Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir, l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", 93,6 MGH (tous les mercredis de 19 à 20 h sauf en juillet/août). Informations et débats libertaires.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Nouvelle manif contre les fachos ce samedi 8 juin 2013, à Tours.
Article mis en ligne le 7 juin 2013
dernière modification le 10 juin 2013

par siksatnam

Suite à la première mobilisation qui a rassemblé 300 personnes jeudi à Tours, pour marquer notre colère face à l’assassinat d’un jeune militant syndical et antifasciste à Paris, les organisations syndicales, associatives et politiques présentes ce jeudi ont décidé d’appeler à un nouveau rassemblement de protestation samedi à 15h00 devant la mairie de Tours.

En cette période de crise et de politique d’austérité qui fait le lit de l’extrême droite et de son discours, il est de la responsabilité de tout le mouvement démocratique et progressiste de faire front le plus largement possible pour l’empêcher de nuire, faire reculer son idéologie. Il s’agit également de combattre les politiques qui favorisent son développement.

Les organisations présentes ce jeudi 6 juin 2013.

L’article de la "Nouvelle République" du 9 juin 2013

TOURS 200 personnes pour la mémoire de Clément

Samedi après-midi, 200 personnes ont défilé en centre-ville de Tours, en hommage à Clément Méric, militant d’extrême gauche mort mercredi dernier à Paris sous les coups d’un militant d’extrême droite. Les manifestants étaient venus à l’appel du Parti de gauche, du PCF, du Front de gauche et de Solidaires, de Sud ou encore du POI.

Léonard, 18 ans, regrette la polarisation sur cette mort. « On est là pour montrer que le fascisme n’a pas sa place dans nos rues. Il s’implante dans les consciences, mais le fascisme n’est pas un remède à l’austérité ; au contraire, il faut de la solidarité. C’est honteux de ramener ça à un conflit extrême gauche contre extrême droite. C’est un vrai problème de société. Le discours d’extrême droite se banalise.

Le reportage de TV Tours (à partir de la minute 9,40).