Sur le Web, ces 30 derniers jours

mercredi 15 novembre 2017

  • Mardi 12 Décembre 2017 - Projection du film « La cigale, le corbeau et les poulets »
    EN AVANT-PREMIERE SORTIE NATIONALE AU CINEMA LE 18 JANVIER 2017 ki-6-col’ vous propose, une projection/discussion, le mardi 12 décembre à la maison des associations de Bourges, du film « La cigale, le corbeau et les poulets ». En savoir plus : (...)

  • Stop Linky
    ki-6-col’ soutien le collectif STOP LINKY 18 qui vient de se créer. Nous mettons à disposition du collectif une page d'information STOP LINKY en attendant le site ou média du collectif. Cette page ne constitue pas le site de STOP LINKY 18. En savoir plus : (...)

  • Tous les indicateurs sur l’état de la biosphère sont au rouge, avertissent 15.000 scientifiques
    Vingt-cinq ans après une première mise en garde d’une majorité de lauréats du prix Nobel, plus de 15 000 scientifiques de 184 pays lancent, dans une déclaration publiée lundi 13 novembre, un avertissement face aux risques de déstabilisation de la planète faute d’actions pour préserver l’environnement et (...)

  • Le thé vendu en France contient jusqu’à 17 traces de pesticides !
    Alors que le thé bénéficie d’une bonne réputation et qu’il est bien volontiers associé à un côté « naturel et sain » dans l’opinion, 60 millions de consommateurs dévoile que tous les thés, y compris ceux qui sont « bio » (dans une certaine mesure), contiennent des traces de pesticides et parfois même des (...)

  • Cinéaste, je suis accusé de « rébellion » parce que je filme des ouvriers en lutte
    Alors qu’il filmait la lutte des salariés creusois de l’équipementier GM&S, le réalisateur Lech Kowalski a été arrêté et a passé une nuit en cellule. Accusé de « rébellion », il sera présenté au procureur de Guéret le 15 novembre. Il le raconte dans cette tribune. Le 20 septembre dernier, j’ai été arrêté (...)

samedi 11 novembre 2017

  • Le Paradis Fiscal est un non-lieu
    Les "Paradise Papers" [1] ou les mécanismes sophistiqués d'optimisation fiscale dont profitent les multinationales et les grandes fortunes mondiales, en une image signée par Sébastien Marchal [2]… - Juste une Image / Réflexions, Humeur

vendredi 10 novembre 2017

  • Industrial Worker: Fall 2017 #1781 Vol. 114 No. 4

    By IWW.ORG Staff - November 2017

    The theme for the Fall 2017 Industrial Worker is "In November We Remember." For this issue, a number of Wobblies sent in their remembrances of those long gone but not forgotten and those dear and only recently taken away from all of us. August 1 was the 100th anniversary of the murder of the early Wobbly organizer Frank Little. Butte, Montana was where he was brutally killed, but Butte was also the place that celebrated Frank Little's life and work, with a gathering of far-flung Wobblies as well as his great-grandniece Jane Little Botkin, who wrote Frank Little and the IWW: The Blood That Stained an American Family.

    The issue's cover is a collection of photos, drawings, paintings, posters, and even a sculpture of people whose lives were devoted to making the world a place where workers were recognized for their contributions to society. In their work in organizing, ministry, public service, writing, poetry, songs, films, and art, each of the people commemorated on the cover—from an 18th-century female scientist to an androgynous pop icon and social critic we lost only last year—saw the ills of class warfare and capitalistic dominance and acted to improve the lives of those around them and around the world. If some of the choices I made come as a surprise, look them up and learn about their contributions.

    Download a Free PDF of this issue.

    lire plus


jeudi 9 novembre 2017

  • En pleine dérive libertaire
    Un texte de Tomás Ibañez sur la situation actuelle en Catalogne. Je ne connais pas très bien l'histoire du mouvement libertaire en Catalogne, mais j'imagine qu'il devait y avoir une bonne raison pour qu'en 1934 la CNT, qui se trouvait alors dans la plénitude de sa force, refuse de collaborer à la (...)

  • Fête du livre des éditions Noir et Rouge. Samedi 2 décembre 2017
    Le samedi 2 décembre 2017 À partir de 10 h et jusqu'à 17 h 30 EDMP 8, impasse Crozatier 75012 Paris Métro gare de Lyon (lignes 1 et 14) et Faidherbe-Chaligny (ligne 8) Livres neufs et d'occasion Des milliers de livres parfois très rares, des essais, des romans, des BD, des livres d'art et même de (...)

mardi 7 novembre 2017

  • Disparition de Dennis Banks, fondateur de l'American Indian Movement
    La presse française s'est complétement abstenue du moindre commentaire sur la disparition de Dennis Banks : l'histoire en sérieuse perte de perspective. Suite à notre article du 2 novembre , François René Simon nous a adressé ce texte de Roger Renaud. La photographie de Milo Yellow Hair (de dos), (...)

  • Do Solidarity Unions Need to ‘Go Public’?

    By LibCom - It's Going Down, October 31, 2017

    In an election-driven, workplace-organizing campaign, going public is a key step. The workers or union try to organize under the boss’s radar for as long as possible, so that they can avoid retaliation and union-busting before they accumulate strength in numbers. Eventually, however, they have to legally file or “petition” for an election, at which point the workers notify the employer of their campaign. The goal of these types of organizing drives is formal recognition from the employer, which in theory compels the employer to sit down with the union and negotiate a contract.

    In the IWW, our main model of organizing is the “solidarity union.” A solidarity union consists of a group of workers taking direct action in a workplace to get what they need and want, without regard to formal recognition by the bosses. Instead of relying on legal processes, workers use the power they have at any given moment, seeing as their hands are on the levers of production—and therefore on the boss’s profits. Examples of using that power include work slowdowns or stoppages, refusing certain kinds of unsafe work, confronting the boss with problems as a group, and even strikes.

    What is the significance of “going public” in a solidarity unionism campaign? If workers are not seeking legal recognition through an election, what purpose does going public serve? Does it need to happen at all? In this article, we reconsider the pros and cons of going public in the context of the IWW’s distinct and powerful alternative to business union organizing.

    Does going public heighten the risk of retaliation?

    In the Ellen’s Stardust Diner campaign in NYC, IWW restaurant workers went public in the form of a major story in The New York Times. The reporter contacted the owner for comment, and this was the first he had learned of the union. He said he was shocked that people were unhappy, and that he would gladly sit down with them. This turned out to be a lie. Even though the union had gathered the support of virtually all of the servers, the owner refused to meet with them about their demands. In response, union members held a large demonstration outside of the restaurant, displaying a bright, new banner with their name and logo—Stardust Family United—while singing and chanting noisily, to place public and emotional pressure on the boss to bargain.

    Two weeks later, every person at that demonstration was illegally fired.

    Sometimes, bosses react in the strongest possible way to finding out that a union is forming in their business: by attempting to eliminate union supporters through firings. This is something we know in the IWW, which is why we cover it at length in our organizer trainings.

    Stardusters had gone public because they felt it was the next logical step in their organizing. They had already gathered nearly unanimous support among servers, they were meeting regularly, and had learned to act as a group. Now it was time to simply tell the boss point-blank that they were a union, and that they had demands. In a way, they were following the steps of a recognition campaign, just without the NLRB election. They believed the owner would see their strength and negotiate. But the union’s coming-out party didn’t have that result. Instead, the owner started firing people for union activity and hired a union-busting lawyer.

    An IWW campaign in Chicago offers an interesting contrast. At Arrow Messenger, the union of messengers did not go public as a “union” – they did not use “the u-word” – but simply approached the boss with specific demands, initiating direct bargaining sessions between the bosses and the workers. When bargaining did not yield the results they wanted, a quickie strike and a series of prolonged direct actions won them most of their demands, including a commission raise for over one hundred couriers.

    The avoidance of word “union” may have made it easier for the bosses to give concessions to the workers, but it did not prevent retaliatory firings in the long run, and the active committee of about 20 workers was picked off one by one. So it’s clear that workers can also be fired in an active campaign that isn’t “public” in the traditional sense. If you’re effective, you’re going to end up with a target on your back, one way or another.

    Fortunately, at Stardust as well, despite not one but two rounds of mass firings, workers were able to win on a majority of their demands, by using direct action in the workplace. The owner never sat down with them, but by taking on issues one by one, and coordinating work refusals and other tactics, the workers made multiple gains, including refusing unpaid work, fixing unsafe equipment, and generally improved working conditions. Going public, in retrospect, was not a necessary step for that.

    lire plus


lundi 6 novembre 2017

dimanche 29 octobre 2017

  • Face à la situation en Catalogne.
    Nous, organisations signataires, partageons l'inquiétude quant à la situation en Catalogne, la répression déchaînée par l'État, la perte de droits et de libertés que cela suppose et va supposer et la montée d'un vieux nationalisme qui apparaît de nouveau dans une grande partie de l'État espagnol. Nous (...)

  • Mercredi 29 Novembre 2017 - Projection du film documentaire « Pasae di Calabria » - Bourges
    Projection du film documentaire « Pasae di Calabria ». à 20h30, à Bourges, au cinéma de la Maison de la Culture de Bourges, boulevard Clémenceau A l’initiative d’ ATTAC 18 avec la collaboration de la MCB . Dans le cadre du Festival des solidarités Infos : https://www.festivaldessolidarites.org/ Synopsis (...)

samedi 28 octobre 2017

  • La mairie de Montreuil s'acharne sur des réfugiés.
    Le vendredi 6 octobre 2017, la mairie de Montreuil faisait expulser d'un immeuble, au 30, rue Gambetta, vingt-quatre personnes, des réfugiés africains, qui l'occupaient depuis plus d'un mois. Les expulsés ont alors attaqué la mairie en justice, par référé, faisant valoir le caractère illégal de (...)

  • La Grèce, un nouveau film et une lutte imprévue...
    Bonjour à tou-te-s, Trois nouvelles : deux bonnes et une mauvaise ! Un nouveau grand convoi solidaire est sur le point de partir en Grèce avant l'hiver Au moins 15 fourgons de France, de Suisse et de Belgique ! Départ le 14 novembre ! Liste complète des points de collecte en France, Suisse et (...)

  • Jeudi 16 novembre 2017 - Réunion d'information et d'organisation
    Vous avez été nombreux à nous exprimer des regrets suite à la dernière réunion publique à la maison des associations. Regrets de n'avoir pas pu discuter ensemble de "comment aider". Nous souhaitons donc vous inviter à une réunion dédiée à cela. Elle aura lieu le 16 novembre à 19h au 121 boulevard de (...)

vendredi 27 octobre 2017

  • Mardi 31 oct : Halloween des révolté-es de la sous-traitance hôtelière
    La pétition des femmes de chambre immigrées à l'adresse de la ministre du travail, le débat public tenu à l'initiative de La CGT HPE le 23 octobre à la Bourse du travail, les récentes élections au Crillon et au Hyatt Vendôme où La CGT a raflé la quasi totalité des sièges grâce, entre autres, aux votes des (...)

jeudi 26 octobre 2017

  • N° 102 du Bulletin Solidaires international
    ÉDITO : DANS LE MONDE, UNE CLASSE EN LUTTE ! Après une pause dans sa parution, le bulletin de la Commission internationale de Solidaires reprend. Une reprise importante, tant il est vrai que l'internationalisme n'est pas un plus extérieur à notre action mais qu'il est rivé à notre identité (...)

mercredi 25 octobre 2017

  • Le local de Solidaires 18 victime du Linky
    Communiqué de Solidaires18 Bonjour, Ce jour (24 octobre 2017), suite au refus que nous avions fait par téléphone et devant l’installateur, nous avons été victime d’une « coupure sauvage » durant 1h30. Au moment ou nous avons trouvés ces employés d’une société sous traitante d’Engie ils etaient déjà (...)

mardi 24 octobre 2017

  • La grève continue à l'Holiday Inn Paris porte de Clichy
    Les personnels sous-traités par la société HEMERA à l'Holiday Inn Paris-Clichy sont en grève reconductible depuis le jeudi 19/10/2017 pour le respect de leurs droits et de leur dignité. Rassemblement de soutien le jeudi 26/10 à midi, pour la première semaine de grève. NON AUX MUTATIONS ARBITRAIRES ! (...)

  • La grève continue à l'Holiday Inn Paris porte de Clichy
    Les personnels sous-traités par la société HEMERA à l'Holiday Inn Paris-Clichy sont en grève reconductible depuis le jeudi 19/10/2017 pour le respect de leurs droits et de leur dignité. Rassemblement de soutien le jeudi 26/10 à midi, pour la première semaine de grève. NON AUX MUTATIONS ARBITRAIRES ! (...)

Brèves

24 février - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)

8 avril 2016 - LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS AU NOM DE L’...

LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS
AU NOM DE L’ EXCEPTION CULTURELLE FRANCAISE NATIONALE, LES CONSEILS (...)

16 septembre 2015 -  OSEZ LE SOCIALIQUE

Bonjour à tous, et à toutes
Mon site /mouvement OSEZ LE SOCIALIQUE est en ligne !
Ils parlent (...)