Et cette semaine, l’actualité judiciaire est chargée…

vendredi 29 mai 2009
par  siksatnam
popularité : 8%

Tête d’affiche, cette semaine, dans le classement des personnalités dont on aimerait bien mettre fin aux agissements, quel qu’en soit le moyen, d’ailleurs, Xavier Darcos, ministre de l’éducation à poigne, qui, après avoir brillamment remis les étudiants de l’université dans le droit chemin, au terme de plusieurs mois d’un bras de fer éprouvant, et avec le concours des Compagnies Républicaines de Sécurité, dont on se félicitera au passage de ce que leurs membres auront eu au moins une fois dans leur existence l’opportunité de découvrir le monde de l’enseignement supérieur, fusse d’une manière tout à fait ponctuelle, et au travers d’un prisme pour le moins déformant, Darcos souhaite maintenant fouiller les élèves à l’entrée des établissements scolaires… Cependant, et on peut supposer que même lui n’a pas envisagé cette solution pour mettre en œuvre son projet, cependant, donc, inutile de compter sur les profs pour retourner les cartables, tant il est vrai que ces derniers sont toujours plus prompts à se mettre en opposition pour un oui ou un non avec leur hiérarchie qu’à faire respecter l’ordre et la probité dans leurs classes… C’est ainsi que Darcos a imaginé ni plus ni moins que des milices qui patrouilleraient, de classe en classe, d’établissement en établissement, pour débusquer les fauteurs de troubles… Idée brillante s’il en est, et déjà expérimentée dans un passé récent, lorsque les flics ont fait plusieurs descentes musclées dans des collèges, avec mines patibulaires, chiens policiers, et tout le toutim, leur objectif étant à l’époque de débusquer des éventuels fumeurs de marijuana… Et tant pis pour les éventuels dommages collatéraux, entendez des traumatismes, que ces pratiques pour le moins novatrices et audacieuses pourraient causer aux pauvres gamins victimes de ces agissements…

En matière de traumatisme, il y aurait également beaucoup à dire concernant l’arrestation par la police, près de Bordeaux, et sous les yeux de leurs petits camarades de classe, de deux gamins de 6 et 10 ans, à la sortie de l’école, la semaine dernière, que la maréchaussée soupçonnait d’un vol de vélo. Ils furent conduits au poste, et interrogés durant deux heures comme des suspects lambda, par les fins limiers responsables de l’enquête… Il est à noter que la procédure fut validée et argumentée par la hiérarchie, celle-ci assumant de bout en bout, et estimant « l’intervention menée avec tact et discernement ». L’affaire ne dit pas si les gamins ont eu droit à une tartine de pain avec du Nutella pour leur goûter…

Justice maintenant, car l’objectif ultime d’une enquête est bel et bien de juger les contrevenants… Et cette semaine, l’actualité judiciaire est chargée… A débuté lundi le procès de l’Eglise de Scientologie, sept adeptes plus deux personnes morales sont accusés « d’escroquerie en bande organisée », pour avoir extorqué de l’argent aux plaignants, qui furent membres durant de longues années de la secte créée par Ron Hubbard… Il est à savoir que Tom Cruise ne figure pas au ban des prévenus, et ne viendra pas non plus à la barre pour apporter son témoignage sur les bienfaits de la dianétique…

Selon les cas, la justice sait également prendre tout le temps de la réflexion… Au tribunal correctionnel de Paris, c’est aujourd’hui que doit intervenir le jugement à l’encontre des époux Tibéri, dans l’affaire de faux électeurs du Vème arrondissement, mise au jour par le Canard Enchaîné en 1997… Il aura donc fallu 12 ans avant qu’elle ne trouve son épilogue, bien qu’une information judiciaire fut ouverte dés juin 97… Finalement, les juges chargés de l’enquête, après trois ans d’attente, ont fini par recevoir, en mars 2008, quelques jours seulement avant les municipales, les réquisitions du parquet, qui freina pourtant des quatre fers pour tenter d’enterrer cette affaire plus qu’embarrassante, …

Dans son réquisitoire, le procureur a en tout cas fait preuve de la plus grande mansuétude à l’égard des prévenus, requérant à l’encontre du –toujours- maire du Vème 1 an de prison avec sursis, 5 ans inégibilité et 10.000 euros d’amende, ainsi qu’une peine légèrement inférieure à l’encontre de sa femme, et des peines de principe à l’encontre des seconds couteaux...

Rappelons que Julien Coupat, quant à lui, et sans avoir été jugé encore, est toujours emprisonné, qu’une perquisition a eu lieu à son domicile la semaine dernière, et que les livres contenus dans sa bibliothèque ont été retenus comme éléments à charge contre lui, tant il est vrai que Germinal de Zola ou Le Capital de Karl Marx sont des lectures tout ce qu’il y a de subversives…

Un dernier mot pour clore cette chronique, qui nous emmène tout droit chez nos amis coréens du nord, qui, souhaitant pouvoir assurer leur sécurité militaire, ont, depuis quelques jours, entrepris de tester leurs nouveaux équipements, au grand dam de la communauté internationale, qui s’en émeut d’une seule voix, une fois n’est pas coutume, et réclame des sanctions… Mais quelles peuvent-elles être, ces sanctions, sachant que le pays vit d’ors et déjà coupé du reste du monde, du fait d’un embargo sévère, et que la dite communauté internationale, comprendre les Etats-Unis, n’interviendra pas, puisqu’il n’y a pas, sinon du charbon, de ressources en énergies fossiles dans ce pays ?

En tout cas et là on ne rit plus, la Corée du Nord envisage d’attaquer celle du Sud, qui est accessoirement le grenier à magnétoscopes du monde… Amis des programmes télévisés enregistrés, mobilisez-vous !

Dernière minute : La nouvelle vient de tomber sur les télescripteurs : Le jugement est inique ! 10 mois de prison avec sursis, 10.000 euros d’amende, et trois ans d’inégibilité à l’encontre de Tibéri… Vous voyez, on se tue à vous le répéter : La démocratie bourgeoise n’est pas la démocratie !

D.G.


Commentaires  (fermé)