Hier soir, la télé décrivait le tueur comme un cinéaste amateur nombriliste et égocentrique

jeudi 22 mars 2012
par  siksatnam
popularité : 6%

Quinze jours tout juste que j’ai repris du service sur Radio Béton, et j’ai déjà des velléités de sécher... En effet, difficile de l’enchaîner jovial, pour évoquer la tuerie de Toulouse... Et pas possible non plus d’en faire abstraction, par exemple en parlant gentiment de petite la sauterie de Mélenchon à la Bastille dimanche, comme j’avais pensé initialement à le faire...

Donc, après les militaires de Montauban la semaine dernière, lundi, quatre personnes, dont trois gamins, tuées à bout portant, pour le seul motif qu’elles étaient juives...

Hier soir, la télé décrivait le tueur comme un cinéaste amateur nombriliste et égocentrique, et voilà que ce matin, il s’était transformé en musulman salafiste, retranché chez lui avec le Raid qui a pris position tout autour... Il était 6 heures 24 quand j’ai pris l’antenne, pour une journée interminable... Et je suis resté accroché à France Info, pour entendre toujours la même chose, ressassée en boucle, avec une terrible sensation de gueule de bois... En écoutant Guéant, en particulier, décrire un jihadiste agissant en réaction à la présence française en Afghanistan, qui a ensuite voulu venger les enfants palestiniens...

Après, ça été le tour de Sarkozy... La voix ostensiblement grave et cassée par l’émotion, dans un rôle de composition inédit, celui d’ardent défenseur de la République, il a appelé, lui qui stigmatise les uns ou les autres à l’envie depuis dix ans, à l’unité nationale...

En fin de matinée, il y a Bayrou qui est passé faire la tournée des popotes, affichant un air aussi présidentiable que possible. Sa position à lui, c’est qu’il ne faut pas faire cette publicité au criminel que de renoncer à la campagne électorale. Il ne sait pas comment, mais en tout cas, il est impératif de faire cesser les trafics d’armes dans le pays...

Il eu a tort de venir, il aurait mieux fait de faire un break de 24 heures, puisqu’au final, personne ne l’a entendu...

Inaudible aussi, dans le brouhaha des prises de parole, Marine Le Pen a pourtant parlé... C’est bien triste, mais elle et les fachos qu’elle essaye péniblement de cacher de ses larges épaules depuis des mois sauront bien tirer profit de la situation en temps utile...

En tout cas, y’en a d’autres qui risquent de manger froid... Du côté de Hollande, au-delà de la légitime émotion, l’ambiance doit être à la franche consternation dans son QG de campagne... Très mauvaise nouvelle pour la gauche-caviar... Entre parenthèses, impossible d’interroger MC Manuel Valls à ce sujet, ce soir à Joué, car visite annulée...

Tout au long de l’après-midi, sur France Info, l’ambiance glauquissime a perduré sur les ondes... D’un côté, les prises d’antenne des envoyés spéciaux, pour dire que la situation n’évoluait pas, que le jeune homme, c’est comme ça qu’on l’a appelé toute la journée, restait retranché chez lui...

D’un autre côté, il y avait les obsèques des militaires à Montauban, avec Sarko, Fillon, Hollande et les autres...

Concernant le jeune homme, encerclé depuis trois heures du matin, ça continue à cette heure... Moi, j’ai dû raccrocher à 18 h21 pour venir à Béton...

JC. P