N° 0 été 2005

lundi 1er janvier 2007
par  Le Plombier
popularité : 4%

Droits de l’homme ?

Pendant que le nouvel archevêque fait circuler dans les cercles restreints de ses amis jésuites des bruits selon lesquels il serait favorable au sort des demandeurs d’asile et des sans papiers, son diocèse dépêche un huissier pour constater l’occupation illégale d’un des terrains de l’Eglise par une famille de demandeurs d’asile.
Car la saga ne s’est pas terminée avec les premiers départs en vacances. Après la déferlante de 72 CRS sur la fac des Tanneurs, à Tours, à 3 heures du matin, les familles restantes sur le site ont trouvé refuge pendant quatre nuits sous un porche d’un immeuble proche. Puis, les survivants du collectif de soutien aux demandeurs d’asile et aux sans papiers ont décidé de faire appel à la solidarité des proches pour faire cesser ce squat immonde. Notons que ce dit squat n’a existé que parce que les pouvoirs publics (Préfet d’Indre et Loire, le maire PS de Tours, le président PS de l’université, le président UMP du Conseil Général, le directeur de la DASS, etc.) se sont défaussés honteusement de tous leurs devoirs en matière d’hébergement d’urgence, préférant se livrer à une guéguerre politique en coulisse, sous fond de stigmatisation des militants du collectif...
A ce jour, ce donc 5 familles qui se retrouvent éparpillées chez l’habitant ou sur un terrain du diocèse, toujours appuyées par les membres du collectif, mais, il convient de le souligner amèrement, dans l’indifférence générale...
Il faut dire aussi que la populace se complet allègrement des discours pitoyables du premier de la classe des fayots, Sarkozy. Les partis politiques, toujours prêt à n’importe quoi pour récupérer de l’électorat, se gardent bien, pour la plupart, de trop se manifester sur ce sujet "sensible". Ils préfèrent pleurnicher sur l ‘échec de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques ou, mieux, applaudir au passage du Tour-de-France-à-Tours, qui, selon
Jean Germain, monarque socialiste de la dite cité, déclare que l’argent englouti à cet effet a été mieux employé qu’à « organiser des événements vulgaires »... Comme par exemple l’élection de Miss France à Tours, il y a peu, Jeannot ? Décidément, notre bon monarque (je dis bon parce qu’il se définit comme un humaniste, tout comme Lussault, le président de la Fac, qui envoie la flicaille déloger les demandeurs d’asile...) nous étonnera toujours...
En attendant que ces messieurs digèrent leurs collations, 5 familles de demandeurs d’asile sont toujours dans la galère... C’est la ballade Tourangelle qui continue.... Et le dégoût qui monte aussi...
E.S.

Deviances sociales et prison

Juillet 05
Les recidivistes :
Manifestation des avocats devant la porte de la prison
rue Henri Martin

Les récidivistes font désormais parties des non graciables du 14/07 au même titre que les personnes ayant commis des crimes graves, des infractions racistes, des tentatives d’évasion ( une seule suffit ),la corruption, le trafic de drogue , etc.
Selon Pierre Tournier criminologue au CNRS justice, la grâce présidentielle du 14 juillet est mesure injuste et contreproductive. La décision de l’Elysée ne sert qu’à alléger la surpopulation carcérale, 3000 personnes devraient être graciées mais cela n’a rien à voir avec la libération conditionnelle. Ces détenus sont lâchés dans la nature sans suivi ultérieur.
Pour Pierre Tournier, il serait nécessaire pour limiter les récidivistes de mettre en place des fins de peines préparées en milieu ouvert avec des mesures individualisées, Le placement sous surveillance électronique ( René LEVY, Pierre TOURNIER, Anna PITOUM )
F.T.


Lundi 11 juillet dernier avait lieu un conseil municipal dans notre bonne vieille ville de Tours, conseil municipal durant lequel monsieur Claude-Pierre CHAUVEAU s’est admirablement illustré.

Cet homme est actuellement conseiller général du canton de
Tours sud, membre de la Première Commission Finances et Economie mais aussi adjoint aux finances à Tours. C’est aussi un avocat ( il cumule les activités ! ) qui a été l’élève de
Jean GERMAIN en droit public, c’est peut-être pour ça qu’il est
au PS ?!
Interviewé dans le fameux numéro de l’express spécial Tours en
avril 05 il s’exprimait déjà avec une grande élégance sur les élus tourangeaux : « on peut être banalement moyen, mais on est bien ! »
A vous de chercher le sens de cette énigme !!!

Le lundi suivant c’est en parlant des pompes funèbres qu’il a carrément glissé dans l’innommable : en parlant de l’année de la canicule d’un point de vue tout à fait commercial, il a dit que c’était :
« une année faste pour les décès »
et a rajouté plus tard que : « les travaux du crématorium n’ont entraîné de perte de clients ». Et ça se dit socialiste !!! On dirait bien que
CHAUVEAU vendrait même la corde pour le pendre.
F.T.

Sortir du nucléaire ?

Enfouir sous terre les déchets du nucléaire... C’est la seule « méthode » qu’ont trouvé les industriels pour essayer de cacher les tonnes de déchets hautement radioactifs produit par nos centrales. Le problème étant que le plutonium reste actif 200 000 ans. L’uranium a lui 3 milliards d’année de demi-vie... Il est clair que même l’enfouissement n’est pas une « solution » puisqu’un jour ou l’autre ces produits contamineront les nappes phréatiques et la chaîne du vivant.
C’est toute la problématique posée par le réseau « Sortir du nucléaire » (www.sortirdunucleaire.com) et qu’il nous a exposé lors de notre émission du 6 juillet dernier.
Une manifestation nationale se déroulera à Bar-le Duc, pour protester contre l’enfouissement non loin de là, à Bure, de tonnes de déchets nucléaires, malgré l’opposition des populations locales. Elle se déroulera le 24 septembre 2005, avec comme mot d’ordre « Déchets du nucléaire : n’empoisonnez pas la terre ! ». Si vous êtes dispo ces jours là, contactez le réseau pour organiser des départs groupés.
E.S

Eco village

« Un habitat peut être pensé et construit sans dégrader l’environnement », tel est la devise du village écologique qui a vu le jour en 2000, dans la banlieue sud de Londres, et que l’on surnomme BedZED (Bedington Zero Energy Development). Avec 82 logements et 2300 m² de bureaux et de commerces, il combine plusieurs techniques ( isolation renforcée, ensoleillement maximum, système de ventilation avec récupération de chaleur, recours aux énergies renouvelables, récupération des eaux de pluie, etc.) qui lui permettent, par rapport à un village classique, de réduire les consommations de chauffage de 90 %, le volume de déchets de 75 % et la consommation totale énergétique de 70 % ! Et tout cela avec tout « le confort moderne » puisque les habitations sont équipées de fours et cuisinières électriques, machines à laver individuelles, salles de bain avec baignoire...
Plus de la moitié des logements ont été réservés pour des familles à revenus faibles et les habitations ont été vendues à un prix égalant ceux du marché traditionnel...
Un exemple totalement ignoré en France... Les industriels du bâtiment (et du nucléaire) continuent à faire régner (avec la complicité de leurs appareils politiques) l’omerta sur le sujet...
E.S.

anti-ogm

Une action anti-OGM a eu lieu jeudi 7 sur deux sites de plantation proches de Pithiviers ; à Neuville au bois et à Greneville en Beauce.
Environ 50 personnes présentes. A 20h30 intervention des gendarmes prévenus par des riverains. Résultats : environ 30 personnes interpellées, relevé d’identité, auditions dans les brigades de gendarmerie de Pithiviers et d’Orléans. Il n’y a pas eu de garde à vue . L’enquête s’est poursuivi le vendredi 8 juillet et la procédure est transmise au parquet d’Orléans pour « destruction de bien d’autrui ». Rappelons que le 14 avril à Orléans se tenait un rassemblement des faucheurs volontaires d’OGM en soutien au procès de 44 d’entre eux ( par rapport à un fauchage le 15 août 2004 à Pithiviers ), procès lors duquel se sont présentés 44 autres militants en comparution volontaire. Le parquet d’Orléans avait alors décidé de ne pas poursuivre ces derniers, décision qui est finalement remise au
27 octobre prochain.
Le Gouvernement français a autorisé 11 nouveaux essais en plein champs en 2005. Il a assorti son soutien aux multinationales agro-chimiques d’un arsenal juridico-policier
( nouvelle circulaire Perben ) pour tenter de criminaliser les faucheurs volontaire.
Malgré cette volonté du Gouvernement d’imposer les OGM, les faucheurs volontaires sont de plus en plus nombreux – 4970 personnes se sont engagées à ce jour dans ce mouvement de désobéissance civique et de non-violence active.
F.T
.
La vidéosurveillance gagne le ciel

On savait déjà que l’on pouvait nous suivre toute une journée durant, dans les villes, grâce aux différentes caméras de vidéosurveillance postées dans les magasins, les rues principales, etc. Mais là, le soir de la fête de la musique et la semaine qui l’a précédée un ballon dirigeable a survolé Paris. Les caméras embarquées permettent de zoomer sur la tête d’un manifestant ou de lire une plaque d’immatriculation à plus de 500 mètres d’altitude. Ce test est une initiative d’une société privée, mais ne laisse pas indifférent le Ministère de l’Intérieur. La préfecture de police étudie les différents usages qu’elle pourrait faire de cet engin.
( à ce rythme la, il va falloir éviter de se bécoter sur les bancs
publics … ).
C.G.

Sarko monseigneur

Selon un rapport de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité, il y aurait eu une hausse de 9,10% de violences policières entre 2002 et 2003. Ce constat dénonce les conséquences de « l’obligation de résultat » imposée en matière de lutte contre la délinquance par
le Ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy. Malheureusement, les chiffres n’ont cessé d’augmenter…

A Villeneuve-la-Garenne. (d’après un article repris dans Résistons ensemble de juillet 05)

Un jeune de 19 ans, qui faisait un tour en moto sans casque, se serait fait tamponner et gazer par trois gus se trouvant dans une voiture banalisée. Une foule médusée se pointe, croyant à une agression et l’un d’entre eux appelle les flics. Lorsque ces derniers arrivent sur les lieux c’est à ce moment là que les trois gaillards se révèlent être de la BAC. La foule révoltée est matraquée et gazée. Bien entendu, nous connaissons les méthodes de la BAC et des petits roquets du Ministère de l’Intérieur : les insultes racistes pleuvent et en représailles « les flics accusent le jeune de « refus d’obtempérer ».
C.G.


400 exemplaires

Rédaction :
Eric SIONNEAU
Fabienne TARDIVO
Céline GIL

infographie et illustration :
Céline GIL

Vous pouvez nous écrire à « Demain Le Grand Soir » Radio Béton 90, avenue Maginot 37100 Tours ou sur casababylone@wanadoo.fr
si vous avez des infos à faire passer à l’antenne.
Vous pouvez également recevoir le canard en nous envoyant une enveloppe timbrée libellée à vos nom et adresse.
Nous remercions : le groupe de Liaison Anarcho-syndicalistes, le collectif contre la venue du Pape à Tours, SUD-PTT, le groupe Eugène Bizeau des Libres Penseurs de Touraine qui nous ont soutenus.


Commentaires  (fermé)