Informations des postiers et postières d’Amboise auprès du public

lundi 29 avril 2019
par  Le Plombier
popularité : 2%

Depuis le mardi 23 Avril 2019, nous, le personnel de la Plate-forme de Préparation et de Distribution du Courrier d’Amboise-Chargé, avons décidé de nous mettre en grève illimitée pour protester contre la nouvelle réorganisation qui ne nous permet plus d’assurer notre mission auprès des entreprises et des particuliers de notre territoire qui comprend toutes les communes de Vouvray, Montlouis- sur- Loire, Bléré et Amboise.

Puisque la Direction Régionale de la Poste ment à ses agents et à ses usagers (entreprises ou particuliers) à travers les médias, notre mission est de rétablir la vérité et de vous expliquer très simplement l’origine de ce conflit sans précédent.

Un des points principaux de crispation se situe au niveau des « tournées sacoches ».

Alors qu’est ce qu’une tournée sacoche ? Pour faire simple : une équipe n’ayant aucune connaissance du terrain et des usagers, trie, classe les liasses de courrier d’une grande tournée le matin devant un ou deux casiers. Ces liasses de courrier sont ensuite acheminées sur les différentes communes et c’est un autre facteur qui est amené à distribuer du courrier toujours mal classé, ne tenant pas compte des ordres de réexpéditions, des rebuts, etc... Le facteur n’est plus le seul acteur de sa tournée et compte tenu de l’allongement du temps de distribution, il ne peut ni physiquement ni temporellement terminer sa distribution normalement.

Cela ouvre la porte à l’ubérisation du travail de facteur. Rien n’interdira à La Poste
d’externaliser et de sous-traiter le courrier dans les années à venir sans se soucier de
déontologie postale.

La mauvaise image de La Poste véhiculée auprès des usagers depuis des années est causée par les précédentes réorganisations faites en dépit du bon sens, le manque de formation, de moyens humains et matériels, l’impossibilité de donner du sens à notre travail à cause des décisions stratégiques.

Notre direction n’a pas respecté les avis défavorables émis par la Médecine du Travail, le CHSCT, le Comité Technique entre autre quant à la pénibilité pour les travaux intérieurs’(augmentation de TMS -Troubles Musculo-Squelettiques-) et extérieurs (temps de distribution considérablement rallongé).

Au final, ce sont 15 tournées sacoches qui ont été créées en dépit de tous les avertissements émis en amont de cette réorganisation.

Pêle-mêle, quelques exemples du"respect" que La Poste place dans vos courriers et vos colis suite à cette nouvelle réorganisation :

- 80 foyers sur Athée-sur-Cher oubliés,

- Ordres de réexpédition non réalisés,

- Des milliers de plis (courriers, journaux) et de colis non distribués,

- Lettres recommandées non distribuées, retardées,

- Pas assez de véhicules pour assurer la distribution,

- Les facteurs des tournées sacoches obligés de prendre deux véhicules électriques pour avoir suffisamment d’autonomie sans pouvoir terminer leur distribution,
La Direction vous fait croire que la principale cause du retard de vos courriers ou vos colis est uniquement la grève des Postiers, mais avant cette grève, nous étions déjà dans l’impossibilité de distribuer le courrier normalement au jour le jour.

Notre direction reste campée sur ses positions et n’a que faire des propositions que les partenaires sociaux et le personnel peuvent déposer sur la table pour trouver une issue favorable et équitable à ce conflit.

Devant le nombre croissant d’usagers mécontents de la Poste, les postier(e)s ne pouvaient rester les bras croisés. Nous pourrions vous décrire comme à l’accoutumée les tournées non assurées, les plis en souffrance, le mécontentement des usagers, etc... Seulement, un nouveau palier est désormais franchi, le personnel et vous chers usagers, malgré les dénégations de notre Direction, sommes traités avec mépris et avec un manque de respect flagrant.

Lors des négociations, notre direction reste sourde à nos propositions basées sur notre professionnalisme, notre connaissance du terrain, notre expérience et sur la volonté de mener à bien notre mission de service public.

Nous demandons juste de pouvoir travailler dignement et normalement. Nous sommes au regret de constater que cette possibilité ne nous est plus accessible dans l’état actuel des choses.

Beaucoup de postier(e)s font grève pour la première fois depuis le début de leur carrière et cherchaient, avant ce conflit, des solutions mais non pas été écoutés par la Direction.

Du jamais vu à Amboise, c’est pourquoi nous avons ouvert une cagnotte solidaire sur internet.

Voici le lien direct : https://www.leetchi.com/fr/c/lNPAvaP5.

Merci beaucoup de votre soutien financier pour cette grève afin d’assurer une compensation des journées non payées. Nous ne faisons pas grève par plaisir mais pour préserver notre mission auprès du public, une distribution de qualité pour votre courrier, des relations instaurées entre vous-mêmes et les postier(e)s.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour obtenir plus d’informations ou, si vous ne pouvez pas vous déplacer, merci de nous laisser un commentaire sur le site de la cagnotte, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Les postier(e)s de la plate-forme de préparation et de distribution du courrier
d’Amboise


Conflit soutenu activement par SUD-PTT 37 et FATP-CGT 37.


Commentaires

Brèves

20 avril 2018 - NOUVEAU ET INTERESSANT :

Désormais l’émission est diffusée aussi sur les ondes de Radio Fréquence Luynes (RFL 101) chaque (...)

24 janvier 2018 - Demain Le Grand Soir fait son 68 !

A l’occasion des 50 ans de mai/juin 1968, l’émission de Radio Béton, « Demain Le Grand Soir » (...)

24 février 2017 - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier 2017 - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)