Vous savez, les élections, y’a pas qu’en France qu’on en organise, figurez-vous…

vendredi 19 juin 2009
par  siksatnam
popularité : 7%

Problème… Pour cause de festival Aucard, pas d’émission Demain le Grand Soir, la semaine dernière… Aussi, ça fait quinze jours d’actualité à couvrir d’un seul coup… Et encore, en ayant suivi les nouvelles d’une façon pour le moins distanciée… Et sans avoir pris la moindre note… Tout cela en considérant qui plus est la théorie avancée par mon frère, lors de son récent séjour à la maison, qui estime, et c’est pour mon bien qu’il me dit ça, que je fume trop de cannabis, et que je perds la mémoire en même temps que mon capital neurones… Ce à quoi il trouve d’ailleurs bon d’ajouter « Ah, si maman savait ça… »

Bon. Dans ces conditions, imaginez mon désarroi… Ceci dit, bien heureusement, il me semble me souvenir vaguement de deux ou trois événements qui ont marqué la dernière quinzaine…

Sachant que, on va déjà se débarrasser de ça, la manifestation inter-syndicale de samedi, qui a péniblement rassemblé trois cent personnes à Tours, et à peine 120.000 à travers le pays, ne peut être considérée comme un événement marquant…

Non, plus sérieusement, l’information phare, dans notre beau pays, au-delà de la victoire des conservateurs en Europe, dont tout le monde se fout comme d’un guigne, c’est bel et bien le raz de marée de l’UMP aux élections européennes… Un raz de marée ayant rassemblé 12% seulement des inscrits sur les listes électorales, certes, mais un raz de marée tout de même, la preuve, c’est que TF1 et consorts nous le martèlent depuis une dizaine de jours sans discontinuer… Mais tiens, d’ailleurs, quitte à citer des chiffres, on va se faire plaisir, on va également citer ceux du parti socialiste, y’a pas de raison… Le parti socialiste, donc, avec 2.838.160 voix, a rassemblé environ 6.5 % des un peu plus de 44 millions d’électeurs inscrits… Je sais pas vous, mais moi, ça me fait l’effet d’un bonbon acidulé, alors, j’vais me faire plaisir et je vais le répéter : Le parti socialiste a rassemblé 6.5 % des voix des électeurs inscrits sur les listes électorales… Allez, c’est pas si mal, tout de même… Continuez, les gars, vous y êtes presque ! Vous allez dans la bonne direction !

Non, à vrai dire, ceux qui fanfaronnent, aujourd’hui, ce sont les écolos… Cohn-Bendit et compagnie, ils en peuvent plus… Et ce malgré les mauvaises langues qui disent qu’il y a là un effet Home, le film de Yann Arthus-Bertrand, diffusé quelques jours avant le scrutin… En plus, ils sont mauvais perdants les socialistes… Enfin du moins, je sais pas si c’est les socialistes qui avancent ce genre d’arguments, mais bon, j’ai bien envie de croire que c’est eux quand même…

Vous savez, les élections, y’a pas qu’en France qu’on en organise, figurez-vous… Non, non, non… Curieusement, ce genre de choses se pratiquent également dans des dictatures, comme en République Islamiste d’Iran, par exemple, où les élections étaient récemment organisées, à charge comme partout ailleurs, pour les votants de choisir entre différents candidats, au détail près qu’ensuite, ce sont les vrais tenants du pouvoir, les mollahs, en l’occurrence, qui choisissent celui qui sera finalement élu, en fonction de ses aptitudes… Bref, c’est un système assez subtil, dont les finesses semblent échapper au commun des mortels, spécialement en occident, où l’on s’émeut de cette étonnante façon de procéder… C’est dommage, c’est cause de tellement d’incompréhension, tous ces préjugés, que ça nuit aux rapports internationaux… Au lieu de se faire la bise, de prendre acte, et d’ignorer les mauvaises langues qui disent que le scrutin s’est pas déroulé dans de bonnes conditions, on fait la fine bouche, on maugrée, on convoque l’ambassadeur, on met en doute, et voilà, qui s’est qu’en paye les conséquences, j’vous le demande ? Tout juste, c’est le commerce extérieur français, c’est Aréva, c’est toute l’industrie nucléaire française… Quand même, si c’est pas malheureux de se priver d’un marché aussi prometteur que le marché iranien pour ces bisbilles…

Allez terminons quand même par une bonne nouvelle, sur le front social, enfin une idée novatrice et originale, dont les entreprises françaises, telles Michelin, devraient bien s’inspirer, plutôt que de licencier leur personnel… British Airways, qui traverse une période de difficultés, a envoyé un mail à ses salariés pour leur proposer de travailler gratuitement pour la société durant un mois… Et pour prouver qu’il a l’esprit maison, le patron de la compagnie aérienne sera le premier à travailler bénévolement pour sa société, soit un sacrifice de tout de même 60.000 livres… Ah, ça, j’vous mets au défi de trouver un steward assez corporate pour faire ça !

D.G.


Commentaires  (fermé)