Les drapeaux rouges qui flottent maintenant au vent

samedi 12 mai 2012
par  siksatnam
popularité : 11%

Oh non ! Oh non, ne comptez pas sur moi pour sombrer dans l’anathème, pour persifler, lancer des diatribes... Envoyer Nicolas Sarkozy au poteau d’exécution ? Frapper Claude Guéant d’indignité nationale ? Que nenni !!!

Notez-bien, Sarkozy passé par les armes ou envoyé en exil sur telle ou telle ile au large des côtes bretonnes, l’idée ne serait pas faite pour me déplaire, mais objectivement, cela n’est plus d’actualité... Le 6 mai, nous avons changé d’ère... Fini le climat de haine et les débordements que nous avons connus durant cette période troublée de l’histoire de France qui s’achève enfin...

Maintenant que nous sommes entrés en Hollandie, place à la réconciliation nationale et à la reconstruction d’un pays qui aurait tout aussi bien pu basculer dans la guerre civile, si un vrai chef, un vrai meneur, ne s’était levé pour prendre les commandes du bateau à la dérive...

Dorénavant, bien loin du tableau apocalyptique de la Sarkozie, nous venons de rentrer dans une ère nouvelle où mesure et pondération seront la règle... C’est d’ailleurs pourquoi vous pouvez compter sur une analyse tout ce qu’il y a de neutre et distanciée de ma part.

Pas d’épuration, donc... Non ! De la retenue, beaucoup de retenue... Plutôt que d’aller chercher la vengeance, plutôt que de vainement vouloir punir ceux qui ont oppressé les masses depuis tant d’années, l’heure est à se tourner vers l’avenir, pour reconstruire d’abord le pays, réparer tout ce qui a été brisé par l’ancien régime... Les grands chantiers sont devant nous, et il est de notre devoir à nous autres citoyens, patriotes, de nous relever les manches et de nous consacrer à cet unique objectif...

Oh, bien sûr, me rétorquerez-vous, si la re-nationalisation des fleurons de l’industrie que sont EDF, Total ou Renault ne sera qu’une formalité, si l’expropriation des grands propriétaires terriens devrait pouvoir se réaliser sans trop de peine, la mise en place d’un nouveau plan quinquennal risque en revanche de trouver bien des réticences sur son chemin...

Des réticences ? Quoique peut-être pas tant que cela, à y réfléchir... Car, c’est là la première bonne nouvelle, la gestion des entreprises par les comités de salariés est désormais patente dans nombre d’unités de production... Ceux-ci ont su prendre le pouvoir, certes, mais surtout ils ont su prendre leur destin en main en même temps que celui de la patrie... Et à cette heure, je vous l’annonce, dans bon nombre d’usines du pays, le travail a repris...

Certes, on note bien ici où là un patron barricadé dans son bureau avec son chauffeur, un chef d’atelier passé à tabac par ses anciens subordonnées, ou encore un outil de production mis à sac par l’ancienne direction... Ce ne sont là cependant que des cas isolés, des épiphénomènes bien loin de la réalité rencontrée sur l’essentiel des sites industriels, où les chants de l’internationale retentissent en mille échos dans les coeurs des travailleurs...

Les drapeaux rouges qui flottent maintenant au vent sur les toits de ces entreprises sont à l’image de cette nouvelle vision de la société que nous nous sommes donnés pour horizon, en élisant par une immense majorité celui qui porte désormais les aspirations du peuples du monde, celui qui se forgera un destin à mi-chemin entre Mao Tse Toung et Jean-Pierre Chevènement... Pagayons, nous autres prolétaires, sur le pédalo, sans oublier de regarder dans la direction qu’il nous indique... Et toi aussi, camarade Martine...

JC.P


Commentaires  (fermé)

Logo de Marc
mardi 14 août 2012 à 16h05 - par  Marc

Et oui à quand les drapeaux bretons flottant au vent ?