Pas d’humeur à parler de la grève…

dimanche 29 mars 2009
par  siksatnam
popularité : 1%

Pas d’humeur à parler de la grève… Pas d’humeur à parler des parachutes dorés… Encore moins d’humeur à parler de Sarkozy…

Vous savez ce que fait, au choix, un chroniqueur en panne d’inspiration ?

Option n°1, il renonce à écrire son papier… Mais ça n’est pas mon genre…

Option n°2, il choisit la solution de facilité, il tire une ficelle, une grosse, et il trame dessus… Alors, aujourd’hui, je vais pas m’en priver…

Alors croyez-moi si vous voulez, mais je vais vous parler des cathos ! Alors c’est pas bien, vous me direz, de tirer sur l’ambulance, mais bon, en même temps, rendons grâce à eux, j’ai quand même mon sujet du jour !

Alors Benoit XVI, le voyage en Afrique, y’a pas encore les premières photos sur son blog, personnel, ni même le numéro de Paris-Match, qui doit être en train de sécher, à l’imprimerie… Mais pour autant, y a de la matière quand même…

Donc, les questions que l’on doit se poser, par ordre croissant d’importance :

Comment qu’il a réagi à l’accueil de ses ouailles en Afrique, Ben’ ?

Est-ce qu’il a pas trop souffert de la chaleur ?

Est-ce qu’à Yaoundé on mange des mygales vivantes comme dans Koh-Lanta ?

Mais aussi et surtout, bien sûr, est-ce qu’il s’est dit « On leur a bien fait la nique à ces gros nazes de modérés, avec le coup des évêques intégristes, j’ai une idée, on va se marrer, j’vais en rajouter une couche cette semaine au Cameroun ! On va leur montrer à ses satanés musulmans intégristes, qu’on est au moins aussi réactionnaires qu’eux ! »

Et bam, ni une ni deux, dans l’avion vers l’Afrique voilà qu’il parle de la capote… Que d’ailleurs, sur i-télé, il y avait un spécialiste du décryptage de pape qui disait que c’était la première fois qu’un souverain pontife utilisait le mot préservatif…

Alors comme de coutume, il s’agit d’ouvrir les guillemets, pour apprendre de la bouche de Benoit XVI, dont je reprends ici les propos : « Le problème du Sida ne peut pas être réglé par la distribution de préservatifs. Et, au contraire, leur utilisation aggrave le problème, la solution passant par un réveil spirituel et humain, et l’amitié pour les souffrants »… Brillante analyse, n’est-il pas ?

Quoi que, curieusement, on ne l’a pas entendu glisser dans son discours une saillie drolatique du meilleur effet… Il aurait par exemple pu mettre en parallèle les relations sexuelles et l’onanisme… Avouez que ça aurait eu de la gueule de l’entendre dire que quitte à sombrer dans la luxure et la lubricité, autant aller vers la masturbation, peut-être moins impliquante en matière de péché que la fornication hors-mariage… Ce à quoi il aurait pu ajouter : C’est vrai, brûler dans les flammes de l’enfer, ça va bien un moment, mais les meilleures plaisanteries sont toujours les plus courtes…

Sacré Benoit ! En tout cas, on ne peut pas dire le contraire, il est sur la même ligne que son prédécesseur… Pas plus déconneur, pas moins rétrograde, la seule petite différence, c’est qu’il a pas le même charisme que Jean-Paul II…

Et du coup, y a plein de catholiques new age, qui sortent du bois et qui réagissent de façon indignée aux prises de position du pape… Sachant que pour le coup, l’argument généralement utilisé pour minimiser les propos de leur gourou, et que beaucoup de cathos font valoir, est que sur place, les responsables religieux adaptent leur discours en fonction de la réalité du terrain, ce qui déjà reste à démontrer, et ne tient même plus en l’occurrence, tant il est vrai qu’il n’y avait pas d’intermédiaire, c’était le pape en direct live avec les africains, venus nombreux pour écouter ses fariboles, au point qu’en Angola, deux jeunes filles sont mortes dans des bousculades… Aucun doute, à ce propos, à défaut de pouvoir appréhender le nombre de personnes contaminées par le virus du SIDA, suite à ses propos, ces deux décès là, on peut lui attribuer sans conteste, attendu que s’il n’était pas venu, elles seraient encore vivantes…

En tout cas, ces derniers jours, ça a pas mal rué dans les brancards, un peu partout, et, sûrement dans un souci d’apaisement, l’Osservatore Romano, le quotidien officiel du Saint-Siège a admis, à contretemps, l’efficacité du préservatif, quoique du bout des lèvres…

On parie que dans cinq, ou dix, ou vingt ans, le successeur de Benoit XVI dira : « Le problème du SIDA ne peut être résolu par une vaccination massive » ?

Allez, le sourire de la semaine pour terminer… Figurez-vous que, si l’on en croit un récent article du Figaro.fr, intitulé « Les juifs redoutent leur extinction à terme », l’avenir démographique de la troisième religion monothéiste serait menacé, du fait notamment des juifs laïcs, à la trop grande propension à pratiquer le mariage mixte, d’où un éparpillement des membres de la communauté juive vers d’autres rives… C’est tout le mal qu’on leur souhaite, sachant qu’une religion de moins, ce serait encore deux de trop sur la route de l’humanisme…

D.G.


Commentaires  (fermé)