Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant autonomisée, le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Manifestations contre l’EPR
Article mis en ligne le 20 février 2007
dernière modification le 23 février 2007

par Le Plombier

Manifestations contre l’EPR à
Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Samedi 17 mars 14:00-17:00 : Manifestation.

Samedi 17 mars 2007 à 14h

Le réacteur nucléaire EPR n’est pas la solution pour l’avenir énergétique de la France
A la veille des élections présidentielle et législatives de 2007, moment-clé de notre démocratie, la construction de l’EPR commence à Flamanville, en Basse Normandie, sans que les Français aient été véritablement consultés. Cette décision bafoue la démocratie. Ne vous y trompez pas : si l’EPR est construit, il sera bientôt suivi par plusieurs dizaines de nouveaux réacteurs nucléaires partout en France. C’est le renouvellement du parc nucléaire tout entier qui est en jeu aujourd’hui avec l’EPR.

L’avenir énergétique de la France doit être choisi par tous les Français et non par le lobby pro- nucléaire qui défend exclusivement ses intérêts. 84% des Français plaident en faveur des énergies renouvelables et 77% d’entre eux souhaitent que la maîtrise de l’énergie soit développée (sondage BVA, 21-22 juillet 2006). De fait, seules la sobriété énergétique et les énergies renouvelables permettent de lutter contre le réchauffement climatique, assurant ainsi un avenir aux générations futures. Faites entendre votre voix en envoyant la carte Soleil aux candidats de votre choix à l’élection présidentielle afin qu’ils sachent que vous ne voterez pas pour eux s’ils ne se prononcent pas clairement contre le projet EPR.

Si l’EPR est construit, il absorbera une part importante des investissements consacrés à l’énergie, condamnant ainsi toute politique ambitieuse de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables. La France restera prisonnière d’un modèle énergétique dépassé, centralisé, polluant et dangereux.

L’EPR n’est vraiment pas la bonne réponse