Ecoute bonhomme, avec un physique aussi avantageux que le tien...

jeudi 22 octobre 2009
par  siksatnam
popularité : 8%

Quelles sont les nouvelles cette semaine ? Tout d’abord commençons par la rubrique peoples en détresse, que je dédicacerais au pathétique mais néanmoins attendrissant hebdomadaire La Tribune de Tours, qui assimile peoples et politiques… Nous aurons une pensée pour Dominique de Villepin, le Raymond Poulidor de la politique française, qui, après avoir vécu de longues années dans l’ombre de Chirac, s’être fait doubler, ou du moins n’avoir jamais réussi à refaire son retard sur Sarkozy dans la course à la dernière présidentielle, tout ça à cause d’un bain de mer que les deux hommes n’ont finalement pas pris ensemble, Dominique de Villepin, donc, devrait maintenant se retrouver pendu au crochet d’une boucherie de Neuilly, conformément au souhait émis par le gnome de la république. En effet, le procureur a requis dix-huit mois de prison avec sursis à l’encontre de l’ancien premier ministre, dans l’affaire Clearstream.

Cependant, si tant est que sa culpabilité était avérée, et qu’il ait effectivement cherché à mouiller son rival, c’était vraiment bien la peine d’avoir été le disciple de Chirac le combinard pendant tant d’années si c’est pour ne même pas avoir su tirer profit de l’enseignement dispensé par le maître incontesté en la matière, et se faire gauler aussi stupidement la main dans le pot de confiture.

Ceci dit, innocent ou pas, nous autres pékins de base ne connaitrons jamais le fin mot de l’histoire, ne nous faisons pas de souci pour lui, même condamné à une mise à mort politique, nous avons affaire à un homme qui a de la ressource, et, qui n’en doutons pas, saura rebondir… Pensons par exemple à un Bernard Tapie, qui, avant sa récente réhabilitation aux yeux de chacun, avait judicieusement su se reconvertir sur les planches… Donc pour Villepin, pas de problème… Et d’ailleurs, dans le cas ou il serait opportunément branché sur Radio Béton à cette heure, je me permettrais même de lui prodiguer un petit conseil maison… Ecoute bonhomme, avec un physique aussi avantageux que le tien, y a vraiment quelque chose à creuser… Et pourquoi pas dans le domaine de la mode, tiens ? Tu te verrais pas poser ? Pas à poil, hein, attention ! Non, j’pense plus au catalogue de la Redoute, par exemple… Ou aux pubs Kiabi… Tu sais, c’est pas plus compliqué que sur le perron de l’hôtel Matignon, hein… Ce serait même presque plus simple… Par contre, oui, c’est sûrement moins lucratif, t’as raison… Bref, tu verras bien le moment venu, de toute façon… Le jugement sera rendu au début de l’année prochaine, y aura surement un appel, puis la cassation, autrement dit, y risque de couler de l’eau sous les ponts d’ici le jugement définitif… Ca te laisse largement le temps de te retourner…

D’autres qui n’ont pas eu le temps de se retourner, ce sont les trois malheureux afghans victimes des agissements de l’ultra-droite, et embarqués manu militari dans l’avion, cette nuit, direction leur pays d’origine... Tout cela sous la bienveillante houlette d’Eric Besson, le nouveau ministre de l’immigration… Cet arriviste aux dents longues, transfuge du parti socialiste, dont il ne partageait sans doute pas les vues trop humanistes, et non content de sa récente action d’éclat, lorsqu’il ferma la jungle de Calais, action parfaitement stérile, voire même contre-productive, démontre à nouveau comment les notions d’empathie et de bienveillance peuvent facilement s’effacer devant le carriérisme et l’arrivisme, attributs dont Besson n’est semble-t’il pas dépourvu. Et ce cloporte de justifier ce matin sa décision de les expulser, puisqu’il n’y a pas, selon lui, de risque pour leur intégrité physique, attendu qu’ils sont originaires de la région de Kaboul, qui est parfaitement sécurisée, comme chacun sait.

Toutefois, malgré le sentiment de révolte que cela m’inspire, et ceci afin de ne pas faire pousser les hauts cris à Eric Sionneau, je m’abstiendrais ici, tout en pudeur et en retenue, ainsi qu’à l’accoutumée, vous me connaissez, de toute comparaison facile avec un René Bousquet, pas plus que je ne poserais la question d’imaginer comment ce type d’individu serait capable de réagir dans un contexte encore plus troublé que n’est celui dans lequel nous évoluons actuellement… Je n’ai pour ma part jamais été spécialement fier d’être français, du moins en dehors d’un contexte coupe du monde, mais aujourd’hui, j’en ai carrément honte…

D’ailleurs, pour conclure, j’aimerais vous citer trois des 30 articles de la déclaration universelle des droits de l’homme…

Le neuvième tout d’abord, affirme que nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Le treizième dit que toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat et que toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Le quatorzième article précise quant-à lui notamment que, devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.

D.G


Commentaires  (fermé)