Fermeture de l’usine GEMALTO Orléans : 362 licenciements

lundi 22 octobre 2007
par  siksatnam
popularité : 2%

Les dirigeants de GEMALTO ne peuvent pas justifier le projet de fermeture du site d’Orléans (St Cyr en Val – Loiret 45)

En date du 7 juin 2007 la Direction du groupe GEMALTO leader mondial des cartes à puce annonçait 362 licenciements à l’usine Orléans, plus 46 sur le site de MEUDON et encore 76 postes sur celui de GEMENOS, mais le plus grave c’est la fermeture brutale du site d’Orléans (362 personnes
- Gemalto – Axalto). Monsieur Patrick POIVRE D’ARVOR a évoqué cet état de fait lors du JT de 20 heures le jour même. Depuis cette date, hormis quelques médias de presse écrite et de télévision locale, plus aucune information n’a été relayée par les trois grandes chaînes de télévision nationale.

La situation actuelle prouve que la fermeture du site d’Orléans N’EST PAS JUSTIFIEE, ni d’un point de vue financier, ni économique, ni industriel.

Cette explication est confirmée par les deux cabinets d’Experts, SECAFI et SYNDEX, nommés en Comité Central d’Etablissement (CCE) et Comité d’Entreprise (CE), qui mettent en évidence que :

- GEMALTO n’a plus besoin, du plan de restructuration pour améliorer la profitabilité et atteindre ses objectifs (son activité actuelle qui est au niveau voire au-dessus des niveaux attendus).

- les résultats du 1er semestre publiés le 13 septembre 2007 le prouvent :

CA = 760 Millions d’Euros / Trésorerie nette = 291 millions d’Euros

Bourse de Paris : le 13 septembre 2007 => + 8,65 % et le 14 septembre +
4,08 %, c’est à dire + 12,73 % en 2 jours , + 16,48 % en 1 mois et +
27,35 % depuis 1 an !

- Savoir-faire et forte compétence de l’usine d’Orléans en R&D, industrialisation, fabrication de produits haute technologie et fortement sécuritaires : passeports électroniques, cartes Vitale, bancaires, cartes DOD (Department of USA Defense), cartes à puces, etc …

Face à cette situation inacceptable, les 362 salariés d’Orléans manifestent leur mécontentement, en faisant grève depuis 16 jours devant l’usine 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Nous disons NON à la fermeture de notre site. Nos revendications sont :

- Etude d’une solution alternative pour l’usine d’Orléans

- Plan de revitalisation du bassin d’emploi d’Orléans

- Mesures sociales et moyens pour le reclassement des salariés

- Mesures financières adaptées à la hauteur des enjeux et préjudices subis.

Devant ce risque important de délocalisation, nous pensons que notre savoir-faire et les produits hautement sécuritaires doivent-être protégés et rester sur le territoire national.

La fermeture du site d’Orléans n’est plus justifiée par un besoin de sauvegarder la profitabilité du groupe GEMALTO.

Par conséquent, l’ intersyndicale CFDT, CGT, FO et les représentants du personnel souhaitent à nouveau diffuser l’information dans les principaux médias d’information.

Nous avons besoin de vous !

N’hésitez pas à nous contacter

D’avance merci.

Cordialement

Les représentants du personnel d’Orléans.

Pascal BOURREAU : 06 16 28 09 00 / DSC CFDT Thierry BOUZER : 06 80 71 87 73 / CFDT Natalie PERRAULT 06 28 30 43 96 / DSC CGT José DE SOUSA 06 13 86 40 89/ DSC FO


Commentaires  (fermé)

Brèves

24 février - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)

8 avril 2016 - LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS AU NOM DE L’...

LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS
AU NOM DE L’ EXCEPTION CULTURELLE FRANCAISE NATIONALE, LES CONSEILS (...)

16 septembre 2015 -  OSEZ LE SOCIALIQUE

Bonjour à tous, et à toutes
Mon site /mouvement OSEZ LE SOCIALIQUE est en ligne !
Ils parlent (...)