Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant autonomisée, le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Manifestation du jeudi 20 février 2020
Article mis en ligne le 21 février 2020

par Le Plombier

Un peu de dérision ne fait de mal à personne

Une manifestation de plus de 1000 personnes a changé quelque peu ses habitudes car en fin de cortège se trouvaient "les riches", sinon elle était bien orchestrée comme d’habitude avec CGT en avant, suivie de FO, un peu de FSU, SUD, et nos joyeux drilles pour terminer et qui ont su mettre l’ambiance.

Ce sont eux qui ont retenu principalement l’attention, autant des manifestants que des badauds tourangeaux.

Ils étaient une cinquantaine à jouer le jeu, bien galvanisés par le meneur de troupe en la personne de Jibédé, méconnaissable, au mégaphone, vêtu comme un type du XVIème (pas siècle, mais arrondissement parisien).

Les slogans dénotaient et nombre de personnes ont été piégés en prenant la chose au premier degré, croyant à la réalité, que les riches venaient faire leur manifestation.

Evidemment on ne les voit pas souvent dans la rue ces gens riches, ils n’hésitaient pas à porter des pancartes très claires telles que "CAC 40 OUI OUI"

Ils ont mis de l’animation devant les banques par des "Solidarité avec les Banquiers", plus loin devant les policiers "nous sommes fiers des violences policières".

Devant la FNAC ils se sont prosternés alors que quelques Gilets Jaunes criaient "travaille, consomme et ferme ta gueule". Nous avons pu entendre "contre le chômage rétablir l’esclavage" ou "Travail, famine, patrie".

Les écolos étaient épinglés par "le glyphosate, ça donne la patate" ou bien "réchauffement j’y crois pas, et la preuve c’est qu’il fait froid", et encore "écolo démago, on va brûler ton vélo".

Un arrêt s’est imposé devant la permanence du candidat LREM pour la mairie de Tours, celui-ci a eu droit à des messages "d’amour", par exemple "on n’aime pas l’abbé Pierre, on préfère Benoist Pierre".

Mais ils ne purent s’empêcher d’entonner "Griveaux, Griveaux, tu t’es retiré trop tôt".

Nous avons eu droit à "érection, piège à cons" ou "les vieux ça sert à rien".

C’était une joyeuse parodie, ils s’étaient sapés comme des bourgeois, certaines nanas avec vestes ou manteaux de fourrure, des hommes portant gousset ou fumant un gros cigare, ou même un homme portant le chapeau très aristocratiquement, au bras de sa belle juchée sur ses hauts talons !!!

Ils ont bien déridé l’atmosphère, tout comme certains parlementaires dérident en ce moment l’Assemblée Nationale.