Sarko, Julliard et Thibault...

jeudi 29 novembre 2007
par  siksatnam
popularité : 7%

Tout d’abord, je souhaiterais profiter de mon temps de parole pour faire ici mon mea culpa. En effet, la semaine dernière, sur cette même antenne, j’ai littéralement dérapé, me laissant aller, pour de sombres motifs idéologiques, à affirmer que les R.G. étaient dotés par la nature de petits attributs sexuels.

Mais pourquoi pointer du doigt les R.G. de façon aussi caricaturale, alors que je ne les déteste finalement pas plus que les CRS, ou bien encore ces gros empaffés de la BAC ?… Oh non, merde, ça y est que je dérape encore !

Non, décidément, la seule cause de ces propos excessifs, est la haine viscérale que je porte aux uns comme aux autres, à ces mercenaires qui, sous couvert d’assurer la sécurité de la population, ne servent finalement que les intérêts d’une poignées de nantis, dont ils préservent la prédominance…

Pour ces propos déplacés, je fais donc amende honorable auprès des auditeurs de Radio Béton…

Voilà ! Cette précision étant apportée, je peux reprendre le fil de mon discours…

Et les flics, quant à eux, peuvent reprendre le cours de leurs activités… A savoir :

Virer les étudiants qui occupent la fac le matin, aller casser du syndicaliste d’extrême gauche l’après-midi, et enfin, cerise sur le gâteau, se faire une petite partie de guérilla urbaine le soir… Convenons-en, cela leur fait de bonnes journées, ce qui, du coup, ne leur laisse que guère de temps pour réfléchir à leur condition…

En tout cas, Sarkozy est de retour de commercer avec les dictateurs chinois, le deal étant le suivant : Des millions de jouets fabriqués par des enfants pour nos enfants, en échange de centrales nucléaires, la qualité de ces dernières restant toutefois à vérifier…

Et donc, notre cher président va se voir confronté à un exercice qu’il connaît bien pour l’avoir déjà expérimenté de piteuse manière en 2005, au cours de trois semaines d’insurrection dans les banlieues, je veux bien sûr parler de la reprise en main…

Car sans préjuger des responsabilités des uns et des autres dans l’accident qui a mis le feu aux poudres dans le Val d’Oise, et sachant que des versions contradictoires se sont initialement succédées dans les médias, avant de laisser désormais la place à une version beaucoup plus officielle, on peut imaginer que les soirées à venir risquent d’être agitées dans nos chères banlieues… D’autant plus qu’il est infiniment plus facile pour un gouvernement d’entamer des négociations avec Bernard Thibaud ou avec l’UNEF qu’avec Karim, qui tient les murs dans sa cité pourrie…

Cela sachant que le couvre-feu pour tous après dix-huit heures ne peut être une solution, car celui-ci se retrouverait vite en contradiction avec la fameuse maxime travailler plus pour gagner plus, qui entraîne, rappelons-le, un retour plus tardif des travailleurs à la maison…

En tout cas, pour conclure, si un jeune entrepreneur auditeur de Radio Béton est prêt à se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise, j’ai une mine d’or pour lui : Un site de paris en ligne ou miser sur le nombre de bagnoles incendiées au cours des prochaines nuits d’émeutes, ou bien encore sur le nombres de flics blessés, mais aussi, pourquoi pas sur le nombre d’annuités nécessaires pour un salarié afin d’obtenir une retraite à taux plein. Succès garanti !

D.G.


Commentaires  (fermé)

Logo de Antoine
vendredi 30 novembre 2007 à 01h32 - par  Antoine

...et déjà si jaune.