !

Autres problèmes soulevés pendant l’atelier, les cafards et les punaises de lit. D’après les habitants, quand les poubelles sont pleines, elle ne sont pas vidées. Le nettoyage de la rotonde par la régie tours+ (surnommée tours "moins") délaisse de plus en plus le nettoyage des rues et des espaces verts, ce sont des habitants du quartier qui le font eux-mêmes !
Quand aux punaises de lit, c’est un problème récurent, m. tours habitat envisagerais même de faire intervenir la force publique pour traiter les logements des habitants récalcitrants car tant qu’un appartement-nid n’est pas traité, cela continue d’infester les autres apparts !

En début de réunion, Nicole Terras de la CSF, avait amené un tract émanant de tours habitat qui annonce la destruction des "immeubles, situés du 2 au 17 pl place St Paul (commerces car appartements déjà vidés), du 2 au 8 allée de Cheverny, 1 à 3 allée de la Béchellerie et du 1 au 5 allée de Moncontour" ce qui représenterait au bas mot 245 logements quand on sait qu’il faut plusieurs mois pour obtenir un logement social sur l’agglo ! Où est la cohérence ?

Tours habitat annonce aussi d’ici mars des rendez-vous "pied d’immeubles" par affichage.

A la fin de l’atelier, Mme Archétude annonçait un "diagnostic" et un "plan-guide" (des futures destructions et non des travaux d’améliorations).

Tout de suite, m.tours habitat a fait le point que l’intérieur des hlm a étéb fait il y a 10 ans, les fenêtres, il y a 5 ans et le ravalement de façade se fera dans 2 ans (enfin pour ceux qui seront au nord de l’avenue du Général de Gaulle !) et que l’ANRU ne subventionnait les travaux que si il y avait plus de 15 000€ de travaux par appartement.

Interrogé sur l’isolation phonique ("murs papiers à cigarettes" d’après un habitant), m.tours habitat a annoncé qu’ils ne savaient pas faire. Interrogé par rosa, m.tours habitat annonçait une vacance de 7% des 4000 logements du sanitas et sur le questionnement de la régie de quartier qUI NE NETTOYAIT PLUS LA DALLE DES COMMERçANTS à sT PAUL, aucune réponse, par contre la barre des commerces est vide et ne sera pas relouée "car les locataires ne veulent pas des dealeurs" et à la question : "la barre va-t’elle être rasée ?, la réponse est "oui, on l’envisage"

A la fin de l’atelier, Mme Archétude, dans toute sa splendeur, annonçait en prenant des gants et en dressant un noir tableau de l’état des locaux des commerces à la rotonde que "si on rasait tout pour reconstruire aux normes sur une période de 10/15 ans, comment cela sera-t’il pris ?" La réponse du porte-parole des commerçants de la rotonde, le pharmacien M.Dubois fut simple et limpide : "non"

Donc de l’argent, il y en a pour détruire mais pas pour améliorer l’existant.!

Dire que ces 3 réunions étaient à des heures quasi-impossibles à honorer est bien le fait que les "conseils citoyens" ne sont que des chambres d’enregistrements de décisions déjà prises.

Allons-nous nous laisser faire : non ! Comment : en informant la population et en s’organisant !

Pour ce qui est de l’info, la NR vient de pondre une brève en marge du compte-rendu du conseil municipal dans l’édition du 7 février 2017, article mensonger bien sur !
"ANRU au Sanitas : interrogée sur le projet de rénovation urbaine dans le Sanitas et la crainte suscitée (sic) auprès des habitants par Nadia Hamoudi (tours 2020), alexandra Schalk-petitot, adjointe au logement, a assuré que "les conseils citoyens sont consultés, les habitants seront informés via les bailleurs sociaux, un questionnaire de consultation va circuler auprès des habitants". Aucune décision de l’état n’est prise sur les projets concernant le quartier."

Article mensonger et qui fait la part belle dans son rôle d’opposition à Nadia Hamoudi (Tours 2020) qui si elle avait bossé un peu ses dossiers saurait que c’est l’équipe germain qui a demandé que le Sanitas et la Rotonde soient inscrits dans la loi ANRU.

Autre bizarrerie médiatique, la censure dans un premier temps, et le refus de publier du soit-disant site collaboratif "la rotative" et le comportement exemplaire d’un de ses rédacteurs dont le pseudo est "...." que rosa a rencontré et qui défendait mordicus les "conseils citoyens" parce que des camarades à lui s’étaient battus pour l’instauration de ces fameux "conseils citoyens", on dirait un argumentaire pour défendre le droit de vote !

De plus, si on reproche des imprécisions à Sanitas palace, pourquoi diffuser des textes comme ceux de Sans Canal Fixe avec des mensonges et de grossières erreurs ? Deux poids, deux mesures ! MDR

Peut-être que ses camarades étaient à la CGT comme lui ? Ce qui pose question, car le secrétaire départemental, Stéphane Deblopin, a eu le texte "Sanitas palace" avec le questionnement suivant : "il y a des personnes de la CGT qui siègent à tours habitat, quel est le positionnement de la CGT par rapport à la destruction d’un quartier populaire ?" Rosa a relancé deux fois par téléphone. Pas de réponse !

Qui ne réponds consent donc la CGT est pour la destruction du sanitas et de la rotonde ?!

Rosa n’ose y croire mais vu ce que le camarade Lemarié avait fait lors du déplacement des locaux syndicaux des halles vers la Camusière, tout est possible !

Seul Demain Le Grand Soir a publié "Sanitas palace", en brève sans possibilité de commentaires. Ce texte, même avec toute ses faiblesses n’aurait-il pas mérité plus de visibilité ? Heureusement c’est au tour(s) du peuple, la CSF et le NPA avaient pris le taureau par les cornes et continueront de se mobiliser.

Et aussi le comité de soutien au foyer Albert Thomas et de la barque intègrent la question de la destruction du Sanitas et de la rotonde lors de la soirée qui aura lieu le 9 février de 18 à 22 heures au foyer des cheminots rue Blaise Pascal à tours. Rosa y sera.

Rosa karl