Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

4 reflexions sur les manifs du samedi
Article mis en ligne le 5 août 2021
dernière modification le 4 août 2021

par Le Plombier

"Faut bien voir que les mots d’ordre du genre "liberté", qui signifient clairement "Moi, on ne m’obligera pas à me faire vacciner", "It’s a free country" dans le genre Trump, ça n’a vraiment rien de progressiste, même si ça peut exprimer une révolte d’ordre plus général. L’opposition au pass est ambigu. Bien souvent, ce n’est pas parce que le pass est une arme pour les patrons que beaucoup de manifestants s’y opposent. C’est parce qu’ils trouvent insupportable d’être contrôlés, alors qu’ils ne se posent pas de problème quand on leur demande leur carte de sécu. Donc, notre rôle n’est pas de nous aligner ou de surenchérir, mais d’essayer d’amener une partie des manifestants sur un terrain social. Est-ce possible ? Franchement, je n’en sais rien mais il faut essayer, sans partir battus. Mais sans illusions non plus, sans repeindre le mouvement en rouge."

Gérard delteil

"Cher neuneu,

Je me désole de constater que tu n’as plus que deux mots à la bouche : résistance et collabo. Malheureusement, il semble que tu n’en maîtrises pas tout à fait le sens. Alors, c’est sûr, les cours au collège ou au lycée ça "prend la tête" et le concept t’a échappé. Si tu veux mieux connaître le sujet, je pourrais te suggérer quelques lectures, mais la plupart des ouvrages traitant de ce sujet n’ont pas d’images. Je pourrais te conseiller de suivre de temps en temps la chaîne Arte. Tu n’y verras pas Hanouna mais c’est bien quand même pour mieux cerner les concepts de résistance et de collaboration. Les collabos, les vrais, ont trahi leur pays et envoyé des enfants vers les camps de la mort. À ce propos, puisque tu as de grosses cojones, je te suggère d’aller porter ton étoile jaune du côté de Tel Aviv, histoire qu’on rigole un peu. Les vrais collabos, donc, sont les fondateurs de ce parti que souvent tu adores. Certains étaient même dans la Waffen SS. Voilà déjà qui assoit la crédibilité de ces gens qui à coup de drapeaux bleu blanc rouge prétendent défendre la FRANCE, eux qui l’ont trahie dans les pires moments. En réalité, j’ai peu d’espoir de te convaincre, puisque tu t’informes par YouTube ou sur des groupes où avec d’autres neuneus vous alimentez votre délire. Je ne suis pas fan de ce gouvernement, mais je n’oublie pas qu’on se bat d’abord contre un virus, pas contre un gouvernement. Et un virus, ça ne fait pas de politique, mais, j’allais l’oublier, les cours de SVT ont dû, eux aussi, te prendre la tête..."

Éric Calatraba

" Nantes Révoltée dresse de ce samedi 31 juillet un compte-rendu critique sans concession,

* il donne tort à une position attentiste, qui n’est pas la nôtre (nous appelons à manifester contre le pass hors des temps et lieux convoqués par les fascistes, la semaine et le dimanche, et de mener une action antifascistes au sein des cortèges du samedi, ou contre eux s’ils sont manifestement convoqués par l’extrême-droite, partout où c’est possible numériquement, ou alors de consacrer le samedi après-midi à des rencontres locales antifascistes, pour commencer par s’organiser et se rencontrer localement et partout, là où il n’est pas envisageable d’affronter frontalement la présence fasciste dans les cortèges : monarchistes, antisémites, néonazis, nationalistes BBR (dont ceux avec gilet jaune, qui est détourné par les facho porteurs de drapeaux et pancartes BBR, pour s’incruster), lmpt, cathos intégristes de civitas et leurs miliciens, présence de sectes "charismatiques" catholiques pédocriminelles (tours "et des lys") ...

* il reconnaît la présence dans une métropole comme Nantes, de deux cortèges numériquement équivalent, dont le premier a suivi depuis le début un quarteron de l’extrême-droite locale dont certains grimés en tutti maculés de blanc-paciflic, apprentis épurateurs dans les cortèges, de symboles historiques des luttes des révoltés au cours de l’histoire comme le drapeau noir, le noir et rouge, l’arc en ciel lgbtqia+ insupportables aux adorateurs de "portes du ciel" ... : une grossière manœuvre de l’ennemi de classe, catholique intégriste et bourgeois, si ce n’est hobereau local à particule, au sein même de luttes que nous ne pouvons résolument pas dire nôtre en l’état.

* la nécessité d’une ACTION ANTIFASCISTE ET ANTI-CONSPIRATIONNISTE AUTONOME, RADICALE, DE MASSE ET DURABLE DANS LE MOUVEMENT SOCIAL ET EN PARTICULIER PARMI LES GJ, donc auto-organisée, mais organisée, renouvelée - multiplions les rencontres, le samedi ET tous les jours de la semaine comme le dimanche OÙ NOS MOBILISATION NE PEUVENT ÊTRE CONVERTIES EN PROFIT POLITIQUE POUR DES ORGANISATIONS FASCISTES ...

... COMME LE RHAINE, "LES PATRIOTES", L’UPR, ZEMMOUR, DUPONT-AIGNAN, BOUTIN ET LMPT, ETC SANS OUBLIER TOUTE LA SUITE CONSPIRATIONNISTE ET ANTISÉMITE DE L’INTÉGRISME CATHOLIQUE, EN PARTICULIER LE CATHOLICISME MONARCHISTE, ULTRAMONTAIN COMME ORLÉANISTE, ACTION FRANÇAISE, CIVITAS, AMIS DU MINISTRE DU MAINTIEN DE L’ORDrE ÉTABLI.

du coup..., nous retirons nos attaques les plus acerbes - et injustes - contre Nantes révoltée, nous recommençons à partager - en partie et avec nos commentaires si nécessaire - Nantes Révoltée, mais nous continuons de penser que si le rapport est tel dans les métropoles, le besoin de mobilisation antifasciste dans les luttes est encore plus prégnant localement dans les villes les moins grandes. Et que nantes révoltée devrait prendre ses distances avec cervosApos-nivoConspi , et "citoyens" qui aiment se tromper de colère et bouffer à tous les rateliers fascistes et conspirationnistes ... Nous continuons à BOYCOTTER ET DÉRECOMMANDER CERVEAUX NON DISPONIBLES ET la coopération de nr AVEC cnd. "

Nodo Akrata

" Unité contre le pass et les sanctions à venir ?

En 15 jours, un mouvement inégalé en une mi été c’est répandu à travers le pays.

L’extrême droite en tout genre tente de récupérer la colère.

D’autres tentent au contraire de construire un mouvement autogéré contre le complotisme, l’extrême droite, contre le pass sanitaire et contre Macron et son monde.

Un de nos handicaps est que le camp de l’extrême gauche au sens large est divisé.

Essayons au moins de ne pas trop nous caricaturer.

Ce qui déplaît à certains c’est la présence de l’extrême droite et l’absence de la revendication de la vaccination obligatoire.

Évidemment c’est schématique.

Deux choses donc, la composition des manifestations et les mots d’ordre.

Imaginons une manifestation pour les retraites où Philippo essaierait de s’imposer avec du monde autour de lui. Et que même une partie des manifestants le soutienne.

On fait quoi ? On rentre à la maison ? Ou on essaie de s’organiser pour ne pas laisser le terrain à nos ennemis d’extrême droite ?

Avec l’attitude qui consisterait à laisser le terrain, on permet à l’extrême droite de ce renforcer sur le terrain des luttes, non ?

C’est un risque au moins.

Après certains semblent craindre que les idées complotistes, voir d’extrême droite infusent dans nos propres rangs.

Bon, on peut au moins dire que plus on sera nombreux, moins ce risque existera, non ?

"Ne nous regardez pas, rejoignez nous !" Help !

Humour, ou pas.

Concernant les mots d’ordres.

Ceux qu’on entend le plus c’est d’abord contre le pass puis liberté et beaucoup de slogans gilets jaunes comme "on est là", "Macron démission",...

Lequel de ces slogans posent problème ? C’est une vraie question.

Après il y a la vaccination obligatoire ! Alors là on se déchaîne ! De la passion, de la colère.

Soyons honnête, on ne reussira pas à se mettre d’accord.

Mais ce désaccord justifie t il notre division ?

Un cortège anti pass, anti Macron et anti extrême droite n’aurait-il pas de la gueule ?

Ni anti vaccination ni pour la vaccination obligatoire.

Ce serait le prix de l’unité pour être plus fort face à Macron et face à l’extrême droite, non ?

C’est se qui se construit déjà dans plusieurs villes.

C’est décisif maintenant et pour les prochaines luttes ".

Jose Felipe

Nota : si possible restons à l’écoute des différents points de vue, avec un ton et un vocabulaire bienveillant. Merci