N°17 mars 2007

samedi 3 mars 2007
par  Céline
popularité : 2%

Supplément papier de l’émission diffusée tous les mercredis de
19h à 20h sur Radio Béton 93.6 et sur www.radiobeton.com.
Rediffusion tous les lundis de 10h à 11h.

Le vieux rebelle de Lussault sur Loire n’est plus

Guy Denizeau s’est éteint au début du mois de février, à l’hôpital de Château Renault. Maire "malgré lui" de Lussault sur Loire, dans les années cinquante, il avait milité dans les rangs de la gauche Pivertiste et libertaire. Il avait été pendant plusieurs années le président de la Libre Pensée, en Indre et Loire, avant que celle-ci ne tombe sous la coupe du "Parti des Travailleurs". Il avait rejoint dès lors le "Groupe Eugène Bizeau des libres penseurs de Touraine" qui était indépendant de cette récupération politique. Il était très attaché à ses théories distributives et avait élaboré un concept, "La monnaie verte" qui n’a rencontré, à son grand désarrois, que peu de succès dans les milieux progressistes et syndicaux. Il fut l’un des derniers amis de Marius Jacob, qu’il hébergea jusqu’à sa mort et qui lui confia ses dernières affaires ainsi de ses
dernières volontés. Jusqu’au bout, il a gardé son esprit libre et rebelle. On peut découvrir ce personnage attachant en visionnant le documentaire "Mémoires Sociales", réalisé il y a un an, par "Sans Canal Fixe".

E.S

La NR... Grande littérature !

Le collectif anti-fasciste dénonçait la venue du candidat Sarkozy (qui symbolise une politique qu’ils combattent) le dimanche 18 février à Tours pour un « grand déjeuner » de l’UMP organisé au Vinci, en appelant à un rassemblement, le matin même, boulevard Heurteloup. Un rassemblement qui avait pour but de manifester contre les politiques sécuritaires, xénophobes et antisociales de l’UMP.
Grâce à l’absence du candidat-ministre, la NR a pu meubler son édition du Week-end en faisant passer les manifestants pour des « très très méchants » qui auraient dissuadé Sarkozy de venir à Tours et en auraient profité pour faire du recrutement d’anti-sarko.
A quand le dépôt de bilan de la NR ?
antilepen29octobre@no-log.org

C.G

Jour de fête à la gloriette

J’avais envie……J’avais envie de vous parler de la guerre……
Celle que l’on n’a pas vécue.
Celle dont ils ne nous dirons rien, ou presque,
Presque rien, car ils ont l’habitude, de ne pas être : Ni entendu, Ni cru,
De ne pas être
Qui allions nous trouver sur ce terrain vague ?
Un peuple abêtis par toutes sorte de compromissions pour sauver leur peau !
Comme un vision « rusée » du bien et du mal.
Qui allions nous trouver dans ces algécos de fortune ?
Une horde sauvage, en mal de violence,
Ou un cœur transi de douleur, en haillon…
Le vent est passé par là,
Il a tout déplacé, bouleversé. Plus rien ne ressemble à rien. Ils sont là. Chez nous !
On allait avoir du mal avec ces Rroms. On a toujours du mal avec ces Rroms !
Ce peuple a-territorial
a-patride
qui nous regarde
comme une introspection.
Oui, on a mal, mal à notre fraternité
mal à notre égalité
mal à notre liberté…..
Celle du vent qui est passé par là….
Chutem kuna tala e pruna
Si ma chavo te dav kuna
Brzind del thaj, najarel leh..............(extrait de chant profond, « les poètes de grand chemin »,
Ainsi va la vie , à « la Gloriette, Mon amour » C.Auzias)

J’avais juste envie de vous parler de ces Rroms, qui, avec le réseau
« pont aux oies »,
la collaboration du petit monde et de chrétiens migrants,
nous invitent à une soirée de rencontre….
Ils veulent nous faire voir, nous faire goûter leur plat,
entendre leur musique, danser, rire…
Ici, on ne parlera pas de
pectacle, mais d’expérience, de rencontre, d’ouverture…
Comme seule l’histoire peut en faire…….Zazü

« Dîner dansant Rrom »
Chapiteau du petit monde à la riche
Samedi 10 mars à 19 h
Réservation obligatoire : repas : 8 euros adulte, 5 euros enfant ( Plus tard sans repas : 3 euros)
Pour réserver : Olivier, 06.17.25.68.27. Carole :06.16.49.74.07

éclat’ toît !

Les expulsions arrivent à grands pas. La politique anti-sociale s’intensifie, des
milliers de gens se retrouvent en situation précaire et dans la rue. C’est à partir de mobilisations et de luttes, que la question du logement refait surface.
Le DAL Tours et le collectif Toît et Toi préconisent la solidarité et l’entre aide pour agir ensemble.
Afin de partager un bon moment, des idées et de construire ensemble, ils vous invitent samedi 17 mars à 19h salle Paul Bert à un concert/débat. Les artistes ont la gentillesse de venir jouer bénévolement afin de soutenir leur mouvement.
Venez nombreux.

C.G.