Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir, l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", 93,6 MGH (tous les mercredis de 19 à 20 h sauf en juillet/août). Informations et débats libertaires.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Agression à "l’Epée Royale"
Article mis en ligne le 30 décembre 2013

par siksatnam

" Bonjour,

... J’avais entendu que l’Épée Royale était fréquenté par des FAFs néanmoins je ne prêtais pas trop attention je pensais plus à des rumeurs. Bref, en fin de soirée (le 28 décembre 2013) , 21-22h par là, moi et quatre amis (dont une fille, copine d’un des autres) qui n’ont rien à priori d’antifa, d’anar ou de coco, cherchions un petit bar où prendre un dernier verre. L’un d’eux propose "L’épée" et la
démocratie l’emporte, on y va.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à être confronté à l’extrême-droite ce
soir mais apparemment ça a pas loupé. À la limite, on s’assoie en terrasse
et tout va bien, on sirote les boissons tranquille. Il y a quand même du
monde en terrasse apparemment et évidemment il y a de tout ce qu’on peut
voir. Sauf qu’à un moment, un mec que je n’ai pas revu depuis le collège
(que j’avais jamais pu saquer pour raison personnelle) se pointe et se met
à me regarder en se marrant. Je vois bien qu’il m’a reconnu et je le
regarde de manière à lui faire savoir que c’est réciproque mais je crois
plus que son insistance allait envers mon accoutrement qui passe plus de
gauche que de droite (ah ces jeunes en rangeos et perfectos, que
voulez-vous ?). Cela alors même qu’un curieux personnage apparemment bien
éméché qui vient voir ses potes à la table voisine et commence à faire le
salut fasciste en criant "Sieg Heil, mort aux juifs, mort aux clochards,
mort aux bougnoules"... Là, mon amiE, un peu grande gueule (surtout après
quelques verres préalablement ingérés) lui balance en gros d’arrêter son
cirque et de taire ses inepties. Je n’ai pas trop suivi la conversation
qui consistait l’un à crier "mort aux gauchistes, à bas le front de
gauche, sale communiste ! Je vous leur fous une grosse quenelle ! Sieh
Heil" (je n’invente rien), à traiter son interlocutrice de pute et la
menacer et l’autre de défendre son point de vue sur l’idéologie
nauséabonde de son interlocuteur, mon attention se portait plus aux
quelques gars (dont ma malheureuse "connaissance") qui se rassemblait
autour entonnant de manière ironique le "Mort aux vaches, mort aux condés"
(je crois que ça m’était destiné, les mecs avaient bien eu le temps de me
calculer). Alors que deux de nos amis (dont le copain de la première qui
se devait de défendre sa dulcinée) tente de calmer le jeu, l’un d’eux
balance un "ferme ta gueule et dégage". Il n’en fallu pas plus pour que le
FAF s’énerve et balance des bouteilles. Première échauffée. Les deux
partis se regardent, se menacent. La bande de faf se fait plus oppressante
(à une quinzaine contre 5 je vous laisse faire le calcul). Soudain, surgit
un énergumène : "je suis pas du FN, je suis de l’UMP néanmoins allez-vous
en avant que ça ne dégénère" avant de nous sortir un autoritaire
"Cassez-vous !". Ni une, ni deux, on se recule vers le centre de la place
et les deux qui se sont pris des bouteilles et l’autre pote discute avec
l’"UMP". Moi, je reste en arrière avec mon amie à la rassurer plus loin
sur la place, puis on voie que ça parle notamment avec le FAF bourré et on
revient vers nos amis pour juste aller les chercher et se casser une bonne
fois pour toute. Mais c’était sans compter l’infatigable volonté
belliqueuse de l’éméché qui repart de plus belle. L’UMP réitère alors son
"cassez-vous !". Et bizarrement, il s’énerve et c’est lui qui provoque une
bagarre. Je crois mais, c’est simplement hypothétique, que l’un de nous
lui ait balancé un truc du genre qu’il n’aimait pas le ton autoritaire
qu’il employait vis à vis de son ordre, quoiqu’il en soit l’altercation a
donné lieu à une bousculade qui a donné le signal aux mouches fafs, qui
s’étaient rapproché au cas où, de nous foncer dessus. Bref, échange de
coups, tables renversés, verres cassés et clients gênés (ils ont payé leur
verre quand même, merde alors !)... Un renfort en la personne des deux
videurs de l’Excalibur (boîte de nuit "hipster" et "bobo" située non loin
pour ceux qui ne connaissent pas) qui parviennent à nous séparer de nos
adversaires et à impressionner les nazillons.

Je vous écris ceci un peu à chaud mais battons le fer tant qu’il l’est. Je suis sûr que nous ne sommes pas les premières victimes de ce type d’agressions à ce bar et pour éviter que cela ne se reproduise (rappelons que mes amis n’ont rien d’antifa à la base, ce sont des étudiants "normaux" qui vont à la fac etc...) j’en appelle à vos avis. Peut-on envisager des actions
et si oui lesquelles ?

Cordialement,

L. "