La main sur le cœur

samedi 27 octobre 2007
par  siksatnam
popularité : 4%

La main sur le cœur, je l’affirme, c’est une bien triste semaine pour la nation… En effet, tous les patriotes que nous sommes, déjà très éprouvés par la défaite de l’équipe de France durant la coupe du monde de rugby, devons maintenant affronter la tempête médiatique liée à la séparation du couple présidentiel …

Car, cette fois ci, c’en est bien fini… Après moult atermoiements, les médias ont, à défaut des principaux intéressés, enfin entériné l’annonce de la rupture entre Nicolas et Cecilia… De quoi pleurer à chaudes larmes dans les chaumières… Les ventes de Voici ont dû monter en flèche cette semaine…

Car pas de doute, rendons leur cet hommage, le couple Sarkozy a définitivement fait entrer les politiques dans la sphère des peoples… Avec toute la dignité qu’il sied, sans mauvais jeu de mots, aux grands de ce monde…

Justement, France 3 en a bien manqué, de dignité, jeudi soir, à l’occasion de sa grand messe de la désinformation des masses, le 19-20, en consacrant l’essentiel de son temps d’antenne à cette séparation… Et la journée de mobilisation pour la défense des régimes spéciaux, tant que possible, fut largement occultée…

Hasard ou coup monté ? On pourrait tout à fait imaginer Sarkozy se mordant les doigts d’avoir trop exposé sa vie privée dans les médias, ce phénomène se retournant maintenant contre lui … Sauf que ces déboires conjugaux sont en l’occurrence une belle occasion de dresser un rideau de fumée devant la réalité de la grève, et d’en diminuer ainsi l’impact dans les médias…

Il n’en demeure pas moins que quant à elle, la journée de grève fut franc un succès au niveau de la mobilisation… Elle le fut en revanche beaucoup moins au niveau de l’unité syndicale… On peut être surpris, face à l’ampleur du mouvement, que la plupart des fédérations n’aient pas souhaité le faire perdurer jusqu’à obtenir gain de cause sur toutes les revendications… Surprenant, sinon suspect… De là à dire que les millions de l’UIMM encombraient tant les poches des principaux militants syndicaux que ceux-ci avaient hâte de rentrer à la maison pour compter l’argent…

En conclusion, un petit conseil à l’adresse de François Chérèque et Bernard Thibault : Pour ce qui concerne les luttes à venir, peut-être devriez-vous prendre le temps de proposer une lecture de la lettre de Guy Mocquet à vos militants pour leur donner du baume au coeur…

D.G.


Commentaires  (fermé)