Mobilisation syndicale le 11 octobre contre la crise.

mardi 20 septembre 2011
par  siksatnam
popularité : 4%

Non à l’austérité, non à l’injustice sociale

La situation de l’emploi s’aggrave dans le département d’Indre-et-Loire. En 2011, c’est une perte de plus de 1000 emplois industriels sur une dizaine d’entreprises (Mame, Gibert Clarey, AEG Power Solutions, Gringore-Pivoin, Liotard, TI Automotives, SES, ARFEO …) La hausse du chômage est de + 3,10 % sur une année.

Dans le même temps, la fonction publique continue de subir les effets de l’austérité budgétaire : suppressions durant l’été de 50 lits au CHU, suppression de postes à l’Education Nationale, etc …

Dans le public comme dans le privé, le recours aux emplois précaires se généralise.

Le gouvernement a annoncé le 24 août des mesures censées réduire « le déficit de la France ». Les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, UNSA, FSU, SUD/Solidaires d’Indre-et-Loire en dénoncent le caractère injuste et inéquitable. La facture est principalement supportée par les salariés et les consommateurs. Le gouvernement ne remet pas en cause les niches fiscales dont on sait qu’elles n’ont aucune efficacité économique et sociale. La contribution des plus hauts revenus reste symbolique et n’est pas de nature à réduire les inégalités.

Pour relancer la croissance, en respectant les impératifs de développement durable, réduire les inégalités et maîtriser les déficits, une politique visant une autre répartition des richesses et favorisant le développement économique et social est incontournable.

Cela suppose des réformes structurelles importantes comme une réforme globale de la fiscalité intégrant une plus grande progressivité, une politique industrielle coordonnée au niveau européen, des services publics de qualité.
Cela appelle aussi des mesures urgentes :

Abandonner la taxation des complémentaires santé ; supprimer les exonérations et la défiscalisation des heures supplémentaires ; conditionner toute aide publique à son efficacité sociale et économique, aux politiques sociales dans les entreprises.

Mettre en œuvre la taxe sur les transactions financières.
Faire de l’emploi, en particulier celui des jeunes, une priorité. Stopper les suppressions d’emplois dans la Fonction publique.

Soutenir le pouvoir d’achat notamment des plus bas revenus et rouvrir les négociations salariales dans les entreprises et la Fonction publique pour réduire les inégalités notamment entre les femmes et les hommes.

Afin de permettre une intervention massive des salariés pour peser sur le gouvernement, le patronat, les débats parlementaires en cours et à venir, les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, UNSA, FSU, SUD/Solidaires d’Indre-et-Loire appellent les salariés à participer
Mardi 11 octobre
Dès 10h30
A la Manifestation
Au départ de la place Anatole France à Tours et au rassemblement
Place Anatole France à Tours


Commentaires  (fermé)

Brèves

24 février - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)

8 avril 2016 - LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS AU NOM DE L’...

LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS
AU NOM DE L’ EXCEPTION CULTURELLE FRANCAISE NATIONALE, LES CONSEILS (...)

16 septembre 2015 -  OSEZ LE SOCIALIQUE

Bonjour à tous, et à toutes
Mon site /mouvement OSEZ LE SOCIALIQUE est en ligne !
Ils parlent (...)