Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir, l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", 93,6 MGH (tous les mercredis de 19 à 20 h sauf en juillet/août). Informations et débats libertaires.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Ne pas banaliser !
Article mis en ligne le 13 mai 2013
dernière modification le 18 mai 2013

par siksatnam

Vu sur le blog de matfanus.

"Un samedi soir comme n’importe lequel, des bars remplis de clients de toutes sortes, deux personnes qui se croisent dans l’un deux et ont une altercation verbale, avant que chacun ne reparte dans son coin. Un peu plus tard, les deux protagonistes se recroisent devant l’établissement, l’un deux fumant une cigarette avec un tierce personne, le second s’approchant et adressant deux-trois coups de poings au visage du premier.

Une scène banale de la vie nocturne, celle d’une altercation entre deux clients et qui serait sans intérêt si elle n’était pas politique, l’agresseur étant un skinhead notoire et actif de Tours, tournant autour de la mouvance de Vox Populi, en étant présent à chacun de leurs rassemblements.

Une agression clairement politique, entourée de paroles les plus nauséabondes qui soit. Le tort de la victime étant uniquement d’être un électeur de gauche et de ne pas accréditer la thèse d’un "complot juif", de ne pas avoir laissé dire à l’autre que "la merde de la société vient des juifs et que si ces derniers sont persécutés depuis toujours c’est parce qu’ils ne sont pas innocents et qu’ils l’ont bien cherché". Son tort est simplement d’avoir réagi à ce type de propos, de ne pas avoir laisser proférer ces paroles dans un lieu public.

Des propos et une agression intolérable qui fait malheureusement suite à une multiplication de faits de violence de la part militants de l’extrême droite radicale à Tours. Malgré les discours de dédiabolisation, malgré l’image lissée affichée, ce type de violence tend à se banaliser ces derniers temps. L’extrême droite véhicule toujours les mêmes idées nauséabondes et glisse encore et toujours sur le terrain de la violence dès qu’elle se retrouve face à des contradicteurs.

Cette scène banale, s’est déroulée samedi dernier (11 mai 2013). Une scène que j’aurai pu garder pour moi, mais se taire n’aurait contribué qu’à banaliser un peu plus cette violence fascisante.

L’agresseur : Jeffy F membre des Vox Populi/loups Turons
L'agresseur : Jeffy F : Vox Populi/loups Turons