C’est mon côté donneur de leçon...

jeudi 13 novembre 2008
par  siksatnam
popularité : 10%

C’est mon côté donneur de leçon, tout à fait assumé par ailleurs, je vais commencer par faire mon maître Capello de service, en vous donnant la définition proposée par le petit Robert du mot socialisme.

Socialisme, donc, ouvrez les guillemets : "Doctrine d’organisation sociale qui entend faire prévaloir l’intérêt, le bien général, sur les intérêts particuliers, au moyen d’une organisation concertée. Entre parenthèse, notion opposée au libéralisme. Point virgule, organisation sociale qui tend aux mêmes buts, dans un souci de progrès social."

Vous remarquerez donc qu’à aucun moment il n’est fait référence dans cet ouvrage à la notion de collabos du capitalisme qui semble aujourd’hui comme hier prévaloir dans le parti éponyme.

De la frilosité de la SFIO, au renoncements de la Mitterandie en passant par les privatisations de l’ère Jospin, le Parti Socialiste, qui vient de majoritairement voter en faveur de la motion de Ségolène Royal à l’occasion des ses assises, n’a jamais été en retard pour faire un mauvais coup aux citoyens les plus modestes dont il est supposé, c’est en tout cas ce qu’il revendique, défendre les intérêts...

Ségolène Royal, donc, si l’on en croit les observateurs politiques, serait sur le point d’annoncer sa candidature pour le poste de premier secrétaire, avec bien sûr en point de mire la présidentielle de 2012... C’est là toute la bravitude des bobos du P.S., qui n’ont même pas jugé utile de saluer la volonté de Bertrand Delanoé d’installer des caméras de vidéo-surveillance à tous les coins de rues parisiens... Si c’est pas malheureux de se donner autant de mal pour faire baisser l’insécurité, pour un aussi piètre résultat... Au moins à droite, lorsque le discours concerne l’insécurité, il porte jusqu’à l’oreille de l’électeur...

Et tout cas, cette fois, c’en est trop pour Jean-Luc Mélenchon, qui a rendu sa carte... Il l’a rendue, hein, pas déchirée... Et oui, il ne s’agirait pas non plus de heurter la sensibilité de ses anciens amis, qui ne sont plus ses amis, certes, mais qui, néanmoins, quand bien même ils ne sont plus ses amis, demeurent ses amis...

Trente ans de cotisations, en tout cas, pour finalement se rendre compte que l’on n’a pas avancé d’un iota... Il est pas malin-malin, le Jean-Luc, non plus... Pas malin-malin, d’accord, mais de gauche... Alors pour le prouver aux yeux de tous, il a décidé de créer un nouveau mouvement, "sans concessions face à la droite"... Et pour ne pas être tout seul sur le radeau, il a engagé un second, Marc Dolez, par ailleurs député du Nord... Quitte à sombrer corps et biens dans les rivages du cap Besancenot...

Allez, pour finir, puisque l’on parle de Mélenchon, le sourire de la semaine, ça n’est pas du tout un sourire, d’ailleurs, mais plutôt un vilain rictus... Figurez-vous que c’est aujourd’hui que les sénateurs étudient le projet de loi visant à autoriser le travail des séniors jusqu’à l’age de 70 ans... C’est vrai, quoi, le monde du travail est tellement épanouissant, tellement favorable au développement personnel, y’a pas de raison qu’il n’y ait que les jeunes qui en profitent, après tout ! Et puis si les jeunes, justement, en ont pas encore conscience, il suffit de leur montrer l’exemple, d’abord, et puis, dans un deuxième temps, les obliger, et vous verrez qu’ils y prendront goût, au final... Contents ou pas contents, d’ailleurs...

Alors, et-ce que l’on fera tomber la tête de Sarko et de ses complices sur le billot avant la retraite après cinquante annuités ? Réponse dans les prochains épisodes...

D.G.


Commentaires  (fermé)