Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir, l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", 93,6 MGH (tous les mercredis de 19 à 20 h sauf en juillet/août). Informations et débats libertaires.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

BLEU, BLANC, ROUGE, BONNET ET GILET JAUNE !
Article mis en ligne le 27 novembre 2018
dernière modification le 22 janvier 2019

par Le Plombier

Gilets jaunes et bonnets rouges, elle est jolie la France qui « bouge »… avec le bruit des bottes vertes, comme en 39 !? Oups !!! Au 21ème siècle, vert/jaune/rouge, ça ressemblerait plus à Kingston sans les pétards, mais avec des klaxons… Oui, la Colère est légitime. Elle est même conseillée ! On sent, on sait, elle est latente, depuis que la domination existe, en fait. On sait aussi, qu’à part bloquer l’économie, c’est-à-dire arrêter de produire, rien ne peut ébranler les puissants. Foutre en l’air leur système ne se résume malheureusement pas à ce qui ressemble plus à une parade ou un défilé qu’à une paralysie du pays, qui plus est un samedi, ou un dimanche. Quoique dimanche, tu bloques la messe et tu peux « arranger » celles et ceux, obligé-e-s de bosser ce jour « sacré », béni par Gattaz ! Soit, les politiques sont des menteurs et en grande majorité des escrocs ; les syndicalistes sont des traitres…

Pas tous-tes. Ces dernières années de luttes, les renoncements et autres compromissions avec le pouvoir ont écœuré tout le monde, comme en 2010… Aujourd’hui, le collectif semble détruit, la solidarité de classe a été trompée, discréditée, c’est le règne de l’individualisme, du possessif, tous deux sources de haines. Parfois, des mouvements populaires peuvent éclore autour d’un mot d’ordre commun : les taxes pour les gilets jaunes, les portiques-écotaxe pour les patrons routiers… Euh, les bonnets rouges. Mais, même quand nos technocrates cèdent aux lobbies ou à la FNSEA, la victoire n’est forcément qu’éphémère.

Et, en l’absence de « collaborateurs », enfin d’interlocuteurs (je ne féminise pas volontairement car ce sont encore trop souvent des hommes qui sont « à la manœuvre », dans un camp comme dans l’autre ! ), nos élu-e-s se servent du risque de débordement (attention, à Tours, nous avons nos BlackVioques !) pour légitimer une éventuelle bavure. Alors, ok, gueulons, mais organisons-nous pour l’ANARCHIE, sinon, ça risque d’être un beau « Bololo » de « sous le bonnet, un jaune » et de « gilets rouges-sang »… Puis d’abord, soutien à nos « premières lignes », les Vrai-e-s Zadistes, qui n’ont pas de code couleur de bottes, eulles, mais des gilets chauds et des bonnets de laine Végan…

D.T.