Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Contre le racisme et la xénophobie d’Etat
Article mis en ligne le 9 juin 2011

par siksatnam

Depuis des années nous assistons à une montée du racisme, dans un contexte politique marqué par une xénophobie d’Etat, une stigmatisation des minorités (fonction de leur origine, religion, sexe ou orientation sexuelle, etc...) et des politiques discriminatoires et répressives.

Alors qu’une surenchère de propos discriminatoires et xénophobes s’installe dans le discours politique et se banalise, les conditions sociales ne cessent de se dégrader. Les attaques contre nos libertés individuelles et collectives se multiplient.

Le racisme est un piège qui sert à diviser, maintenir l’exploitation et mieux faire passer la casse de nos acquis sociaux. En temps de crise, faire de l’immigré un bouc émissaire permet d’éviter que ceux qui souffrent ne s’en prennent aux vrais responsables.

Nous exigeons l’abrogation de toutes les lois portant atteinte aux libertés de circulation et d’installation, et la régularisation de tous les sans papiers. Ce n’est pas aux immigrés qu’il faut s’attaquer mais aux inégalités sociales et à ses causes !


Manifestation
Vendredi 17 juin 2011 à Tours, 19h Place Jean Jaurès

la manifestation sera suivie d’un


Repas solidaire
20h30 Place Anatole France, prix libre