Lettre Ouverte Utopia 56

dimanche 16 décembre 2018
par  Le Plombier
popularité : 2%

Association Utopia 56 Tours, 70 rue d’Entraigues, 37000 Tours

M. Christophe BOUCHET, Maire de Tours, Hôtel de ville de Tours, 3 rue des Minimes
37000 Tours

Objet : Mineurs Non Accompagnés à la rue dans la ville de Tours

À Tours, le 13 Décembre 2018,

M. Bouchet, Maire de Tours,

Nous vous écrivons ce courrier pour faire suite à notre demande, envoyée par mail il y a plus de trois semaines maintenant, restée sans réponse.

Nous vous y rappelions la situation dramatique des dizaines de mineurs non accompagnés laissés à la rue par le Département dans la ville de Tours, dont vous êtes le maire.

Votre objectif affiché depuis le début de votre mandat est de faire de Tours une métropole dynamique et rayonnante, dont les tourangeaux seront fiers.

Or il nous apparaît comme un problème majeur qu’après avoir dépensé des milliers d’euros à fêter Saint Martin (qui a donné la moitié de son manteau et de son pain à un pauvre qui avait froid et faim), au milieu des décorations et des chants de Noël du centre-ville, rien ne soit mis en place pour que des adolescents ne soient pas obligés de dormir dans les rues de Tours.

En effet, chaque soir dans les rues de notre ville, alors même que vous avez le pouvoir de réquisition, alors même que vous êtes le maire de cette métropole, vous détournez le regard, rejoignant ainsi le Département et la Préfecture, face à ces dizaines d’adolescents isolés qui dorment sur les pavés.

Et si en dernier recours, pour leur apporter un semblant de toit sur la tête, les associations distribuent des tentes, la police nationale oblige à les enlever.
Ouvrez les yeux, ces jeunes ont fui la guerre ou la misère, ils ont traversé la Méditerranée sur des bateaux gonflables, ont affronté la mort et ont vu des gens mourir autour d’eux, alors quoi que les pouvoirs publics espèrent, ils ne rentreront pas “chez eux”.

Monsieur le Maire, nous côtoyons ces jeunes tous les jours, chaque soir nous les laissons à la rue parce que le Département ne remplit pas ses obligations légales, parce que la Préfecture, les mairies détournent le regard.

Prenez vos responsabilités ensemble, mais n’acceptez pas que des jeunes dorment dans les rues de notre ville de Tours.

Nous, citoyens, bénévoles investis, hébergeurs.euses solidaires, habitants tourangeaux, ne l’acceptons pas !

Nous vous demandons par le présent courrier d’user de votre pouvoir de réquisition pour la mise à l’abri des jeunes à la rue !

Les bénévoles de l’association Utopia 56 Tours


Commentaires

Brèves

3 octobre 2012 - Le droit de photographier

Arrêté du 27 Juin 2008
Les journalistes et particuliers ont le droit de photographier et de (...)