Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir, l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", 93,6 MGH (tous les mercredis de 19 à 20 h sauf en juillet/août). Informations et débats libertaires.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

N°6 - Février 2006

"Demain le Grand Soir" Supplément papier de l’émission diffusée tous les mercredis De 19h à 20h sur Radio Béton 93.6 et sur www.radiobeton.com. Rediffusion le lundi de 10h à 11h

Article mis en ligne le 6 janvier 2007
dernière modification le 5 mars 2007

par Le Plombier

Les lumineux horizons du plein-emploi


Le Premier ministre fait « entrer le marché du travail dans la modernité ».

Le Dominique de V. est un animal soucieux de l’harmonie des rapports sociaux ! Il a un « plan d’urgence pour l’emploi » le Dominique de V.. Pour le mener à bien, le Dominique a lancé le Contrat Nouvelle Embauche, mais c’est un perfectionniste le Dominique de V. alors il surenchéri avec le Contrat Première Embauche. Ce contrat présente les mêmes caractéristiques que son grand frère, soit une période d’essai de deux ans avec le droit de prendre la porte à tout moment sans motif. Attention ce n’est pas le même casting ! Déjà les candidats doivent avoir moins de 26 ans et effectuer un stage obligatoire de six mois aux Assedic pour devenir la « Nouvelle Star ».

Et… le susucre balancé aux employeurs c’est l’exonération de toute charge sociale pendant s’ils recrutent ce type de candidat.

Le Dominique de V. se sent l’âme d’un poète. La plume le chatouille tellement qu’il nous réécrit le Code du travail. Ce sera le prochain best seller signé Dominique de V..

C.G.


En attendant la grippe aviaire…

Cela fait plusieurs mois que les média nous le serine : La grippe aviaire va nous tomber sur le palto… Ce n’est juste qu’une question de semaines… Confinée officiellement aux marges de l’Europe, elle cherche actuellement à s’immiscer dans la moindre brèche.

Les autorités françaises ont tout prévu, nous disent-elles : vaccins, masques, scénarii. En oubliant de préciser qu’il n’y aura jamais assez de masques pour résister plus d’une semaine, que les vaccins ne sont pas efficaces et que, lorsque madame la grippe aura décidé de débarquer, rien ne pourra lui faire efficacement barrage…

Sans oublier que les populations directement victimes (pour l’instant principalement dans les pays asiatiques) sont laissées sans moyens réels pour se défendre…

A la veille de cette catastrophe sanitaire majeure (qui devrait faire au minimum en France quelques 200 000 macabés tout de même), nos concitoyens se sont vautrés dans les soldes… On fait ce que l’on peut pour se rassurer…

Nous ne sommes donc pas à la veille d’une révolution sociale (c’est dommage) mais plutôt aux prémices d’un chaos social qui frappera aveuglément les femmes et les hommes qui auront eu le malheur d’être là au mauvais endroit et au mauvais moment…

C’est moche comme début d’année, mais de toute manière, la société est de plus en plus globalement moche…

E.S.


Procès de l’envolée, suite et fin

Une fin heureuse pour le journal l’Envolée.

Le T.G.I. de Beauvais a rendu le 18 janvier 2006 son délibéré du jugement du 7 décembre 2005.

Le journal était poursuivi par l’administration pénitentiaire pour diffamation envers une administration publique : le T.G.I. a déclaré la procédure nulle et la plainte non recevable.

C.G.

secte

Le 25 janvier dernier, une petite quarantaine de personnes s’est rassemblée devant la DDP pour défendre le service public de La Poste.

On peut être surpris par une si petite mobilisation puisqu’elle se voulait départementale…

Le seul problème c’est que les initiateurs de ce rassemblement avaient « oublié » de contacter l’ensemble des collectifs se battant sur le sujet (notamment sur Chinon) et volontairement « trié » les organisations syndicales qui y étaient conviées. Seules FO et la CGT étaient fréquentables à leur yeux.

Pourquoi ? Pour une raison bien simple (et bien sordide) : l’association Démocratie Communale qui est à l’origine de l’action est totalement phagocyté par un groupuscule politique très sectaire, le Parti des Travailleurs. C’est donc lui qui dicte ses règles…

Que FO, syndicat à la dérive à La Poste 37, accepte de servir de marionnette à cette secte politique, cela ne nous étonne pas. Que la CGT se laisse embobinée par eux, voilà qui est plus surprenant..

E.S.

A ne pas manquer !

8/02 : RDV sur le 93.6 FM à 19 h.

Demain Le Grand Soir invite Sans Canal Fixe.


Dans la même rubrique

0 | 5

N° 164, juillet/août 2020
le 1er juillet 2020
par Le Plombier
N°163, JUIN 2020
le 28 mai 2020
par Le Plombier
N°162 ; mai 2020
le 29 avril 2020
par Le Plombier
N° 161, AVRIL 2020
le 1er avril 2020
par Le Plombier
N°160, MARS 2020
le 5 mars 2020
par Le Plombier