De bien beaux combats en perspectives

jeudi 19 avril 2012
par  siksatnam
popularité : 5%

Que d’émotion... J-4, rendez-vous compte, avant le début de l’opération Overlord II le retour, préparée, contrairement à la première édition, au vu et au su de tous, depuis plusieurs mois, par l’état-major socialiste...

Le D-Day... La vague rose, emmenée par le généralissime Hollande, va se lancer à l’assaut des côtes françaises, pour enfin chasser l’ennemi de l’intérieur, restaurer le droit et les libertés individuelles... C’est tellement beau que ça m’arracherait des larmes, pour un peu...

Cependant, il s’agit de ne point s’enflammer... Le commandement en chef est formel... Une opération de telle importance ne pourra se dérouler qu’en deux temps, pour des raisons logistiques évidentes... Premier impératif, conquérir le port de Cherbourg, de manière à avoir un point d’attache, qui permettra dans un second temps de pouvoir débarquer le matériel de campagne, tracts et autres affiches électorales, éléments indispensables pour notamment espérer convaincre les maquisards du réseau Mélenchon de venir grossir les troupes de la paix contre l’oppresseur sarkozyste...

Dans le camp adverse, c’est déjà la débandade, avant même que le combat décisif ne soit lancé... Les petites mains du régime, qui ont commencé à sentir le vent tourner, quittent une à une le navire à la dérive... Martin Hirsh, Fadela Amara, nombreux sont ceux qui souhaitent maintenant prendre leurs distances avec un pouvoir pour lequel ils ont pourtant collaboré... Au point que malgré ce revirement tardif, qui n’est pour certains pas le premier, leur avenir s’inscrit déjà en pointillés...

Même Jacques Chirac, un homme pour qui l’avenir se conjugue au passé, a fait son choix depuis plusieurs mois, celui de renier son fils spirituel et des idéaux d’extrême-droite, pour lesquels il avait pourtant dans le passé démontré une attirance marquée...

Qu’il est compliqué, dans ces conditions pour certains de se déterminer... Les troupes d’élites du MODEM prendront les armes, mais aux côté de qui ?... Repliées dans les hauteurs pyrénéennes, elles profitent aujourd’hui de cette situation géographique pour toiser les forces en présence et affecter de se situer au-dessus de toute partisannerie...

Jusqu’à devoir se résoudre... Et se soumettre au pus fort...

Dans cette bataille décisive, une autre question interroge les partisans qui vont mener la reconquête... Quid des miliciens du Front ?... Comment vont-ils se mobiliser ?... La bête immonde, avec qui le pouvoir en place a tenté depuis des mois d’établir des ponts, d’instaurer le dialogue, par l’entremise en particulier d’un Claude Guéant sur-investi dans cette mission, restera-t’elle sourde à ces appels du pied ? Apportera-t’elle au contraire son soutien, fut-ce du bout des lèvres, à la junte en place ?

Une chose est sûre, la reconquête du pouvoir par les sociaux-démocrates ne se fera pas sans d’âpres combats, devant les écoles, les mairies, jusque dans les isoloirs...

De bien beaux combats en perspectives, qui se dérouleront sous le regard bienveillant de banquiers attentifs et intéressés à la lutte féroce qui va se jouer sous nos yeux...

Allez ! Sérieux, dans deux ans, fini le chômage de masse, la paupérisation des ménages, le déficit du commerce extérieur, et, soyons fous, la fin dans le monde... On parie ?

JC P