Mais de quelle bravoure font preuve les flics ?

dimanche 7 juin 2009
par  siksatnam
popularité : 8%

Me croirez-vous si je vous dis que j’ai vu les flics réaliser une opération de prévention dans les rues de Tours ? Non, et c’est normal, car les opérations de prévention de la police sont un mythe en principe uniquement destiné à alimenter les journaux télévisés de propagande de TF1… Et pourtant, hier, en fin d’après-midi, tandis que je sirotais en famille un verre à la terrasse d’un café du vieux Tours, c’est ce qui s’est bel et bien passé sous nos yeux… Trois membres des milices Sarkozy, quoiqu’à bien y réfléchir, il s’agissait plutôt en l’occurrence de brigades germanophiles, sont intervenues pour mettre fin aux activités d’un pauvre bougre qui faisait la manche. Les poulets lui rappelèrent à l’occasion, et durant dix bonnes minutes, sans que personne, et surtout pas moi, n’intervienne, que l’arrêté anti-mendicité a pris effet le 1er juin, et court jusqu’au 30 septembre. Certes, ils le firent dans un langage moins élaboré, un peu plus fleuri, et propre aux forces de l’ordre, il est vrai. Mais sa signification était sans détour : « T’as de la chance, c’est le premier jour, estime-toi heureux, la prochaine fois, c’est le poste »… Ils sont ensuite repartis, fiers et altiers, heureux de poursuivre leur mission sanitaire en direction des malheureux touristes venant visiter notre belle région… Car comme chaque année, et comme dans les villes de droite, d’ailleurs Tours n’en est-elle pas une, il s’agit de cacher, faute d’avoir vraiment envie de la combattre, la misère qu’on ne saurait voir…

Bleusaille toujours, mais cette fois-ci entre les murs du commissariat… Vous vous souvenez, la semaine dernière, je vous entretenais des deux gamins de 6 et 10 ans emmenés au poste pour un soit disant vol de vélo, et tout et tout et tout… Figurez-vous que, tandis que la hiérarchie justifiait cette intervention comme menée avec tact et discernement, c’est le secrétaire régional du syndicat UNSA-Police qui a pris le relais, et, si l’on en croit Siné-Hebdo, prend la peine de signaler que « ça n’est pas une bavure policière, mais une bavure médiatique », insistant également sur le traumatisme causé par cette histoire à ses collègues, qui est selon lui un scandale. C’est effectivement un véritable scandale… N’est-il pas risible de défendre comme cela l’indéfendable ?

L’affaire s’arrête-t’elle là ? Non pas… Rebelote cette semaine, dans le Val d’Oise, avec un môme de 8 ans convoqué au poste avec son père pour s’être bagarré dans la cour de l’école avec l’un de ses petits camarades… Si tous les gamins qui se bagarrent à la récré sont convoqués au poste, il ne va plus rester beaucoup de temps aux miliciens pour arrêter des sans-papiers, ma parole !

Mais de quelle bravoure font preuve les flics, en tout cas… Du moins, pour ceux qui ont le courage de raconter leur journée de travail à leur femme et à leurs gosses, en rentrant du boulot

Et encore, au moins, le chérubin n’aura pas gouté aux douceurs des conditions de garde-à-vue, notamment hygiéniques, et à nouveau dénoncées, cette fois-ci par le contrôleur général des lieux de privation de liberté, qui, au-delà de l’énoncé très poétique de sa fonction, les juge absolument indignes…

Sujet suivant… Et si ça continue, ça va devenir une rubrique à part entière dans ma chronique… Justice, avec le procès intenté par Yvan Colonna contre Sarkozy, pour atteinte à la présomption d’innocence, car la Talonnette est sans doute le seul à ne pas savoir qu’on ne décrète pas un homme coupable avant qu’il n’aie été jugé… Mais il est vrai qu’il ne respecte rien… En revanche la machine judiciaire respecte Sarkozy… Elle fait preuve de déférence, même… Bref, il sera acquitté sans doute…

Pour conclure, je reviens sur la source que j’ai citée un peu plus tôt dans ma chronique, Siné-Hebdo, et qu’à l’époque, j’ai un peu pris de haut, lorsqu’il est apparu dans les kiosques… Je fais mon mea-culpa, c’est un excellent journal, comme dirait l’autre, de gauche… De la vraie gauche, hein, pas de méprise… Et ce malgré l’édito de cette semaine, signé Guy Bedos, qui se gargarise des 10 mois avec sursis que s’est pris Tiberi dans l’affaire des faux-électeurs… Il ne lui en faut pas beaucoup pour être satisfait à Bedos…

Je vous propose d’écouter Alain Bashung éructer lors de son Live Tour 85… Gaby Oh Gaby…

D.G.


Commentaires  (fermé)