Les bourgeois du gouvernement...

jeudi 1er novembre 2007
par  siksatnam
popularité : 7%

La droite a décidé de s’adonner à un nouveau sport. Celui qui consiste à pousser le bouchon le point loin possible pour titiller le point de rupture.
Comme un pécheur qui essaie plusieurs types d’appâts, de hameçons et de lignes pour provoquer, appâter, puis capturer le poisson.

Les bourgeois du gouvernement font de même : ils feignent l’humilité, le travail, l’abnégation et, dans un même laps de temps, ils s’en mettent plein les fouilles, accumulent, blindent leurs portefeuilles, assurent leurs retraites…
Juteuses leurs retraites… Ils en profitent même pour les augmenter au fur et à mesure qu’ils dégoisent des discours sur les pseudos privilégiés bénéficiant des régimes spéciaux…

A croire qu’eux, ils n’en ont pas des régimes très spéciaux ! A coût de plusieurs milliers d’euro par mois, qu’ils accumulent avec les multiples fonctions assumées (généralement, mal assumées faute de temps), ces messieurs sont à plaindre ! On frise l’indécence lorsque l’on sait qu’ils leur suffit d’une seule législature (5 ans) pour enclencher le pactole… Et on se vautre dans l’indécence lorsque l’on apprend, coup sur coup, que le prince Sarkozy se trouve dédouaner par la justice sur l’achat litigieux de son luxueux domicile de Neuilly/Seine et qu’il embraye illico sur une augmentation de 206 % de son salaire de président de la république… La canaille ! (traduction dans son discours de démagogue : la racaille !) .Notons aussi, puisqu’il divorce, que son statut de président de nos pauvres pommes l’exonère du paiement d’une pension alimentaire à son ex-femme…

On le voit, à droite, on approche du bonheur… Ils nous sortent, les unes après les autres, des lois qui, pèle mêle, cassent le code du travail, cassent la sécurité sociale, cassent nos retraites (qui sont nos salaires socialisés), organisent des rafles d’immigrés, vident l’impôt direct de sa substance (à savoir la redistribution des revenus), supprime, au seul profit des riches, les droits de succession (et augmente de fait des inégalités sociales déjà disproportionnées), sabotent l’enseignement publique (à l’université et dans les grandes écoles, il n’y a jamais eu aussi peu d’élèves issus des classes laborieuses), etc.

Et la gauche dans tout cela, que fait-elle ? Ben elle est plutôt discrète… La gauche nous a habitué à l’argent, aux inégalités, aux cumuls des mandats, au sécuritaire et à l’autoritarisme…

Tout cela pour dire, qu’une fois de plus, ne comptons que sur nous même pour leur rentrer dedans. La seule alternative à cette société étouffante, est la lutte, la lutte… Et la lutte…

E.S.


Commentaires  (fermé)

Logo de JC GAUM颠size=
mercredi 7 novembre 2007 à 04h19 - par  JC GAUM颠size=

Bonjour ࠴ous.

Je me permets d’ajouter ࠬa trop longue liste de l’Entreprise de casse int駲ale du contrat social d’apr鳠guerre qu’est devenue la France (cf la d飬aration du charmant ex vice-pr鳩dent KESLLER de la soci鴩 "philantropique et humaniste" ou MEDEF), la ratification par voie parlementaire du "fameux et savoureux !" mais pas assez c鬩bre MINI TRAITE EUROPEEN dont le volet 飯nomique va nous permettre de vivre ࠴ous niveaux (ou presque ?) sous le r駭e bienfaiteur (pour la puissance de l’argent) de l’飯nomie de march頥t de la libre concurrence (la loi de la jungle et du plus fort !).
Ou presque ? Merci de pr飩ser si la constitution europ饮ne pr鶯it l’ouverture au march頤u domaine de la sant鬠plus particuli貥ment et en d’autres termes ࠵n "grignotage" (voir une disparition) du syst魥 de S飵rit頓ociale au profit de la voracit頦inanci鲥 et des pratiques relationnelles d鳨umanis饳 des assurances priv饳.
En ce jour pitoyable o ?plupart des dirigeants socialistes se sont prononc鳠pour le "oui" au trait頨mais que peut-on esp鲥r dor鮡vant de la part des lib鲡ux de gauche, si ce n’est une implosio-scission ࠬa mode UDF !),les citoyennes et les citoyens ont tout int鲪t ࠳e r鶥iller rapidement et efficacement afin d’exiger la voie r馩rendaire et d魯cratique apr鳠bien s ?e explication de texte claire et pr飩se de cette constitution lib鲡le.

A PLUS.

DJISS頍

P.S. : je viens d’apprendre (information ࠣonfirmer) que notre d鳯rmais "tu nous co ?plus cher" pr鳩dent s’鴡it finalement octroy頵ne augmentation de 172% et non pas 140%.
Moi qui pensais que c’鴡it pour financer sa pension alimentaire (mais comme son statut l’en dispense - la pauvre CECILIA aurait donc r顬is頵n meilleur divorce avec Jacques MARTIN !), ce n’est pas non plus pour se payer des vacances (ses bons et riches amis lui en offre !), ni pour ses fringues et ses rollex (il y a l’excuse des frais professionnels pour 硡), c’est donc peut-괲e pour s’accorder financi鲥ment quelques moments de repos compensateurs en compagnies de charmantes escorts girls (hongroises ? pour lui rappeler ses origines !)dans les confortables salons du pavillon de la Lanterne (maintenant qu’il est c鬩bataire, cela ne risque pas de froisser sa ferveur de catholique pratiquant !!!!!).
En tout cas, notre bourgeois de Neuilly s’applique ࠭erveille son slogan favori TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER PLUS ( en effet, avec ses voyages tout azimuts - le TCHAD, les ETATS UNIS, la BULGARIE, la LYBIE,la BRETAGNE , la BANLIEUE... heu, non c’est trop dangereux !- , et son hyper activit頡zymut饬 c’est quand mꭥ m鲩t顡 !!