LES GILETS JAUNES : LE PARI GAGNÉ DE L’EXISTENCE MÉDIATIQUE ?

lundi 18 novembre 2019
par  Le Plombier
popularité : 4%

LIMINAIRE Depuis un an, notre équipe de recherche a tenté de saisir les répercussions du mouvement inédit des Gilets jaunes en analysant à trois reprises, et à des moments spécifiques, des corpus issus des réseaux sociaux, d’articles de presse, ou de leur Vrai débat. Nos résultats ont mis en avant trois moments clés : d’abord une focalisation de la presse sur le conflit d’usage généré par la taxe sur le diesel accompagnée d’un effet de sidération et d’une tentative de lire le mouvement à travers le prisme des clivages politiques traditionnels ; dans un deuxième temps un accroissement de la place accordée à la parole des Gilets jaunes et un appel à des experts pour comprendre le mouvement ; enfin, la dilution des Gilets jaunes dans l’agenda politique classique notamment au profit du Grand débat national. Un an après le début du mouvement il nous a semblé utile de faire le point sur son traitement médiatique d’un point de vue longitudinal. Pour ce faire nous avons élargi la focale en incluant dans notre échantillon 64 titres de la presse quotidienne, dont 20 de la presse nationale (PQN), 42 de la presse quotidienne régionale et départementale (PQR) et deux agences de presses (l’AFP et Reuters). Nous avons également allongé la période analysée. Via la base de données Europresse, nous avons collecté tous les articles comportant les mots “gilets jaunes” entre le 28 octobre 2018 et le 30 juin 2019. Au total, ce sont 117 351 articles qui ont été rassemblés dans un corpus de plus de 50 millions de mots. Pour analyser ce gros corpus nous avons utilisé le logiciel libre d’analyse statistique de données textuelles Iramuteq – développé par Pierre Ratinaud au sein du LERASS. Cette approche permet de dégager les grands thèmes abordés dans les articles de presse analysés ainsi que la chronologie de leur apparition. Nous avons par la suite croisé ces informations avec différentes variables comme le nom ou le type de journal, la quantité d’articles produits, etc. L’ensemble de ces données nous permet d’avoir une vue d’ensemble du traitement des Gilets jaunes par la presse afin d’éclairer les logiques qui président au choix des sujets et des cadrages privilégiés, la temporalité du travail journalistique et ses angles morts. Nous avons choisi de conduire à la fois une lecture thématique et une lecture chronologique du corpus. La lecture thématique permet de dresser un éventail, de donner une vue d’ensemble des thèmes les plus investis par la presse en relation (plus ou moins proche) avec les Gilets jaunes. La lecture chronologique vient quant à elle éclairer la répartition temporelle de ces thématiques. Elle vient souligner des phénomènes de continuité mais surtout de discontinuité dans le traitement global opéré par la presse. Précisons dès à présent que les observations portées dans ce rapport ne sont qu’un point d’étape, un défrichage préalable à un long travail d’analyse en finesse d’un corpus dense et complexe. Par exemple, si des différences de traitement existent très certainement d’un titre à l’autre, le présent travail ne peut que les évoquer de façon allusive.

A lire ici :

PDF - 1.7 Mo

Brèves

3 février - Appel à la grève. La CGT 37 appelle à un...

Appel à la grève le 5 février 2019. La CGT 37 appelle à un rassemblement à 10h à la gare et (...)