Un 1er mai 2018 revendicatif, combatif.

lundi 23 avril 2018
par  Le Plombier
popularité : 3%

Contre la remise en cause des acquis sociaux, la sélection à l’Université. Pour le progrès social, la Paix, la solidarité internationale

Les Unions départementales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES d’Indre et Loire appellent, à l’occasion du 1er mai à une mobilisation unitaire très forte et déterminée.

Depuis plusieurs semaines, avec détermination, souvent dans l’unité, de nombreux salariés du privé comme du public, retraités, privés d’emploi, étudiants, se mobilisent pour refuser les politiques gouvernementales et patronales et porter d’autres perspectives de progrèss social.

Les cheminots participent très largement au mouvement de grève, ils manifestent par dizaines de milliers contre la casse du service public ferroviaire, pour l’amélioration du service rendu aux usagers, pour le maintien de leur statut.

Les fonctionnaires, eux aussi, s’expriment, par la grève et la manifestation, contre les 120 000 suppressions de postes, contre le rétablissement du jour de carence, pour exiger la fin du gel des salaires et pour le développement du service public et le maintien de leurs statuts.

De nombreux salariés des entreprises privées se sont joints à eux pour l’emploi, l’augmentation des salaires et pour la défense et le développement des services publics, en particulier le 22 mars dernier.

Des milliers de jeunes, avec les personnels et les enseignants, s’opposent à la loi Vidal « Orientation et Réussite Etudiante » (loi O.R.E). Ils refusent la sélection des bacheliers et réclament des moyens pour faire fonctionner des universités ouvertes permettant la réussite du plus grand nombre dans de bonnes conditions d’étude et de travail. Face à eux, la seule réponse du gouvernement : ce sont les répressions policières !

Les retraités sont largement mobilisés pour leur pouvoir d’achat, contre l’augmentation de 1,7% de la CSG.
Face à cette mobilisation massive, la seule réponse du gouvernement est le mépris, et le refus d’engager de véritables négociations. C’est inacceptable !

Le mardi 1er mai, partout dans le monde, les travailleurs, les salariés, les retraités et privés d’emplois vont s’exprimer, se mobiliser pour faire entendre leurs revendications, des exigences pour la paix, le progrès social, la possibilité de vivre dignement...

A TOURS, la manifestation sera une nouvelle étape pour exiger la prise en compte des revendications :

- Défense et développement des services publics (ferroviaires, santé, énergie, éducation- formation...)

- POUR l’augmentation des salaires, des pensions, du pouvoir d’achat.

- POUR la réduction du temps de travail

- NON aux ordonnances loi travail, POUR la défense des conventions collectives et des statuts

- POUR la défense de la protection sociale (Sécurité sociale, retraites par répartition, assurance chômage et des minimas sociaux)

- NON à la loi ORE, POUR des universités ouvertes à toutes et tous via un investissement massif dans l’enseignement supérieur.

- POUR une réforme de la fiscalité et des aides publiques accordées aux entreprises.

TOUS ENSEMBLE A LA MANIFESTATION UNITAIRE

MARDI 1ER MAI – 10H00 – PLACE DE LA LIBERTE

CGT 37, FO 37, FSU 37, SUD/SOLIDAIRES 37

Ici l’appel unitaire :

PDF - 383.7 ko

( A l’issue de la Manifestation Place Anatole France auront lieu les prises de parole et sera organisé un Pot fraternel commun)


Commentaires

Brèves

20 avril - NOUVEAU ET INTERESSANT :

Désormais l’émission est diffusée aussi sur les ondes de Radio Fréquence Luynes (RFL 101) chaque (...)

24 janvier - Demain Le Grand Soir fait son 68 !

A l’occasion des 50 ans de mai/juin 1968, l’émission de Radio Béton, « Demain Le Grand Soir » (...)

24 février 2017 - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier 2017 - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)