Vote blanc, vote nul, abstention...

Etre citoyen, ce n’est pas toujours aller voter..
mardi 13 mars 2007
par  Le Plombier
popularité : 5%

La forte mobilisation suscitée en France par le Référendum du 29 Mai 2005 sur le traité de Constitution Européenne a mis en évidence que le peuple se sent directement concerné par la vie politique et qu’il est prêt à prendre ses responsabilités si on lui en laisse la liberté.

On ne peut que se réjouir de la victoire éclatante du Non due au Bon Sens populaire qui, faisant fi des mots d’ordre donnés, a résisté à la manipulation déployée par les prétendues élites de la nation. Ce Non, qui bien sûr se justifie en partie par des raisons économiques et sociales, est aussi et surtout un formidable cri du coeur de tous ceux qui sont prêts à prendre leur destin en main et disent Non à toute volonté de domination.

Les résultats ont mis en évidence qu’en France -comme en bien d’autres pays- la représentation parlementaire, expression du jeu des partis politiques, ne "représente" pas la population : si le Parlement avait été consulté, il se serait prononcé à 80 % pour le Oui !

La cause de cette dégradation démocratique est simple : les citoyens se désintéressent et se méfient de plus en plus de la politique partisane qui est, de toute façon, soumise aux diktats de la finance internationale et gangrenée par l’arrivisme, la recherche de pouvoir personnel et de profit.

Nous aspirons à la paix et à la justice dans une véritable DEMOCRATIE CITOYENNE qui ne serait pas gérée par des partis politiques, mais par l’ensemble des CITOYENS, LIBRES et CORESPONSABLES de leur destin collectif.

Une démocratie, respectueuse des femmes et des hommes dans leur individualité, leur unicité et leur spécificité.

Une démocratie où la société est gérée dans la complémentarité et le partage, avec la collaboration de tous, et non pas par le droit du plus fort.

Une démocratie, la plus directe possible, qui favorise l’échange et le débat, et qui consulte par voie de référendum l’ensemble de la population pour tous les problèmes importants et les choix de société.

Une démocratie où les gouvernants ne sont au service d’aucune idéologie, mais exécutent les choix décidés par la Sagesse et le Bon Sens du peuple.

Une démocratie où la liberté de conscience, fondement de l’autonomie et de la responsabilité individuelle, est considérée comme sacrée et où toute forme d’endoctrinement, de manipulation et de récupération démagogique est jugée comme une offense à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Afin que la force vive du Non référendaire au traité de Constitution Européenne ne s’étiole pas dans la récupération politicienne et les indécentes luttes de pouvoir personnel, nous lançons un appel à tous ceux qui sont prêts à se joindre à nous pour susciter un véritable débat citoyen, loin des luttes partisanes et des fanatismes qui, depuis trop longtemps déjà, sapent l’harmonie et la Paix sociale.

Merci de faire circuler ce message et de participer activement à la rubrique "Dialogue Citoyen" en nous adressant vos réactions, idées et suggestions à citoyenlibre@nonalaguerre.com.



Documents joints

Appel citoyens
Appel citoyens

Brèves

3 octobre 2012 - Le droit de photographier

Arrêté du 27 Juin 2008
Les journalistes et particuliers ont le droit de photographier et de (...)