L’émission du 28 novembre 2018 sur les gilets jaunes

jeudi 29 novembre 2018
par  Le Plombier
popularité : 12%


Commentaires

dimanche 2 décembre 2018 à 23h43

Un article ce jour du camarade Alain Bihr qui participe aussi de mettre les pendules à l’heure
http://alencontre.org/europe/france/les-gilets-jaunes-pourquoi-et-comment-en-etre.html

Un topic avec éléments, prises de positions, infos... : http://forum.anarchiste-revolutionnaire.org/viewtopic.php?f=65&t=15968&sid=29b4b36ba9f7ab364f9fe061d9fe4178

Logo de dom
vendredi 30 novembre 2018 à 06h25 - par  dom

Contre remarques (dans le désordre) :

 Pas pour défendre l’invité ou Pierrot, mais ce n’est jamais facile, ni pour l’un de relancer, ni pour l’autre de s’exprimer quand on n’est pas habitué à parler, qui plus est à la radio.

 Concernant "les gilets jaunes", notre point vue n’est pas forcément opposé. Ce qui semble différer, c’est d’une part notre analyse de la situation et d’autre part notre implication dans le mouvement à un instant donné. Avec Pierrot, on sait que seul une action déterminée, organisée sur le long terme et soutenue, ou mieux, suivie par le plus grand nombre, peut faire vaciller le système, du moins mettre en échec la politique du gouvernement. Même si les gilets jaunes rejettent en grande majorité les syndicalistes, et plus particulièrement les cheminot-es, je pense pouvoir contribuer à la lutte en cours, mais pour le moment, j’observe et si amplification il y a, j’espère bien ne pas rater le train de la révolte et me battre avec eulles contre toute forme de domination, discrimination ou toute autre expression du fascisme ;). L’émission permet au moins de lancer le débat, à nous de continuer, de peut-être commencer sérieusement à s’organiser...

 Pour la pause musicale, il est vrai que la voix suave de Pierrot, même si ce qu’elle distille à nos oreilles et à notre cerveau est toujours très intéressant, peut justement nous plonger partiellement dans une sorte de catharsis, ce qui déforme parfois notre perception du temps : la première pause musicale (« Ne te trompe pas de colère » de « La Compagnie Jolie Môme ») est lancée par Kévin à la seizième minute (comme disent les commentateurs sportifs).

DT

jeudi 29 novembre 2018 à 20h43

Il n’y avait pas "d’invité" à cette émission, comme on peut le faire avec des membres d’associations, de collectifs, etc... Comme cela été présenté, nous étions deux plutôt sur la même longueur d’ondes pour témoigner sur le thème. Le temps passe vite, et nous n’avons pas pu tout aborder. En tout cas je n’avais pas envie de faire une émission-débat avec différents points de vue, mais bien d’un temps pour expliquer et témoigner.

Pierrot

Logo de Sébastien
jeudi 29 novembre 2018 à 18h19 - par  Sébastien

Quelques remarques :

- Il est dommage que l’on ait si peu entendu l’invité...

- De plus, une première pause musicale après 30 minutes de discours, j’ai failli décrocher.

- Il semble que le point de vue développé par Pierre ne soit pas le même qui apparaît dans le mensuel... Il aurait donc été profitable que les positions diverses et variées existantes dans votre collectif, puissent se confronter au cours de cette émission (intéressante tout de même).